Divulgation cosmique Saison 3

Émission « DIVULGATION COSMIQUE », l’intégrale. Saison 3, épisode 2/9 : LE VOYAGE DE GOODE DANS LA TERRE INTÉRIEURE

screenshot_20190206-193946_samsung-internet-1.jpg

Vidéo sous-titrée en français disponible sur Gaia.com (https://www.gaia.com/series/cosmic-disclosure)


DW : Bienvenue à « Divulgation Cosmique ». Je suis David Wilcock. Et je suis ici avec Corey Goode.

Dans cet épisode, on va voir en détail la première étape de ce que vous décrivez comme l’expérience qui a le plus changé votre vie parmi tous les événements de cette saga.

CG : Celle qui m’a le plus ouvert l’esprit, absolument.

DW : J’ai relu mes notes. Vous avez commencé à me parler en octobre 2014 puis les Êtres des Sphères vous ont réclamé courant février.

Dès le premier mars, j’ai transmis le témoignage de votre première réunion avec l’Alliance du programme spatial. Ça n’a pas pris très longtemps. Après avoir révélé votre nom et votre véritable identité, il ne s’est passé qu’un mois avant que vous soyez aspiré dans ce monde vraiment bizarre.

CG : Oui.

DW : On a parlé de l’inspection de la colonie martienne.

CG : Oui.

DW : Il s’agit d’une expérience pénible car vous avez fini arrêté et une fois en cellule, ils semblaient vouloir vous liquider.

CG : En effet, ce n’était pas bon. Leurs plans n’étaient pas bons.

DW : Vous n’avez pas forcément hâte de voyager hors de la planète. Si ?

CG : Ce n’est pas seulement ça. C’est devenu la procédure normale pour eux [les Êtres des Sphères] de me donner très peu, voire aucun renseignement à l’avance. Bien souvent, on m’a dit : « Tu vas rencontrer tel groupe dans tel cadre temporel », et c’est tout. J’ai très peu d’éléments. J’y vais à l’aveugle, sauf les fois où j’étais accompagné d’une équipe de sécurité. Ils avaient plus d’informations que moi.

DW : Vous avez dû subir de difficiles opérations. Vous avez des cicatrices au bras qui n’y étaient pas lors du dernier enregistrement. Ils [l’Alliance du programme spatial secret, qui possède des technologies de guérison extrêmement avancées] ne vous apportent aucune aide, si ?

CG : [soupir] Non. J’ai une relation très contentieuse avec le conseil de l’Alliance du programme spatial. Ils m’ont dit dès le début que je leur avais été imposé. Ils trouvaient que le Lieutenant Colonel Gonzales était la personne idéale pour ce travail de liaison avec l’Alliance des Êtres des Sphères et les autres groupes, en tant que délégué lors de ces réunions. Ils ne voyaient pas ce que je pouvais apporter. Franchement, moi non plus, mais ils m’ont beaucoup refoulé. [soupir] J’ai demandé l’accès à des technologies au LOC [le Centre d’Opérations Lunaires]. Je savais bien qu’un ou deux étages plus bas, je trouverais la technologie susceptible de m’aider. Et ça m’a été refusé. Ça m’a un peu agacé. Je n’ai reçu aucun soutien matériel, contrairement à Gonzales. Ils l’aident matériellement dans sa vie officielle [sa couverture], ici. Ils m’ont fait comprendre que je ne travaillais pas pour eux.

DW : Votre article sur la Terre intérieure [ https://eveilhomme.com/2019/02/02/rapport-la-terre-nid-dabeille-par-corey-goode-septembre-2015-rencontre-du-conseil-souterrain-des-civilisations-separatistes-antiques-de-la-terre/ ] mentionne des cris et de l’agressivité entre eux et vous. Y a-t-il eu d’autres problèmes, en plus de ceux évoqués ici ?

CG : Oui, il y en a eu un que j’ai décidé de ne pas approfondir. Quelque chose s’est passé avec ma famille.

DW : Un défaut de protection ?

CG : Un défaut de protection de moi et de ma famille, surtout de ma famille. Ce qui m’avait été promis. Un incident s’est produit. Mes enfants y ont été mêlés. J’étais furieux. La tension est montée et peu après, lors d’une réunion, certains sont devenus très agités et m’ont dit assez clairement qu’ils ne m’aimaient pas. Ils ne voulaient pas de moi, Gonzales faisait du meilleur travail que moi. Il était plus diplomate, meilleur orateur. Il était mieux sur tous les plans et ils ne voulaient pas que je m’en mêle. Ils ont dit aussi que j’avais fâché des membres du conseil de la Super Fédération en divulguant des informations sur eux qu’ils voulaient garder secrètes, même si on ne m’a jamais dit de garder ça pour moi. Ça les a quand même agacés.
Donc les choses sont devenues très tendues entre nous. On s’est vraiment disputés. J’ai remarqué qu’on m’informait de moins en moins pendant un temps. Gonzales est allé à beaucoup de réunions à ma place pendant une période.

DW : Il y a aussi eu un obstacle majeur dans votre vie. Vous avez été opéré ou vous étiez malade, il s’est passé quelque chose. Alors, vous n’étiez pas en état de voyager où que ce soit.

CG : Oui. J’avais été récemment opéré, ce qui a contribué à tout ça, mais ils essayaient surtout de démontrer que… [soupir] Gonzales pouvait travailler seul. Ils ont fait une requête officielle pour que Gonzales me remplace. Mais l’Alliance des Êtres des Sphères a refusé. Et, après ça, quand je suis retourné là-haut, on m’a fait des excuses un peu forcées. Une réconciliation forcée entre nous, mais il y a encore beaucoup de tensions. [soupir]

DW : Et donc, comment se fait-il qu’on vous ait invité en Terre intérieure ? Saviez-vous seulement que vous alliez vous rendre dans la Terre intérieure ?

CG : Gonzales avait mentionné un nouveau conseil des groupes de la Terre intérieure, récemment formé, et qu’il avait rencontré.

DW : OK.

CG : Il m’a dit de me préparer mentalement à les rencontrer prochainement, moi aussi.

DW : OK.

CG : Puis j’ai reçu un message de lui disant que j’allais être invité à une importante réunion de ce conseil. Tel jour à telle heure, je devais être prêt.

DW : J’ai l’impression que le message des Êtres des Sphères… Les gens du programme spatial ne veulent pas qu’ils s’en tirent si facilement [ils = les groupes constitutifs de la Cabale satanique sur Terre et dans le système solaire]. Ils vont vouloir prendre des mesures militaires tactiques et obtenir des résultats immédiats, au lieu de cette approche progressive sans aucune manœuvre offensive, pour l’instant. Tout cela [la façon de procéder des Êtres des Sphères] conduirait plutôt à des procès. Mais les gens de l’Alliance du programme spatial secret ne veulent pas de procès équitable. Ils veulent juste les faire sauter.

CG : Oui. D’habitude ils sauvent leur peau avec des bombes. Beaucoup d’entre eux, comme moi, font attention à ce qu’on dit car ils s’inquiètent vraiment pour l’après Divulgation, après le vidage de données, que va-t-il se passer ? Que va-t-il leur arriver quand les gens formeront des tribunaux et décideront quoi faire de ces personnages ?

DW : Dire « J’obéissais aux ordres » n’a pas marché à Nuremberg.

CG : Exactement. Ça ne passera pas la prochaine fois.

DW : Et donc, Gonzales vous a dit qu’une alliance s’était formée entre civilisations de la Terre intérieure. Jusqu’à présent, depuis notre discussion du précédent enregistrement, on connaît un groupe reptoïde, un groupe de raptors.

Vous avez mentionné un groupe de chauves.

Et les Dero qui ont un nez d’éléphant.

Pensiez-vous que c’était eux qui avaient formé une alliance ?

CG : Non. Je pensais aux anciennes civilisations séparatistes.

DW : D’accord. Expliquez-nous, que sont ces anciennes civilisations terrestres séparatistes ?

CG : Avant d’y aller, sur les tablettes intelligentes, il était question d’une poignée d’anciennes civilisations qui avaient émergé sur Terre, et formé des civilisations séparatistes, tout comme le programme spatial secret terrestre aujourd’hui, qui se sont déplacées sous terre et hors de la planète. Pendant le cycle de cataclysmes qui a naturellement lieu sur Terre, du moins à l’époque, ils ont laissé la population de la surface se débrouiller.

DW : Le livre de Thompson-Cremo, « Forbidden Archeology », est un énorme pavé.

[N.B. : l’ouvrage porte un autre titre en français. Plus de renseignements ici : http://openyoureyes.over-blog.ch/2014/06/michael-cremo-l-histoire-interdite-de-l-archeologie-vidz-vostfr-pdf-conference-vo.html

Pour télécharger le PDF (c’est une version allégée du très volumineux livre américain) : https://www.google.com/url?sa=t&source=web&rct=j&url=https://vgterrien.files.wordpress.com/2013/11/lhistoire-secrete-de-lespece-humaine-michael-cremo.pdf&ved=2ahUKEwiCqaLB-qzgAhWwxoUKHbcrAe0QFjAAegQIAhAB&usg=AOvVaw3gGWMpzjplcIyx4olfrC16 ]

Il est épais comme ça.

Il est bourré de documentation scientifique sur des objets anormaux, évidemment fabriqués par une intelligence, trouvés dans les strates de roche parfois vieilles de millions d’années.

CG : J’en ai entendu parler.

DW : Se peut-il que ces objets soient des vestiges des civilisations anciennes dont vous parlez ? Ils forent la terre et trouvent ces trucs.

CG : Ils m’ont expliqué que la surface de la Terre est très dynamique. Bien plus dy…

DW : Qui ça, « ils » ?

CG : Les gens de la Terre intérieure à qui j’ai parlé.

DW : On anticipe un peu, là.

CG : Oui. Le volcanisme, la convection, la Terre sont très dynamiques et quelque peu hostiles. Ils m’ont parlé de continents qui s’élèvent puis retombent.

DW : En effet.

CG : Ils racontaient qu’au début, à la surface, il y avait plus de hautes montagnes que de plaines. Et donc, apparemment, la Terre change plus vite que les géologues et les archéologues ne le croient.

DW : Vous reconnaissez donc la possibilité que les recherches de Thompson et Cremo décrivent les ruines laissées par ces civilisations quand la Terre se mettait à bouillonner et à remuer ?

CG : Selon eux, oui. Ils prétendent avoir émergé sur cette planète, être les premiers humains natifs de cette planète, voilà 17 ou 18 millions d’années.

DW : Fichtre ! Ces civilisations séparatistes, dites-vous, ont connu plusieurs phases ?

CG : Oui.

DW : Quand on dit « civilisation séparatiste », de quoi parle-t-on exactement ? Y a-t-il une arche de Noé géante sur laquelle on s’échappe, tout le monde est sauvé et retourne sous terre quand un autre désastre arrive ?

CG : En gros, ça marchait comme ça. La majorité de la population est à la surface. Ils se développent. Ils deviennent sophistiqués. A divers degrés comme on peut l’imaginer. Ensuite…

DW : Vous voulez parler de technologie ? Ont-ils des machines et des outils ?

CG : Oui, technologiquement…

DW : Pas juste des pierres taillées, des peaux d’ours, du feu ?

CG : Non.

DW : OK.

CG : Pas de circuits imprimés non plus, ils utilisent une technologie très différente.
Une civilisation technologique, mais qui s’est développée comme les castes de prêtres. L’élite a développé une civilisation technologique et spirituelle supérieure, séparément. Ils…

DW : Ont-ils reçu la coopération de civilisations intelligentes extraterrestres ? Etait-ce un don des extraterrestres, cette technologie supérieure ?

CG : D’après eux, non.

DW : Vraiment ?

CG : Oui.

DW : Donc ils ont une technologie bien supérieure à ce que le public connaît.

CG : Oui. Ils sont si différents de nous. Ils ne connaissent pas l’agressivité ni aucun des problèmes qu’on a, à la surface, les problèmes sociaux.

DW : OK.

CG : Ça leur a permis de développer leur technologie plus vite. Ils ont une toute autre façon de penser et d’interagir. Mais…

DW : Les prêtres ont-ils gardé secrètes ces zones habitables à l’intérieur de la Terre ? Les gens ordinaires ignoraient-ils qu’il existait un endroit où se réfugier et qu’on pouvait vivre là-dessous ?

CG : J’imagine puisqu’ils avaient bâti ces endroits et y habitaient. Ils avaient déjà un programme spatial et savaient quitter la Terre.

DW : Wahou !

CG : Quand des événements se produisaient, des glissements de pôle, des météores… Ils m’ont décrit toutes sortes de…

DW : Tsunamis.

CG : Il y a eu des cataclysmes de différents degrés d’importance. Ils m’ont décrit…

DW : Le réveil de super volcans ?

CG : Oui, c’est effectivement une des choses qui ont eu lieu sur la planète. Ils se repliaient en bas et laissaient la population de la surface se débrouiller avec ses appareils. Une fois le danger écarté, ils allaient aider les survivants à la surface.

DW : Ces civilisations étaient mondiales ? Communiquaient-ils entre eux ? Ou était-ce comme ce que l’on suppose qui s’est produit dans notre histoire ? Divers groupes raciaux émergent indépendamment mais ont chacun une société fermée, isolée et ne communiquent, ni ne commercent ensemble ?

CG : Dans tout ce qu’ils m’ont décrit, ils sont très isolationnistes. C’est un mot risqué… [soupir]… mais ce sont des puristes de la génétique. Ils tenaient à garder la lignée génétique, sans se mêler aux autres tribus émergentes. D’autres hominidés émergeaient sur la planète durant cette ère. Ils les laissaient évoluer et suivre les cycles.

DW : La quantité de fossiles qui nous ont servi à retracer l’évolution de l’être humain telle qu’on la voit dans les livres d’anthropologie, tous ces os tiennent dans un cercueil. Ce ne sont que des suppositions. On voit une progression de formes d’hominidés qui évoluent. Il y a largement la place pour quelque chose qu’on n’a pas encore trouvé et qu’on ne connaît pas encore.

CG : Oui.

DW : La chronologie de l’évolution qu’on nous sert est un système de croyances qui repose presque entièrement sur des conjectures et quelques fossiles.

CG : En effet.

DW : Ce n’est pas comme s’ils trouvaient plein de squelettes.

CG : Mais d’après eux, il y avait d’autres hominidés, d’autres espèces commençaient à se développer. Ils disent que la galaxie et le système solaire ont un modèle qui produit un certain type de vivant, naturellement, dans les zones qui peuvent l’accueillir, et que d’autres planètes de notre système solaire accueillaient du vivant, à l’époque. Des formes de vie évoluées. Sur Terre, ils ont émergé naturellement. Des découvertes récentes ont changé la donne. Notamment les hommes de Denisova.

Ils ont trouvé des humains qui avaient de petits corps, pas vraiment pygmées mais avec de petits crânes à l’âge adulte. Ça donne à voir un tableau qui n’est pas bien passé dans le système éducatif. Il y a plus de diversité parmi les squelettes découverts et autres qu’on voit maintenant. Il existe aussi une histoire tenace de squelettes géants qu’on a découverts.

CG : Ce qui a poussé les groupes anciens à se déplacer dans la croûte, c’est sa stabilité.

DW : Ça se comprend.

CG : Ils sont non seulement à l’abri des sursauts climatiques et de tous les trucs dingues qui ont lieu à la surface, mais aussi des rayons cosmiques et toutes sortes d’autres trucs.

DW : Vous dites qu’il semble exister une sorte de champ énergétique à la surface de la Terre, qui, si je me souviens bien, provoque un vieillissement accéléré auquel on est moins sujet à l’intérieur de la Terre. C’est bien ça ?

CG : Les choses ont tellement changé à la surface de la Terre au fil des siècles qu’on est bombardés de tous types d’énergies cosmiques et autres.

DW : Y a-t-il une forme d’intelligence derrière tout ça ? La Terre a-t-elle une force biologique active qui s’assure que la vie à la surface subisse un certain processus de vieillissement grâce à un script intelligent de notre évolution ?

CG : Ça fait partie du système de croyances de la Terre intérieure. Oui. Ils croient que la Terre est un être doué de sensations. De même que le Soleil et toutes les planètes. Ils croient que notre système solaire est un être vivant. Tout comme la galaxie.

DW : Perçoivent-ils le temps différemment ? Y a-t-il une distorsion relativiste du cours du temps ?

CG : Ils ont la même expérience linéaire du temps que nous.

DW : Vraiment ?

CG : Oui. Mais la dame qui m’a accueilli semblait avoir la trentaine et elle avait 130 ans. Donc…

DW : Peut-être qu’à l’abri des toxines de la surface, des radiations de synchrotron, des supernovas, tous ces trucs, la pollution…

CG : Oui. Et leur technologie avancée, ce qu’ils consomment [ils sont strictement végétariens et mangent des légumes et autres végétaux cultivés selon un mode qui leur donne une fréquence énergétique élevée]…

DW : Bien sûr.

CG : Je suis sûr que ça y contribue.

DW : Et donc, nous parlions de votre dispute avec l’Alliance du programme spatial. Après des cris, des injures et des agressions, Gonzales s’est impliqué davantage ?

CG : Oui.

DW : Donc il est venu vous dire que les peuples de la Terre intérieure s’étaient alliés. Est-ce un événement plausible ? Ça paraît inhabituel.

CG : C’est sans précédent.

DW : Vraiment ?

CG : Ces divers groupes ont eu des contacts et des alliances avec des sociétés secrètes et avec les syndicats du gouvernement terrien secret.

DW : Aïe !

CG : Oui. Et ces groupes se sont retournés contre eux.

DW : Les groupes de la surface.

CG : Oui, les sociétés secrètes.

DW : Les Illuminatis.

CG : Oui, ce genre-là. Si vous voulez.

DW : Appelez-les comme vous voulez.

CG : Je n’aime pas ce mot car ce sont vraiment des syndicats du crime qui créent toutes ces croyances occultes.

DW : C’est vrai.

CG : Mais on peut les appeler « Illuminati ».

DW : Utilisons le terme générique « Cabale ».

CG : D’accord.

DW : Il y a des gens qui nous regardent pour la première fois mais la plupart connaissent le terme Illuminati.

CG : Ils adorent ce terme.

DW : Vous dites que ces humains évolués qui ont des pouvoirs spirituels et une technologie de pointe et qui vivent à l’intérieur de la Terre ont prêté du matériel et donné un soutien tactique et logistique aux syndicats du crime de la surface ?

CG : Oui.

DW : Ceci est une révélation majeure.

CG : Oui.

DW : Il y a des familles, à la surface qui sont de lignée royale. Les gens à l’intérieur de la Terre se marient-ils entre eux ?

CG : Non.

DW : Avec des gens de la surface ?

CG : Absolument pas. Jamais.

DW : Vraiment ?

CG : Ils racontaient que d’autres planètes de notre système solaire avaient des êtres évolués de type humain. Si agressifs et belliqueux qu’ils avaient détruit leur propre civilisation et ainsi attiré l’attention de groupes extraterrestres qui sont venus installer ces… Je ne sais pas. On va devoir inventer un nouveau terme. Des « solaterrestres », peut-être ? [rire] Ils viennent de notre système solaire mais ont vécu sur d’autres planètes qui étaient alors habitables. Mais quand ces planètes sont devenues inhabitables, les réfugiés ont été déplacés à la surface de la Terre. Ces groupes étaient génétiquement compatibles avec les humains qu’il restait à la surface.

DW : D’accord. Avec quelques modifications mais en gros, oui.

CG : Ils n’étaient pas encore modifiés mais ils se sont reproduits entre eux et ont créé une race métisse, à savoir, nous.

DW : D’accord.

CG : Tous ces groupes se sont mélangés pour créer la race humaine métisse, l’humanité qui peuple la surface. Et en prime, tous ces fermiers génétiques, ces races extraterrestres, se sont pointés pour la première fois dans cette partie de la galaxie. Ils sont venus en masse et ont démarré une nouvelle expérience et ont bricolé tous les gènes de la population de la surface.

DW : Et revoilà la grande expérience, ces 22 programmes génétiques de la Super Fédération.

CG : Une partie de l’expérience. La grande expérience va bien plus loin mais ça en fait partie.

DW : OK.

CG : Et les groupes souterrains les utilisaient [les humains mélangés de la surface]. Ils essayaient de les rendre civilisés et d’accroître leur spiritualité.

DW : Etait-ce le but des bricoleurs de gènes ?

CG : Oui. Dans un cadre concurrentiel.

DW : OK.

CG : Ça a duré quelque temps. Il y a eu de fréquents conflits entre les sous-terriens et plusieurs races extraterrestres, dans le ciel et dans l’espace.

DW : Wahou !

CG : Ça se produisait fréquemment jusque dans notre histoire actuelle. Des gens de notre ère historique ont été témoins de la guerre ouverte entre les groupes de la Terre intérieure et des groupes extraterrestres dans des batailles.

DW : S’ils sont, depuis des millions d’années, génétiquement isolés les uns des autres, ils ont chacun leur petite civilisation. Ont-ils des navettes souterraines ou des portails ? On reviendra sur leurs modes de déplacement. S’ils vivent dans plusieurs cavités de la Terre intérieure, pourquoi maintenant ? Pourquoi former une alliance après s’être fait la guerre ou s’être séparés si longtemps ? Qu’est-ce qui a changé ?

CG : Ce qui a changé, c’est que les sociétés secrètes qui étaient leurs alliées se sont retournées contre eux. On doit revenir sur des changements cruciaux survenus à la surface.

DW : OK.

CG : Les Dracos ont proposé de livrer tous leurs subordonnés, humains et non-humains à l’alliance, en échange du droit de quitter le système solaire.

DW : Quelle incroyable trahison envers leurs alliés de tous niveaux, sauf la royauté.

CG : Oui. Après ça…

DW : Trahison totale envers tout le monde. Ils ont semé la pagaille.

CG : Oui. Tout était désorganisé.

DW : Quelle trahison outrancière de la part des Dracos royaux de dire : « On vous les livre tous. Prenez qui vous voulez. Laissez-nous partir. »

Ils ont tout plongé dans la tourmente. Et je suppose que ça comprend les humains de la Cabale qui se tournent vers leurs anciens alliés à l’intérieur de la Terre, et que font-ils ? Qu’ont-ils fait ? Qu’ont-ils prétexté ? Je n’ai pas encore pigé.

CG : Il y a d’autres groupes sous terre. Plein de groupes extraterrestres ont des « ambassades » sous terre et sous les océans. En réalité, ce sont des bases.

DW : Cela pourrait être des types insectoïdes, reptiliens ?

CG : Et tous les types de forme presque humaine…

DW : D’accord.

CG : … de la Super Fédération. Il y a toutes sortes d’ambassades.

DW : Il y a donc plein d’endroits vivables sous Terre ?

CG : Oui.

DW : Des gens y vivent.

CG : Oui.

DW : « des gens » entre guillemets. [rire]

CG : Oui. Soudain, il y a eu beaucoup d’accrochages entre leurs ennemis de longue date sous la surface. Ils ont dit que les humains de la surface avaient développé des technologies surpassant leur défense.

DW : « Ils » étant l’alliance de la Terre intérieure ?

CG : Oui.

DW : OK.

CG : Ils ont des armes qui peuvent pénétrer la croûte terrestre et les atteindre. Ça les inquiète énormément.

DW : C’est quoi, cette alliance ? Décrivons-la en termes simples. Combien de groupes la constituent ? Les reptiliens en font partie ? Comment s’est-elle formée ?

CG : Laquelle ?

DW : L’alliance de la Terre intérieure.

CG : Non, non. Tous ces gens sont d’anciens terriens séparatistes, des civilisations d’humains qui se sont développés naturellement ici, sur Terre et n’ont été ni semés, ni génétiquement modifiés, « OGM ». [rire] Ils ont différentes ethnies. Il existe sept groupes.

DW : Sept groupes différents ?

CG : Oui. Trois d’entre eux étaient de la même famille, comme des cousins. Ils portaient le même symbole. Une image de Saturne.

DW : Les trois qui étaient parents.

CG : Ou cousins. Seul le bijou changeait selon le groupe auquel ils appartenaient. L’un a une pierre noire à trois heures. Un autre a une pierre de jade à neuf heures. Et en bas, à six heures, une pierre rose-rouge.

DW : Donc cette alliance n’est pas reptilienne ?

CG : Seulement des humains.

DW : Des civilisations humaines séparatistes. Sur quelle période de temps ces groupes ont-ils évolué ? Vous disiez que certains étaient là depuis 17 ou 18 millions d’années ?

CG : Ce groupe avec l’emblème de Saturne…

DW : OK.

CG : Ils disent être les plus anciens, ce sont eux qui ont accueilli la réunion du conseil.

DW : Y a-t-il d’autres groupes plus récents, selon nos critères ?

CG : Oui, certains groupes ont un demi-million d’années et le plus récent remonte à deux ou trois âges glaciaires.

DW : Oh !

CG : J’ai oublié combien de dizaines de milliers d’années ça fait.

DW : Ces changements les ont poussés à s’allier. Maintenant, des sphères se pointent dans notre système solaire et érigent une barrière extérieure pour que personne ne sorte, vous êtes devenu celui à travers qui ces Êtres des Sphères s’adressent au programme spatial. Ils ne s’adressent pas directement à eux, sûrement à cause d’une incompatibilité vibratoire ou autre.

CG : Oui.

DW : Ils ne parlent pas à la Cabale.

CG : Ils refusent de parler directement au groupe de la Super Fédération, au groupe draco, ou aux sous-terriens.

DW : Le groupe des sous-terriens non plus ?

CG : Exact. Alors, ils ont voulu me parler.

DW : Donc s’ils veulent s’adresser aux nouveaux du quartier, ils passeront par vous.

CG : Ils ont d’abord parlé à Gonzales.

DW : Et par Gonzales. OK.

CG : C’est pour cette raison qu’ils ont voulu me parler. Ils appellent l’Alliance des Êtres des Sphères, les « Gardiens ». Ils voulaient savoir pourquoi les Gardiens refusaient une rencontre face à face.

DW : Très bien. Au début, Gonzales les a rencontrés sans vous y mêler.

CG : Non.

DW : Alors, avançons. Que s’est-il passé en premier ? On vous a prévenu que vous alliez faire ce voyage ? Combien de temps à l’avance ? Racontez-nous.

CG : On m’a donné un créneau approximatif. J’imaginais qu’une sphère bleue viendrait me chercher comme d’habitude.

DW : OK.

CG : Je me suis levé, j’étais prêt.

DW : On vous a dit à quelle heure vous lever, à peu près ?

CG : Oui. Il dit toujours : « Comme d’habitude, même heure, même chaîne. » [David rit]

C’est toujours la même heure. On avait passé l’heure à laquelle la sphère bleue arrive d’habitude. Mais c’est déjà arrivé qu’une réunion doive avoir lieu et que rien ne se passe. Je restais debout, levé tôt pour rien.

DW : Donc vous vous habilliez en sortant du lit ?

CG : Oui, en général, je porte une tenue très simple, pas si habillée qu’ici.

DW : Vous emmenez un sac à dos ?

CG : Je ne peux rien emporter.

DW : OK. Une tenue simple.

CG : D’habitude, j’arrive au LOC et j’enfile une combinaison ou autre. C’est ce à quoi je m’attendais. On ne m’avait rien précisé.

DW : Donc vous vous tourniez les pouces et sifflotiez en vous demandant ce qui se passait ?

CG : Je suis allé dans le salon et je me suis mis sur le canapé devant internet. J’ai surfé un peu pour voir les nouvelles. Et là, un puissant flash lumineux, j’en suis encore…

DW : D’un blanc aveuglant ?

CG : Complètement aveuglant. Oui. Un flash de lumière blanche.

DW : OK. Avec une sensation électrique, des picotements, des fourmillements ?

CG : Oui, de l’électricité statique. Tout à coup, j’ai senti que tout était différent. La pression avait changé. L’environnement était totalement différent.

DW : La pression de l’air ?

CG : Oui. Tout l’environnement.

DW : Différent comment ? Plus ou moins de pression ?

CG : Moins.

DW : OK.

CG : Il y avait une odeur minérale de roche.

DW : Et d’eau.

CG : Je voyais un peu trouble. J’ai regardé et j’étais dans une gigantesque salle avec un dôme tout en granite. Le plafond devait être à 30 mètres. C’était énorme. Avec quatre portes.

DW : La pièce faisait quelle surface ?

CG : Probablement de 30 et 45 mètres de long.

DW : OK. Cette salle de granite était-elle constituée de blocs ?

CG : Non. Elle était polie et d’un seul morceau.

DW : Polie comme un miroir qui brille ?

CG : Oui.

DW : Vraiment ?

CG : Oui.

DW : Ça, c’est une technologie qu’on n’a pas ici, c’est sûr.

CG : Non.

DW : De quelle couleur était le granite ?

CG : Marron foncé. Il y avait quatre portes, une de chaque côté, flanquées de gardes. Je me tenais là, sans savoir si je devais me manifester car personne ne m’a regardé ou m’a fait signe.

DW : Il y avait des gardes à chaque porte ?

CG : Oui.

DW : Combien ?

CG : Deux, un de chaque côté de la porte.

DW : Comment étaient-ils ? Que portaient-ils ?

CG : Ils portaient des robes blanches et des pendentifs. Tous différents.

DW : Des amulettes sur un collier ?

CG : Oui.

DW : OK.

CG : Mes yeux faisaient encore la mise au point quand j’ai vu un groupe de gens entrer par une des portes. Et j’ai réalisé que Gonzales était là.

DW : Bien. Dans le prochain épisode, on parlera de ce qui vous est arrivé, une fois entré dans cette zone, où des tas de choses fascinantes se passent. Ce sera dans le prochain « Divulgation Cosmique ». Ne manquez pas cet épisode. Il va vous secouer. Comme toujours, merci de nous regarder.


Partagé par http://www.eveilhomme.com. Partage libre en incluant la source et le lien.

Notre discernement doit prévaloir à tout moment; les opinions exprimées dans cet article sont les opinions de leurs auteurs et ne reflètent éventuellement pas totalement celles d’Eveilhomme.

Si l’article vous a plu, n’hésitez pas à vous abonner à nos Réseaux Sociaux (https://www.facebook.com/eveilhommelemag) / NewsLetter et à partager l’article. Et si vous vous en sentez inspiré, soutenir le site par un don en cliquant sur l’image ci-dessous, votre soutien est vital pour la survie du site. Merci infiniment et très belle journée lumineuse à vous.

FAIRE UN DON

Nous avons besoin de votre soutien! Votre don permettra de financer les frais liés au site ou de permettre d’autres projets. Milles merci à tous. Amour et Lumière

€5,55

tipeee.com bouton tip

téléchargé (3)

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.