Les Connaissances de Nikolas Le Touareg

Alcyone : que nous dit la science astrophysicienne ?

Par Nikolas

Il y a quelques jours, je vous annonçais que Gaïa, notre Terre, était le cœur du Soleil Central Alcyon. Une information qui peut surprendre et difficile à croire pour certains ce que je conçois tout à fait. On nous a tellement menti qu’il devient difficile de savoir à qui et à quoi se fier, mais je suis tout de même agréablement surpris de voir que la très grande majorité d’entre vous a accueilli cette information avec le cœur et même ceux qui ont du mal à y croire n’ont pas bêtement rejeté l’information préférant se laisser du temps pour voir ce qu’allait devenir cette information. Et pour cela je vous dis merci 

Et bien l’information suit son cours et aujourd’hui je voulais apporter un regard un peu plus scientifique à cette possibilité, pour ceux qui ont des notions d’astronomie ou d’astrophysique, même s’il faudra admettre certaines réalités peut-être difficiles à concevoir.

Comme je vous l’ai dit, le cœur de Gaïa est un trou noir et c’est d’ailleurs ce qui est à l’origine de la gravité, la contraction de l’espace-temps vers le Point 0 (car le Point 0 est issu du vide, le cœur du trou noir). Comme tout trou noir, il projette ce qu’on appelle un horizon des événements, une sphère sur laquelle se reflète tout l’univers extérieur. Difficile à concevoir, certes, mais pour le coup ce sont bien des notions approuvées par les scientifiques !

En dehors des astres les plus proches, ce que nous voyons dans notre ciel n’est donc pas forcément une vue de ce qui nous entoure, mais une image de l’Univers dans lequel nous vivons. Dans cette projection nous voyons notre propre reflet, le reflet de notre propre système planétaire, qui est l’amas des Pléiades ! Cela peut paraître complètement fou et pourtant, regardons un peu ce qu’en dit la science astrophysique !

Si Gaïa est bien au centre d’Alcyon, nous voyons sur la représentation d’Alcyon que sa limite se situe après la ceinture d’astéroïdes. Alcyon est donc constitué de Gaïa (le cœur, la sphère la plus lumineuse), Mercure, Vénus et Mars qui ont chacun un rôle évoluent sur des dimensions bien spécifiques. La première planète après Alcyon se situe après la ceinture d’astéroïdes et c’est Jupiter !

40868903_291266571666236_6188626876546678784_n

Alcyone d’après la Nasa !Ressemble à s’y méprendre aux images du Soleil Central Alcyone.
Selon la science, Alcyone, l’étoile la plus brillante de l’Amas de pléiades, serait une étoile binaire à éclipses, donc jumelée avec une autre grande étoile qui serait à la même distance que Jupiter l’est de notre Soleil ! Il est intéressant de noter de nombreuses similitudes entre le système Alcyone et notre propre système planétaire !Non seulement sur le nombre d’astres, mais aussi les distances, les périodes des cycles, les noms comme des clins d’œils sur certaines planètes de notre système.

Voilà ce que nous dit la Nasa sur Alcyon : « Alcyone (Eta Tauri, en français Êta du Taureau, en abrégé η Tau) est une étoile multiple située dans la constellation du Taureau, la plus brillante étoile de l’amas des Pléiades. Le nom d’Alcyone provient de la mythologie grecque. La composante principale du système, Alcyone A, est une géante bleue-blanche de type spectral B et de magnitude apparente 2,87 ».

OK, donc déjà on peut souligner sa couleur bleu et blanche, très proche de la couleur de la grille électromagnétique de Gaïa et du canal central. On remarquera que l’image que nous donne la Nasa est très proche de celle que je vous ai montrée, une étoile lumineuse au centre, avec une sorte de sphère tout autour, puis une seconde sphère qui englobe 3 autres étoiles plus petites. Cette seconde sphère semble délimiter le champ d’influence d’Alcyone, soit un système planétaire.

Bien, continuons… La Nasa nous dit ensuite : « Alcyone est en fait une étoile binaire à éclipses, dont les deux composantes sont séparées de 0,031 seconde d’arc, ce qui correspond à la distance Soleil-Jupiter (~ 5 ua) » ! Ça c’est intéressant, car si on part du principe que Gaïa est le cœur d’Alcyone et bien Jupiter est bien à 5 UA de nous !

Donc nous serions dans un système binaire et il est vrai que Jupiter est une planète particulière, énorme et très lumineuse dans le ciel ! Ce qu’on nous dit sur Jupiter peut être très différent en réalité, car ce que nous voyons comme étant ses lunes peut tout aussi bien être plusieurs territoires qui font partie d’une sphère de vie, tout comme Alcyon et ses 9 mondes de la mythologie nordique.

40628594_291268068332753_6518122658528231424_n

Il est intéressant de noter que pour certains, Jupiter aurait été la fameuse Nibiru que les sumériens appelaient la Terre des Annunakis (Neb-Heru, de Neb-Horus, la Terre du Dieu Hor ( Anu)). 
Cette information doit être explorée, car pour être franc, je n’ai pas encore cherché d’informations sur Nibiru pour le moment (j’ai essayé il y 2 ans, sans succès, je n’étais probablement pas prêt)… Donc à mettre de côté, on en reparlera bientôt…

La Nasa poursuit en nous disant qu’il existerait 3 autres étoiles naines autour d’Alcyone, une naine jaune (qui peut être Saturne), et 2 autres étoiles naines (Uranus et Neptune). Donc, que peuvent bien représenter Mars, Mercure et Vénus ? Hé bien, toutes les planètes qui sont situées avant la ceinture d’astéroïdes font partie d’Alcyon, d’une des dimensions ou territoires d’Alcyone, d’un des 9 mondes désignés par la mythologie nordique ou hyperboréenne.

Avant les années 50, certains contactés n’étaient pas approchés par des Pléiadiens, mais par des êtres qui se disaient vénusiens. D’ailleurs, George Adamski, mais aussi Nikola Tesla auraient été en contact avec ces êtres. D’ailleurs, Peter Knight nous rapporte des informations très intéressantes à ce sujet. C’est ensuite que certains contactés ont reçu la visite d’êtres Pléiadiens, plus tard dans les années 60 et suivantes.

40897062_291267871666106_3864302691777773568_n

Vénus serait ce fameux territoire ascensionné, la Terre intérieure de 5D. Cette planète si lumineuse dans notre ciel nous semble si petite à cause de la courbure de l’espace-temps .Vénus est ce territoire qui se reflète dans notre ciel. Vénus a été vénéré depuis la nuit des temps. Des êtres se disant des Vénusiens ont rencontré des contactés ici sur Terre avec leur vaisseaux qui ressemblent comme deux gouttes d’eau aux vaisseaux des pléiadiens.

L’amas des pléiades est très grand et la notion de Pléiadiens peut-être très vaste. Ce n’est pas pour rien que nous sommes censés faire partie d’une famille humanoïde proche des Pléiadiens, car nous vivons nous aussi dans l’amas des Pleiades, sauf que nous sommes en 3D et certains vivent sur d’autres dimensions plus ou moins élevées. Évidemment, comme partout, il y a des êtres Pleiadiens positifs et d’autres négatifs.

En fait, ces fameux Vénusiens venaient tout simplement de la Terre ascensionnée que nous appelons Agartha ou que les hyperboréens appelaient Asgard. Vénus est Agartha ou Asgard ! Cette fameuse Terre ascensionnée de 5D que nous appelons également la « Terre intérieure » pour des raisons de croyance.

Car si nous pensons que la Terre est une sphère, alors forcément la Terre intérieure est en dessous de nous, mais si nous pensons que la Terre est plate et concentrique, alors la Terre intérieure est au centre et sur des dimensions moins denses, sur un autre espace-temps, en dehors de notre Torus. Quand on regarde l’image d’Alcyon, et bien on trouve une petite étoile très lumineuse qui vient coiffer Gaïa.

Et quand on regarde Vénus, qu’est-ce qu’on trouve ? Un lieu situé sur cette planète que les scientifiques appellent le « Dôme d’Alcyone » (Alcyone Tholus) dans le quadrangle de Galindo sur Vénus. Rien n’est un hasard, toutes les informations ont été laissé là pour celui qui veut les voir.

40814266_291266708332889_7232949669217697792_o

On peut voir ici qu’il existe un petit dôme lumineux au-dessus de la sphère centrale qui illumine le plus Alcyone avec son énergie bleue électrique..Cette sphère centrale est Gaïa, le dôme est Vénus. Et quand on regarde la carte de Vénus que la science nous fournit, on remarque, comme par hasard, qu’il existe un « Dôme d’Alcyone », Alcyone Tholus situé au sommet de Vénus. L’information est bien disponible à celui qui veut la voir !

Mars serait donc de toute évidence, l’autre Terre du milieu, la Terre des hyperboréens qui se trouve au-delà du Pôle Arctique sur un autre espace-temps. Un territoire visiblement deux fois plus grand que le notre ! On nous dit qu’il y aurait eu une une guerre sur Mars entre des factions pléiadiennes et reptiliennes.

On nous dit que l’Atlantide qui était la Terre unifiée de 5D a également vécu une guerre terrible avant que tout s’effondre. Ne serait-ce pas le même événement qui est raconté ici, mais vu sous deux angles différents, rapporté avec des noms différents ? C’est une possibilité…

N’oublions pas que chaque civilisation désigne les mêmes choses avec des noms et des mots différents et que la barrière des langues a été la première chose qui nous a divisé et qui a divisé la vérité. Les Hyperboréens, les Annunakis, les Pleiadiens, les Aryans, les Atlantes, seraient divers noms qui désignent les mêmes êtres de l’amas de pléiades composés de plusieurs races d’êtres, certains très positifs, d’autres très négatifs, d’autres plus en retrait, d’autres neutres, etc ?

Encore une fois l’amas des Pléiades est si vaste que le terme Pléiadiens ne peut pas désigner une seule race d’êtres, un seul groupe d’êtres, mais une multitude d’êtres qui évoluent sur plusieurs sphères de vie et plusieurs dimensions. Notre galaxie est composée de plusieurs sphères de vie que nous appelons planètes ou étoiles, mais il existe encore d’autres sphères de vie qui composent tout cet amas des Pleiades. Et d’autres amas qui forment d’autres Galaxies…

Quand à Mercure, et bien c’est tout simplement la Lune. Notre Lune nous montre l’image de Mercure qui vient cacher le vortex du trou noir qui se dévoile lors des éclipses pour nous montrer le visage du Soleil Noir, l’œil qui voit tout. Je reviendrais sur cette information pour expliquer comment cela fonctionne.

Cela étant dit, il ne faut pas en vouloir aux êtres des dimensions supérieures ou aux êtres que nous appelons intra-terrestres de ne pas nous avoir dit les choses clairement ! On ne peut pas dire qu’ils nous aient menti, la communication avec nous est déjà assez compliquée comme ça. Il faut évidemment aussi se mettre à leur place et bien se rendre compte qu’ils doivent faire avec nos croyances pour ne pas compliquer les choses.

Prendre contact avec nous comporte des risques d’interactions avec des forces sombres qui prennent l’apparence d’êtres de lumière pour nous tromper. Ces êtres des dimensions supérieurs qui œuvrent pour que cette ascension ait lieu le plus rapidement possible sont déjà trop souvent dé-crédibilisés par ceux qui ne veulent pas le changement. Ils doivent composer avec nos peurs, nos croyances, nos mensonges, nos parts obscures, nos illusions pour essayer d’avoir un contact le plus fluide possible afin de se concentrer sur l’essentiel.

40684670_291265658332994_2707806722113667072_o (1)

Description des mondes regroupés au sein de cette sphère de vie décrite par la mythologie nordique qui renferme tellement d’informations précieuses et cryptées ! Cette sphère serait donc Alcyone. Notez que ces mythologie représentaient bien les 9 mondes à l’intérieur d’une sorte de sphère de verre. Il est intéressant de noter que seul Gaïa est représentée comme une sphère bleue, car il s’agit de la grille électromagnétique qui entoure notre territoire plat et concentrique. cette sphère électromagnétique éclaire toute la sphère d’Alcyone de son énergie bleue électrique. Seul Vénus, qui est le territoire sur la dimension la plus élevée éclaire également de sa puissante lumière blanche. A noter également que l’Astral d’Alcyone appartient à Alcyon et aux 9 mondes. Il ne s’agit pas de l’astral de la Galaxie, ni même de notre Cosmos. Pour voyager par la conscience dans le cosmos il faut se projeter dans la sphère de conscience infinie qui emprunte des réseaux énergétiques cristallins.

Et le plus important, ce n’est pas au final de connaitre les véritables noms des êtres, des énergies et des territoires, car eux-mêmes ne se nomment pas vraiment, puisqu’ils communiquent par télépathie et s’identifient grâce à leur signature énergétique et vibratoire. C’est nous qui aimons donner des noms et nommer les choses, y compris des énergies et des consciences.

Le plus important dans l’immédiat c’est de pouvoir faire en sorte que le maximum d’êtres s’éveillent et participent à cette fin de cycle si importante, à cette ascension qui permettra de passer à autre chose et enfin retrouver l’harmonie dans un territoire unifié ou que ceux qui ne sont pas d’ici puissent retourner dans leur lieu d’origine avec leur famille d’âme. Les êtres de dimensions supérieures souffrent forcément de cette situation. N’oublions pas que tout est connecté à cette même structure énergétique et multidimensionnelle !

Avec le cœur 

Nikolas Le Touareg


Partagé avec l’aimable autorisation de Nikolas par www.eveilhomme.com

2 réponses »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s