Développement Personnel et Méditation

L’importance de mettre en pratique l’attention dirigée dans la société dans laquelle nous vivons

L’importance de mettre en pratique l’attention dirigée dans la société dans laquelle nous vivons – Daniel Goleman

Les techniques de méditation sont à la mode principalement pour augmenter la  concentration, l’effectivité, atténuer le stress, mais si nous sommes profonds, nous découvrirons que la méditation est la base d’un réel changement, par l’observation de soi-même, l’auto-découverte intérieure, la prière… est-ce qu’en appliquant ces  techniques transcendantales, comme la méditation, la pleine attention, la compassion etc. et que nous sommes disposés à nous libérer de nos traumatismes, nos complexes, nos rejets et d’autres états denses que nous avons, nous parviendrons à vivre en harmonie avec tout ce qui nous entoure et à nous connecter avec notre âme-conscience ainsi qu’avec le divin ?

« En psychologie clinique on nous apprend à évaluer ce qui arrive à une personne. Mais dans le système psychologique de la pleine conscience, tout est basé sur ce qui pourrait être bien, ce que nous pouvons développer et cultiver : de l’équanimité, de la  compassion, de l’empathie envers les autres.

rear view of a man sitting on landscape

Photo de Pixabay sur Pexels.com

Si nous pratiquons la pleine conscience, l’introspection ou le Zen, nous vivons davantage le présent d’un instant à l’autre. Lorsque nous réalisons plusieurs tâches à la fois, le cerveau les exécute une à la fois mais l’alternance d’exécution est très rapide! Il n’est pas réel de dire que nous faisons plusieurs choses en parallèle. Au début nous nous concentrons sur une chose très importante que nous devons faire aujourd’hui, et notre concentration s’arrête là!

Mais ensuite nous pensons :

« je ferais mieux de voir mes mails » – les gens consultent leur mails plus de 70 fois par jour en moyenne – ou « je ferai ceci et cela etc… » Nous commençons alors à purger sur internet ou sur Facebook. Puis nous nous disons : « oh! Il faut que je termine ce que je viens de commencer ». À ce moment là notre concentration diminue en général. Elle se fractionne, à moins que nous ayons fait 10 minutes de respiration en pleine conscience. Un autre bénéfice est de nous récupérer du stress.

woman sitting by lake

Photo de Leah Kelley sur Pexels.com

La façon scientifique d’aborder le stress et la résilience est de s’interroger : quel est le niveau le plus élevé de cortisol et combien de temps faut-il pour se calmer ? Voilà la définition opérationnelle de la résilience. Il semble que plus nous pratiquons la méditation, plus vite nous récupérons du stress, et plus grands seront les bénéfices : pour l’attention, le stress…

Ce qui est un peu étonnant pour nous est le fait de savoir que toutes les traditions spirituelles d’où proviennent les pratiques de méditation qui sont arrivées aux États-Unis, parlent de l’importance de ne pas être égoïste, de déstructurer l’ego, et de ne pas être centré sur « le moi, le mien, mon ». C’est le phénomène le moins étudié dans la recherche sur la méditation. Dans notre culture nous ne lui accordons pas beaucoup d’importance; nous préférons développer l’attention et la concentration pour mieux récupérer du stress. Je ne dis pas que c’est mauvais, c’est bien de le faire si nous sommes stressés et distraits.

Mais il existe un objectif plus élevé dont on ne parle pas en général. La méditation de l’amour bienveillant produit un effet extraordinaire. Elle consiste à souhaiter le meilleur pour nous, pour ceux que nous aimons, pour ceux que nous connaissons, formant un cercle toujours plus large. Elle a des effets très bénéfiques sur le cerveau. Les études menées sur les pratiques promouvant cette attitude bienveillante montrent qu’elles semblent avoir un effet puissant dès le début, plus que tout autre type de méditation. C’est comme si l’esprit voulait apprendre à mieux aimer. C’est très important pour la société, pour notre vie, notre communauté, notre famille…

photo of a man sitting under the tree

Photo de Samuel Silitonga sur Pexels.com

Chaque jour nous plaçons nos enfants dans un environnement où ils sont récompensés individuellement pour avoir fait mieux que les autres enfants. Ils deviennent ainsi compétitifs et très centrés sur eux-mêmes. Le livre que j’ai écrit, « Intelligence Émotionnelle », était en fait un argument pour apprendre aux enfants des compétences sociales et émotionnelles à l’école. Tous les types de méditation, y compris le mindfulness, assurent la santé mentale.

Nous passons beaucoup de temps à être en bonne forme physique mais nous devons penser à rendre le mental plus stable, à renforcer l’attention et la capacité de contrôler ce qui se passe dans notre mental. Je ne pense pas que l’attention soit la seule dont nous devrions parler à nos enfants.

Nous devons aussi leur apprendre la compassion, l’empathie… Nous devrions également leur enseigner d’autres systèmes de pensée, pour que cette génération rencontre un monde où les systèmes que nous prenons pour acquis, tels que l’environnement, seront hors de contrôle.

Compassion.jpg

Les enfants devront être très sophistiqués pour bien les gérer. Les thérapies mindfulness, ainsi que la thérapie cognitive basée sur la pleine conscience, sont aussi efficaces contre l’anxiété et la dépression que les médicaments. Vous n’en avez peut-être pas entendu parler car il existe une bonne raison : les sociétés pharmaceutiques ne gagneraient pas un centime. La pleine conscience et la méditation sont donc des exercices et des pratiques en matière de santé mentale qui à mon avis devraient être universelles. »

Le cortisol est une hormone stéroïde produite à partir du cholestérol et sécrétée par des glandes situées au dessus des reins (les glandes corticosurrénales). Sa sécrétion est sous la dépendance d’une autre hormone, l’ACTH produite par l’hypophyse dans le cerveau (ACTH pour adrénocorticotrophine).

Le cortisol joue plusieurs rôles dans l’organisme, et participe notamment :

Au métabolisme des glucides, des lipides et des protéines: il permet de réguler la glycémie en augmentant la synthèse de glucose par le foie (néoglucogenèse), mais aussi de stimuler la libération des lipides et des protéines dans la plupart des tissus
A la réaction anti-inflammatoire
A la régulation de la pression artérielle
A la croissance osseuse
A la réponse au stress : le cortisol est souvent surnommé l’hormone de stress. Son rôle est d’aider l’organisme à y faire face, en mobilisant l’énergie nécessaire pour nourrir les muscles, le cerveau mais aussi le cœur.

Notons que le taux de cortisol varie en fonction des heures du jour et de la nuit : il est maximal le matin et diminue au long de la journée pour atteindre son niveau le plus bas le soir.

calm daylight evening grass

Photo de Pixabay sur Pexels.com

En quête d’une fréquence plus élevé, comment nous connecter avec nôtre essence- âme ?

Surmonter l’envie d’effectuer plusieurs tâches en même temps – Travailler en pleine conscience. Il y a un nombre croissant de preuves scientifiques qui révèlent qu’effectuer plusieurs tâches en même temps nous rend moins efficaces, plus stressés, et plus susceptibles de commettre des erreurs.

Alors pourquoi le fait-on si souvent ?

La raison pour laquelle nous essayons de réaliser plusieurs tâches en même temps est que nous avons trop de choses à faire ou alors que nous n’avons pas suffisamment d’intérêt ou d’engagement dans ce que nous faisons. Des preuves scientifiques suggèrent que la formation de la pleine conscience peut répondre positivement aux deux défis. Ce qu’il faut faire c’est de nous rendre plus conscient de notre attention et augmenter notre capacité à choisir ce à quoi nous nous concentrons.

Lorsque nous avons besoin de déconnecter notre esprit de tout; « Dans notre monde moderne, nous nous dépensons du matin au soir avec des activités interminables. Il ne nous reste plus de temps ni énergie pour apprendre à aimer les choses simples concernant le bonheur ou la souffrance. »

La vie nous exige beaucoup, déconnecter le mental est l’une des clefs pour être heureux. Le problème est lorsque nous avons besoin de déconnecter le mental de tout, nous découvrons que ce n’est pas facile.

Quand on déconnecte le mental de l’extérieur et que l’on commence à se connecter avec notre intérieur, on devient de plus en plus conscient de l’importance que représente l’auto connaissance.

Nous avons le potentiel pour être heureux.

backlit clouds dawn dusk

Photo de Pixabay sur Pexels.com

Techniques pour pratiquer la méditation :

Choisissez un endroit tranquille où vous pouvez vous asseoir de façon commode sans être dérangé, pendant 25 minutes. À mesure que vous apprenez à calmer le mental, dirigez votre attention sur les sensations physiques des différentes parties du corps.
Lorsque vous méditez, vous percevrez des pensées, des sensations et des sons. L’étape suivante est d’observer « le moment présent » que vous vivez.
Lorsque que vous vous voyez enchaîné à des pensées, à des sensations ou à des émotions, laissez-les passer simplement. Ne les jugez pas et n’en tenez pas compte, libérez juste votre conscience et vivez « le Ici et Maintenant ».
Plus vous dédiez de temps à la méditation, plus il vous sera facile de prendre conscience, et de sentir plus en profondeur ‘le Ici et Maintenant’ durant de plus longues périodes de temps.


Source:

Daniel GOLEMAN, Auteur de L’intelligence émotionnelle, demande pourquoi nous ne faisons pas preuve de compassion plus souvent.

https://www.youtube.com/watch?v=YhOjY7gWoj

Remerciement à Terry Cailleau pour le texte.

Partage libre en citant la source: trouvé sur Eveilhomme.com

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.