Divulgation

Lorsque le secret est préférable a une divulgation officielle de la vie extraterrestre (par Dr M. SALLA)

ÉCRIT PAR LE DR MICHAEL SALLA LE 6 FÉVRIER 2019. PUBLIÉ DANS EXOPOLITICS ACTIVISM, FEATURED

Le Dr Steven Greer, figure de proue du mouvement de divulgation des OVNIs, vient de proposer une idée audacieuse concernant la divulgation officielle de la vie extraterrestre. Selon son opinion d’expert, acquise au cours de plus de 25 ans d’efforts de divulgation, il vaut mieux garder le secret que de révéler la vérité sur les aliens en visite si ceux-ci sont représentés autrement que sous une forme pacifique et non violente qui tente de faire évoluer la vie humaine sur la Terre.

Dans le numéro du 5 février de la série Disclosure de Gaia TV, Greer a été interviewé sur le thème de l’ « Architecture du secret » et a expliqué son point de vue sur la manière dont la divulgation officielle devrait être traitée. Il a affirmé son idée controversée selon laquelle le maintien du secret est préférable à tout scénario de divulgation qui dépeint les extraterrestres comme constituant une menace de quelque façon que ce soit :

Ce qui me préoccupe le plus, c’est qu’il y a un détournement de la divulgation autour d’un récit d’une menace, d’un scénario de nous contre eux. C’est le genre de chose qui peut mener au pire résultat possible. J’ai écrit un article intitulé « When Disclosure Serves Secrecy ». Nous n’avons pas besoin d’une divulgation qui servirait le programme secret. Je préfère que le secret continue, franchement. Mais une divulgation qui serait véridique et tournée vers l’avenir, et qui aurait une initiative de paix interplanétaire, et une initiative de communication et de contact, et qui aurait la diffusion de ces technologies pour la production pacifique d’énergie, le transport et tout le reste, qui transformerait la planète très rapidement (vidéo : 9:45)

M. Greer a explicitement fait référence à Luiz Elizondo et au Dr Hal Puthoff, qui sont des figures de proue de l’Académie To The Stars de Tom DeLonge, comme étant une partie importante du scénario de menace qui est actuellement présenté dans l’arène publique par les principaux médias. Sur ce point, je suis d’accord avec Greer que le « Advanced Aerospace Threat Identification Program » (AATIP) qui a été créé au sein de la Defense Intelligence Agency en 2007, et dirigé par Elizondo jusqu’en 2017, a inutilement défini la question des ovnis comme une menace à la sécurité nationale.

Si Greer se limitait à critiquer les représentations d’OVNI et de tous les visiteurs extraterrestres comme une menace, ce que l’AATIP semblait faire, il serait sur un terrain solide. Toutefois, M. Greer, dans l’entrevue de divulgation, ainsi que dans des déclarations publiques antérieures, a clairement indiqué qu’il est contre les chercheurs qui présentent les extraterrestres, même si ce n’est qu’un faible pourcentage, comme une menace de quelque façon que ce soit.

Le 2 mai 2006, Greer a lancé une attaque publique extraordinaire contre mes recherches exopolitiques pour avoir commis l’énorme péché de proposer que les extraterrestres puissent se comporter d’une manière ou d’une autre de la même façon que les humains en termes de motivations très diverses. Ma recherche divisant les extraterrestres en différentes catégories motivationnelles, par exemple, les bons, les mauvais et les indifférents, a été critiquée par Greer comme étant alimentée par la désinformation.

Greer a sans aucun doute raison de dire que des éléments du complexe militaro-industriel exagèrent le récit de la menace en ce qui concerne les ovnis et les visites extraterrestres, ce que l’AATIP semble faire actuellement et que j’ai reconnu dans ma réponse à Greer en 2006. Cependant, j’y indiquais également que l’affirmation audacieuse de Greer selon laquelle il n’y a aucune preuve d’un comportement extraterrestre hostile peut être facilement démontrée comme étant fausse en examinant de multiples sources révélant le comportement flagrant de certains visiteurs extraterrestres.

Le 26 juillet 2010, M. Greer a été confronté par les fondateurs de Project Camelot, Kerry Cassidy et Bill Ryan, sur la même question, et ils ont présenté leurs propres sources de preuves que certains visiteurs extraterrestres avaient un comportement contraire à l’éthique et malicieux.

[NOTA: nous n’avons malheureusement trouvé aucune traduction de cette vidéo, elle est donc à réserver aux Anglophones]

En 2018, Greer s’est attaqué à deux des sources que j’ai citées en détail dans ma série de livres sur les programmes spatiaux secrets, Corey Goode et William Tompkins, pour leur désinformation sur les extraterrestres agressifs, les Reptiliens draconiens, qui sont décrits comme un élément important du système de contrôle planétaire. Dans ce cas, il a émis l’hypothèse que Goode et Tompkins étaient tous deux implantés de faux souvenirs et diffusaient involontairement de la désinformation.

Encore une fois, j’ai répondu à Greer en soulignant l’abondance de preuves qui réfutent son affirmation audacieuse selon laquelle aucun extraterrestre ne se comporte d’une manière contraire à l’éthique ou malveillante. En effet, j’ai montré comment son rejet des demandes de Tompkins, en particulier, a ignoré l’impressionnante documentation à l’appui de ses informations.

Avec ce bref historique sur les déclarations publiques passées de Greer sur le fait que certains extraterrestres, mais pas tous, sont contraires à l’éthique et malveillants, le contexte a été établi pour mieux comprendre les implications de ce que Greer avait à dire dans l’entrevue du 5 février prochain.

M. Greer a réitéré son affirmation selon laquelle le maintien du secret est préférable à toute annonce officielle décrivant les étrangers comme une menace, même si ce n’est que partiellement ou en partie un sous-ensemble de l’ensemble du scénario de visite des étrangers :

La révélation de ce sujet est l’annonce la plus importante de l’histoire de la race humaine. Il faut faire preuve d’une grande sagesse et d’une grande prudence dans la façon dont on s’y prend. Si elle est traitée avec le genre de clownerie et de maladresse qui évolue, ou avec des vérités partielles, mélangées à de la désinformation, à des scénarios effrayants qui font peur au public, je préfère en fait le secret. (17:34)

Ce qui rend le point de vue de Greer important, c’est qu’il prétend être en contact avec les membres du groupe de surveillance, qui compte jusqu’à 200 membres, communément appelé le comité MAJIC. Greer affirme qu’il leur fournit un point de vue d’expert civil sur la divulgation, où, chose incroyable, il semble préconiser le maintien du secret si une déclaration officielle de divulgation n’est pas formulée de la manière qu’il prescrit.

En bref, ce qui est largement considéré comme une « divulgation complète », où tous les faits et toutes les preuves de la visite d’extraterrestres – bons et mauvais – ainsi que la vérité sur les programmes spatiaux secrets sont révélés publiquement dans une annonce officielle, ne sont pas soutenus par Greer. Au contraire, il ne soutient qu’une déclaration de « divulgation limitée » où toutes les références à des étrangers non éthiques ou malveillants sont aseptisées.

Il est difficile d’imaginer qu’une figure de proue du mouvement de défense de la divulgation puisse appuyer le maintien du secret pour quelque motif que ce soit, sans parler des motifs douteux qu’affirme Greer, ce qui, comme d’autres l’ont démontré, ignore un grand nombre de preuves. Quant à la raison pour laquelle Greer adopte une position aussi extrême, un certain nombre d’explications viennent à l’esprit.

L’un est qu’il est personnellement investi dans une initiative secrète du Vatican pour établir une « Nouvelle Religion Cosmique Ésotérique Mondiale » à travers un « faux événement sauveur étranger » comme décrit ailleurs. Un autre est que Greer a été coopté ou compromis par le Comité MAJIC chargé des projets extraterrestres et sabote le mouvement de divulgation en imposant des exigences déraisonnables pour une future annonce officielle de divulgation.

La position de Greer selon laquelle le maintien du secret vaut mieux qu’une annonce officielle de divulgation qui contient une référence à tout visiteur extraterrestre comme une menace, est une position qu’il aura de plus en plus de mal à défendre étant donné la sensibilisation croissante du public à toutes les preuves disponibles de la visite d’étrangers et aux diverses motivations derrière leurs activités. La divulgation complète est déjà bien avancée grâce à de multiples initiatives publiques divulguant tous les aspects de la visite de la vie extraterrestre et des programmes spatiaux secrets, et tout effort visant à filtrer ou à réduire ces informations de la manière préférée par Greer, est voué à l’échec.

Michael E. Salla, Ph.D.


Traduction par www.eveilhomme.com (inclure le lien en cas de partage)

Source: https://www.exopolitics.org

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s