Les Connaissances de Nikolas Le Touareg

Le Grand Cycle Cosmique (partie 1/3)

J’ai divisé cet article en trois parties pour faciliter la lecture. Dans cette première partie, je reviens sur la signification des planètes. Encore une fois, il va falloir prendre du recul avec les informations officielles. Je reviens ici sur une information que nous avons déjà abordée, qui est très importante à mes yeux puisqu’il s’agit de l’Événement, mais sur laquelle j’ai avancé et enfin trouvé la clé qui me manquait pour comprendre le fameux cycle binaire entre Gaïa et Jupiter qui annonce le retour de l’astre divin.

Cela aide également à mieux comprendre certaines confusions qu’il peut y avoir autour de Nibiru, Hercolubus, etc. Évidemment, toujours en toute humilité, cela n’engage que moi, chacun est libre de prendre ou laisser ces informations.

Tout d’abord, je vous ai partagé une illustration qui m’a interpellé, car elle reprend une notion que je vous avais expliquée il y a quelque temps, à savoir que la force qui nous maintient au sol et que nous appelons la gravité est due à la contraction de l’espace-temps vers le Point 0. Vous remarquerez le petit clin d’œil au centre de cette image qui indique l’emplacement du Nucléus, et donc du Point 0 avec la phrase : E=MC².

Pour ceux qui désirent en savoir plus, j’avais expliqué mon point de vue sur la théorie de la relativité restreinte et générale dans cet article :

https://eveilhomme.com/2018/12/11/gravite-masse-et-theorie-de-la-relativite/

Pour rappel, la symbolique de la Roue Cosmique représente le Soleil primitif. C’est-à-dire qu’il y a environ 10 ou 13 000 ans le Soleil qui s’élevait dans l’axe central de la Terre n’était pas le même que celui qui brille actuellement dans notre atmosphère. Les anciennes civilisations l’appelaient (entre autres) Inti, Brahma, Shamash ou encore Hélios. C’est ce que nous appelons le Soleil Central, le centre d’où émerge tout ce qui est, l’image du créateur ou l’astre divin.

48356055_338838983575661_1623363974210781184_n

La Roue Cosmique., le Symbole de Râ, Inti, Hélios, Shamash, le Soleil Central ou Soleil primitif, l’Astre Divin, l’image du créateur des Anciennes Civilisations. Une illustration intéressante, surtout qu’il y a un clin d’œil au centre : E=MC² ! La force qui nous maintient au sol que la science appelle la gravité est une contraction de l’espace temps vers le Point 0.Plus l’espace temps est courbée, plus cette force est élevée, plus la densité augmente,

Lorsque la Nasa nous montre notre système solaire dit « héliocentrique », c’est encore une fois un code, car c’est bien Helios qui est au centre et non pas notre Soleil. Évidemment, la Nasa le sait très bien, car tout n’est que manipulation et mensonges pour éloigner les êtres humains de la vérité. Ce système solaire représente en fait la structure multidimensionnelle de notre étoile, avec son cœur le Soleil central, car nous vivons dans une étoile (Sirius).

47580613_338839123575647_8457509656363794432_n

Représentation de l’astre divin par les Anciennes Civilisations. Le Soleil central, la roue Cosmique. Cette représentation retrouvée aux 4 coins du monde montre que cet astre était visible à une époque lointaine sur Gaïa. Il s’élevait visiblement au nord, dans l’axe central, celui qui est aligné avec Polaris si on recoupe tous les emplacements où ce symbole a été retrouvé. 
Il est intéressant de noter que d’après les textes, le Soleil qu’on appelle Râ, Init ou Shamash, Apollon, Hélios, était un Soleil énorme, avec un rayonnement dans le vert qui restait en position stationnaire, sauf qu’il tournait sur lui même, comme une roue. Cette époque est estimée à environ 12000 ans, soit juste après le dernier déluge qui coïnciderait avec la chute de l’Atlantide.

D’ailleurs, on retrouve dans les images d’Alcyon la véritable apparence de Gaïa vue de l’extérieur, c’est-à-dire Gaïa entourée de sa grille électromagnétique qui ressemble à un Soleil entouré de plusieurs sphères de plasma et une ceinture d’astéroïdes autour qui est apparu lorsque le territoire Atlante a « éclaté » en plusieurs territoires dont Gaïa.

48270521_338840293575530_5760789580575932416_n

La description de notre Système Solaire serait une description codée de notre structure multidimensionnelle. Chaque planète représente un plan de vie, une Séphiroth, mais n’est pas physique. sauf Vénus qui vibre en 5D et Mars en 4D. Ce système est très similaire à la représentation d’Alcyon qui comporte aussi une ceinture d’astéroïde, des sphères de plasma appelées Héliopause, en référence à Hélios qui serait le Soleil Central et non notre Soleil. Notre soleil est une sphère qui évolue dans l’atmosphère, mais n’est pas ce Soleil divin au centre (et qui se trouve actuellement en centre de Gaïa à cause de la courbure de l’espace temps). L’image de Alcyon représente Gaïa vu de l’extérieur, avec sa grille électromagnétique lumineuse comme un Soleil, le cœur de ce Soleil central est donc au milieu de cette sphère lumineuse, plus sombre avec un rayonnement dans le vert et un trou noir au centre, une sorte de Nucléus.

Évidemment, ce n’est pas avec un regard de 3D que nous pouvons comprendre ni observer le système dans lequel nous vivons, car chaque planète représente à la fois une dimension, un principe créateur et un plan de vie. Par exemple :

  • Vénus c’est le territoire ascensionné en 5D, principe féminin composé d’un champ uniquement électrique et éthérique, mais pas magnétique, tout comme le Soleil (principe masculin) qui lui aussi accueille la vie et une cité de lumière.
  • Mercure et la Lune ont une interaction directe avec la matrice donc la force magnétique, principe masculin/féminin. Cela dit, je vois aussi un autre potentiel positif à la Lune, comme si Mercure était son cote obscure, mais qu’elle avait aussi un côté lumineux. La Lune est probablement la chose la plus complexe sur laquelle j’ai pu enquêter, il y a toujours une grande part de mystère que je n’arrive pas à percer …
  • Mars est assez spécial, probablement lié à la 4D, principe masculin, alors que Gaïa (3D) est le principe féminin, la mère. C’est un territoire habité, probablement celui des Archontes et Reptiliens entre autres, mais je ne suis pas sûr qu’il n’y ait que des êtres négatifs, je suis persuadé qu’il y a aussi des êtres positifs, et d’autres qui ont simplement fait de mauvais choix…
  • Saturne représente l’axe du temps courbé, c’est l’image du Soleil Central (astre divin, créateur) entouré par Ouroboros (comme emprisonné de la matrice). C’est la matrice du temps..
  • Neptune représente les eaux, source de vie. L’eau est un véritable monde vivant à part, comme un autre plan de vie en 3D. Un monde plus libre, dans lequel certains êtres préfèrent s’incarner lorsqu’ils viennent sur Gaïa (Dauphin, Baleine, Sirènes, etc.).
  • Uranus c’est l’éther, l’Akasha les eaux cosmiques sources de toutes vies, la création par le verbe, un principe créateur, plan de vie très riche, source d’informations, etc.
  • Enfin, Jupiter, ce n’est pas pour rien que c’est la seule planète gazeuse qui ne possède pas d’anneau, car c’est celui qui est au-dessus de tout, même du temps ! C’est le dieu des dieux qui a terrassé Chronos (le temps) : c’est le supra-mental, la présence Je Suis, donc la vie dans le moment présent ( hors de la matrice). Je Suis éternel ! Je Suis tout ce qui est, car ce que je ne conscientise pas, n’est pas ! Je Suis là où ma conscience est. Tout se déplace autour de moi.

Jupiter est dans le moment présent, donc ses cycles sont synchronisés avec ceux de notre voûte céleste. Jupiter passe exactement 1 année dans chaque constellation. C’est pour cela qu’il existe un cycle binaire entre Gaïa et Jupiter ! C’est pour cela qu’on dit que Jupiter est un système binaire avec le nôtre ou qu’il s’agit d’un second Soleil.

48364771_338840610242165_2247951346894372864_n

Image des orbites de Saturne (28 cycles) et Jupiter (13 cycles, vu qu’apparemment il manquerait 1 cycles et donc une constellation et 1 signe astrologique) autour de la Terre. L’orbite orange pour Jupiter et l’orbite verte pour Saturne représente l’orbite de la Terre par rapport la planète.. La Terre tourne aussi autour du Point 0, et Jupiter est pile aligné avec l’axe central de Gaïa qui passe par le Point 0. c’est comme si Jupiter représenté le Point 0 autour du quel tourne la Terre donc parfaitement synchronisé avec la voûte céleste. Il existe un cycle binaire parfait entre Gaïa et Jupiter ! Jupiter passe 1 an dans chaque constellation alors que Gaïa passe 1 mois, donc un cycle 12 fois plus lent. Mais ce cycle a une portée bien plus grande sur 26000 ans, le temps que met le Point 0 faire le tour de toutes les constellations;car ce Point 0 est décalé c’est une anomalie à l’origine de l’axe penché , c’est la précession des équinoxes.

Jupiter est aligné avec le Point 0 ! Cela explique également pourquoi Metatron disait qu’il y a une conjonction parfaite entre Gaïa et Jupiter et que cette conjonction parfaire approche. Pour l’Ancienne Égypte, le Point 0 était le cœur de Râ et Neb-Heru (Nibiru) désignait Jupiter.

48086505_338840560242170_6114085369777487872_n

Le Sceptre de Jupiter ou Zeus représente l’axe Central. Il est parfois représenté avec un éclair, l’énergie du Point 0, Jupiter se situe tout en haut de l’axe Central.

Ce cycle binaire dure près de 26 000 ans, c’est la Précession des Équinoxes. Tout s’explique, le fameux cycle de 26 000 de Nibiru, Hercolubus, la planète du croisement, le grand purificateur, tout cela représente la même chose, un cycle binaire qui dure 26 000 ans entre Gaïa et Jupiter et qui se termine par le retour de l’astre divin (le Soleil central). Il devrait apparaître au-dessus de l’axe central qui rejoint l’étoile Polaris.

47686919_338840580242168_7425677315784310784_n

Jupiter est le le plan du Supra Mental, le moment présent. Celui de la présence Je Suis.

C’est ce que représente le fameux tableau dans l’église de Bugarach l’endroit d’où va s’élever le Soleil Central à la fin du cycle de 26 000 ans. Ce cycle binaire se termine donc en ce moment même. Depuis le 9/11/2018 nous entrons dans cette zone de lumière, cette zone photonique qui est avant tout énergétique (ce que certains appellent le retour du Christ).

48062998_338842706908622_5668155283554172928_n

Dans le Tarrochi de Mantegna, un ensemble de 108 gravures qui ont des similitudes avec le tarot, Jupiter est représenté assis dans la vésique, exactement comme Christ. Jupiter y est représenté assis sur le pont entre le ciel et la terre, dominant la vie et la mort. 
La planète Jupiter règne sur les rois et est également l’étoile que les trois mages ont suivie pour retrouver Jésus, le Christ. La symbolique se passe de commentaire, et confirme encore une fois qu’il y a un code important ici !

C’est presque scientifique, car notre réalité répond à des principes énergétiques basés sur une géométrie sacrée. C’est le principe de la Vésica Piscis dans la géométrie sacrée. C’est l’un des secrets des Templiers (temps pliés : l’espace-temps qui se courbe et entraîne un grand cycle).

48270809_338844780241748_8879059382206201856_n

Représentation du Soleil primitif un astre divin l’image du créateur ( mythologie Navajo). 
On voit bien ce Soleil Central s’élevait au nord en haut du canal central qui part d’un cœur, un nucléus, le Trou noir au centre de notre réalité.

L’apparition de cet astre crée une ouverture vers les plans divins et génère une énergie tellement puissante que peu de personnes pourront la supporter. Plusieurs événements énergétiques en cours, comme celui du 11/11 permettent de préparer certaines personnes à élever leurs vibrations pour leur permettre d’accueillir cette énergie. On peut comparer cette expérience à un feu igné qui se déclenche au sein même de nos atomes et qui nous permet de faire l’expérience du Soi.

48199371_338847033574856_8441043292916809728_n

Il est stupéfiant de voir la précision des représentations antiques de Jupiter. Troublant pour des civilisation qui n’avaient que les yeux pour observer (officiellement). 
Si on en croit les textes sacrés, Jupiter était énorme dans le ciel et rouge flamboyant. Il ressemblait à un Soleil (une naine brune) et déclenchait des éclairs de plasma lors de certains passages. Jupiter était appelé Neb-Heru la planète du Dieu Horus, du Grand Monarque. La planète du croisement, du passage, avec un cycle de 26 000 ans autour du Point 0 .
Comment ne pas voir des similitudes avec les histoires au sujet de Nibiru, ou Hercolubus le grand purificateur ? surtout que son apparence avec ses 4 lunes est identique, seule la taille change, mais comme à l’époque Jupiter était bien plus visible, plus proche dans le ciel….

Vous l’avez compris, cette conjonction parfaite est ce fameux Événement que de nombreuses personnes ont annoncé comme Peter Denov. Cette fameuse vague d’énergie Tachyon qui permettra de rétablir l’harmonie et repartir sur un cycle bien plus lumineux et évolutif.

47838825_338850300241196_2467355073991147520_n

Cycle binaire et Vesica PiscisJupiter et Gaïa forme un cycle binaire, puisque Jupiter est aligné avec le Point 0 il nous semble que cette planète tourne avec une parfaite synchronisation. Il faut rajouter à cela l’axe penché qui crée un cycle de 26 000 ans. A la fin de ce cycle les deux astres forment une conjonction parfaite qui crée une monté énergétique, la zone de lumière photonique, la Vesica Piscis, le Soleil central s’élève dans l’axe et libère une puissante énergie purificatrice. Cela coïncide également avec les codes du Djed Wadj qui montre un Soleil central, l’image du Nucleus apparaître dans la zone de lumière, la Chambre de Ankh !

À suivre…


Partagé avec l’aimable autorisation de Nikolas Le Touareg

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s