Divulgation

ABOVE MAJESTIC le film divulgateur du PROGRAMME SPATIAL SECRET qui cartonne !

« La porte qui mène de l’énergie intelligente vers l’infini intelligent s’ouvre quelles que soient les circonstances à l’heure prévue » Loi de UN

« Puisse la vérité me protéger dans toutes mes voies » Rig Veda

Bonjour à toutes et tous,

Je vous présente le film qu’il faudrait vraiment voir si vous découvrez ou souhaitez approfondir vos recherches sur le sujet du programme spatial secret et de sa divulgation.

Corey Goode : « Above Majestic a 98 % de critiques positives avec une note de 5 étoiles sur Amazon et est premier au box office Amazon et de Itunes quelques jours après sa sortie!!! 275 commentaires sur amazon en 2 jours c’est énorme ! C’est vraiment incroyable et rarement réalisé par un film, et encore moins un documentaire. Merci à tous d’avoir fait d’ « Above Majestic » un succès incroyable ! Nous sommes déjà en train de travailler sur la suite ! »

Bande annonce 1:

Voici la présentation du films par Corey Goode (qui est l’un des principaux divulgateur du programme spatial secret et de source très sûre et intègre)

« ABOVE Majestic (au delà de Majestic) est maintenant disponible dans le monde entier !!! »

« Le 10 septembre 2001, le secrétaire à la Défense Donald Rumsfeld a annoncé que 2300 milliards de dollars ne pouvaient être comptabilisés dans les dépenses du Département de la Défense. Le lendemain, le bureau de l’analyste budgétaire du Pentagone a été détruit par les attentats du 11 septembre. Le mystère demeure : Où sont les 2300 milliards manquants ?

Above Majestic constitue un regard choquant et provocateur sur ce qu’il faudrait pour cacher au public un programme spatial secret de plusieurs milliers de milliards de dollars (un groupe clandestin de personnalités militaires et commerciales d’élite chargées de technologie extraterrestre de retro-ingénierie également appelée « Majestic 12 ») et les conséquences que cela aurait pour l’humanité.

Les spectateurs seront guidés à travers les origines, les technologies, l’histoire, les dissimulations, les complots, les témoignages et les recherches qui vont au-delà de Majestic. Mettant en vedette certains des auteurs, chercheurs, dénonciateurs et divulgateurs les plus éminents et les plus prolifiques du mouvement pour la vérité et la divulgation complète. Cela comprend David Wilcock, Corey Goode, John Desouza, William Tompkins, David Adair, Laura Eisenhower, Niara Isley et Jordan Sather. »

MAJ du 04/12/2018: Disponible maintenant en version sous titré en français.

Bande annonce 2:

Cliquez ici pour regarder sur Itunes : AboveMajestic sur Itunes

Cliquez ici pour regarder sur Vimeo (Android, sous titré en Français) : https://vimeo.com/ondemand/abovemajestic

Corey Goode:

« L’achat Itunes et vimeo comprend plus de 4 heures de bonus avec David Wilcock et Corey Goode. Ne manquez pas ce film révélation choc que facebook a banni de leur réseau ! »

« Première mondiale – le 30 octobre – Amazon, Itunes, vudu, Xbox, Vimeo et Google play »

Merci à Corey et tous les divulgateurs!!!

Bon visionnage à tous!


Traduit avec http://www.DeepL.com/Translator et ajustement/relecture manuelle

https://spherebeingalliance.com/

https://www.gaia.com/series/cosmic-disclosure

https://www.facebook.com/Corey-Goode-471648406364631/

La liberté est une charge pesante, et ce poids, par son côté étrange et exigeant, demande beaucoup à d’esprit, ce n’est pas facile. Ce n’est pas un cadeau que l’on vous fait, mais le résultat d’un choix. Et ce choix peut être difficile à faire. Son itinéraire s’élève vers la lumière, mais, à cause de ses exigences, le voyageur qui l’emprunte peut ne jamais arriver au bout de celui-ci. L’homme s’approche de la vérité inaccessible, en passant par une succession d’erreurs. L’affliction s’empare de nous, non pas pour nous rendre tristes, mais sobres; non pas pour nous désoler, mais pour nous assagir. Vous serez amené à vous tromper, peu importe votre destination. C’est la condition de base de la vie, d’avoir à violer votre identité elle-même. Il arrive un moment, où toute créature qui vit, doit le faire. C’est l’ombre ultime, la défaite de la création. Ceci est le travail de la malédiction. Cette malédiction qui se nourrit de toute vie, partout dans l’univers. 

La plus grave erreur qu’une personne qui réfléchit puisse faire c’est de croire qu’une version particulière de l’histoire est un fait absolu. L’histoire est écrite par une série d’observateurs dont aucun n’est impartial. C’est le changement, le changement continu, le changement inévitable, qui est le facteur dominant dans la société d’aujourd’hui. Aucune décision sensée ne peut plus être prise sans prendre en compte non seulement le monde tel qu’il est, mais le monde tel qu’il sera. 

Ce qui rend la vie le plus triste aujourd’hui c’est que la science acquiert des connaissances plus rapidement que la société n’acquiert de la sagesse. Chaque génération se croît plus intelligente que celle qui l’a précédée, et plus sage que celle qui vient après. 

L’homme est un animal contre nature, qui se tourne de plus en plus contre la main dure et agitée qui l’a élevé. Peu importe ce que vous faites, du moment que vous transformez quelque chose qui était d’une certaine manière en quelque chose de différent de ce qu’elle était avant que vous ne la touchiez, le concept même de vérité disparait de ce monde, lassant les mensonges écrire l’histoire. La solitude et l’isolement sont des choses douloureuses, et au-delà de l’endurance humaine. Pour les petites créatures que nous sommes, l’immensité n’est supportable qu’avec l’amour. 

Trinity Bomb Test le 16 juillet 1945

j-robert-oppenheimer-9429168-1-402Robert OPPENHEIMER : « Peu de gens ont ri, peu de gens ont pleuré, la plupart des gens étaient silencieux. Je me suis souvenu de la phrase dans le récit hindou du Bhagavad-Gita, Vishnu essaie de persuader le prince de faire son devoir, et pour l’impressionner, prend sa forme multi-armée, et dit : Maintenant, me voici devenu la Mort, le destructeur des mondes. »

 

David Wilcock : Lorsque l’essai nucléaire de Trinity fut effectué, Robert Oppenheimer déclara : « Nous avons déjà fait cela auparavant », il parlait du point de vue de celui qui sait. Dans l’ancien texte hindou, la Bhagavad-Gita, il y a une référence à un verrou de fer ayant la puissance de la lumière de 1000 soleils. Ce texte décrit les effets de l’irradiation, il décrit les cris des éléphants qui meurent. Il raconte les ombres qui restent sur le sol après la fin des explosions. Toutes ces choses que nous connaissons bien à l’ère nucléaire. Cette même culture qui a décrit ce qui semblait être l’utilisation d’une arme nucléaire moderne, a décrit aussi des choses comme les engins anti-gravité qui volaient silencieusement dans les airs et qu’on appelait « Vimanas ». Ces vaisseaux pouvaient passer à travers une montagne, et ils utilisaient également des sortes d’armes à faisceau de particules.

Il y avait des êtres, d’apparence humaine, qui étaient plus grands que la plupart d’entre nous, et qui avaient la peau bleue comme Krishna, dotés aussi de capacités extraordinaires. Ajouté à tout ça, il y avait des êtres reptiliens appelés « Rakshasas » (voir L’humanité revisitée par Marc Gakyar) qu’on appelait aussi « serpents ». Et ces êtres semblent clairement être de nature reptilienne. Cela va même au point où vous avez encore à ce jour, des temples en Inde dans lesquels, il y a des êtres appelés Nagas, dont les torses ressemblent à ceux des hommes, mais ensuite, à partir de la taille vers le bas, leurs corps deviennent ceux des serpents. Toute cela débouche sur une toute autre interprétation, une fois que nous examinons les faits à la lumière de ce que nous savons maintenant. Une bombe nucléaire ressemble et agit comme cela est consciencieusement rapporté dans ces écritures hindoues. Par conséquent, Oppenheimer était conscient de ce que cette arme allait déclencher comme violence inconnue en comparaison à tout ce que nous connaissions jusqu’alors. Avant Hiroshima et Nagasaki, les scientifiques étaient comme des rock stars; Thomas Edison, Alexander Graham Bell, Marconi, Nikola Tesla.

Ce sont ces gens qui ont rendu nos vies si excitantes que nous sommes passés d’une situation primitive, où afin de conserver les aliments, nous devions avoir une glacière, dans lesquels les morceaux de glace étaient recouverts de sciure de bois. À présent, nous avons des réfrigérateurs électriques, des lumières électriques, nous transmettons nos pensées par la radio sans fil, et même des images grâce à la télévision. Les gens pouvaient voyager au moyen du chemin de fer transcontinental. Toutes ces choses qui étaient complètement nouvelles, ainsi que la voiture privée qui n’avaient pas besoin d’être tirée par des chevaux. Et puis, tout à coup, l’explosion de la bombe atomique nous montra que notre technologie avait franchi une limite faite de cris de douleurs. Nous ne pouvions plus croire que nos jouets seraient les instruments de notre illumination. Ils pourraient être, en réalité, les instruments de notre destruction.  

Corey Goode : Ces explosions nucléaires avaient fini par agir comme des signaux pour un certain nombre de races extraterrestres vivant dans nôtre voisinage. La pulsation d’énergie primaire qui se produit pendant une de ces explosions déclenche une énergie qui remonte à travers la structure de l’espace-temps. Toutes les étoiles, toutes les planètes sont connectées à travers des filaments électromagnétiques. Les scientifiques appellent ces connexions le « Web Cosmique ». Cela ressemble à une toile d’araignée géante s’étendant à travers tout le cosmos. Quand se produit une explosion nucléaire une rétroaction est émise à travers ce web cosmique. Cela devient un problème, parce que ces extraterrestres, non seulement communiquent grâce à ce web cosmique, mais voyagent par ce moyen, d’une étoile à l’autre. Par conséquent, lorsque nous fîmes exploser ces bombes, nous envoyâmes un signal signifiant que non seulement nous étions arrivés à un certain niveau technologique, mais que nous n’étions pas encore au niveau spirituel requis. 

David Wilcock : Les citations clés d’Oppenheimer ont révélé qu’il ne savait pas quel serait l’effet de la détonation d’une bombe nucléaire. Quand ils ont effectué le test de Trinity, ils ne savaient pas si cette explosion  déclencherait une réaction en chaîne qui pouvait réellement détruire la Terre entièrement. Et pourtant, ils ont persisté parce qu’ils croyaient que cette arme était la seule façon pour eux de mettre fin à la 2ème Guerre mondiale. 

Jordan Sather : Quelle que soit la force et la puissance dont ces technologies peuvent disposer, on ne peut jamais espérer les maitriser totalement, lorsqu’on les utilise avec un bas niveau de conscience. Lorsque vous élevez votre niveau de conscience individuelle, quand vous faites réellement l’effort de devenir un individu plus conscient, cela rejaillit sur la société. C’est la loi de correspondance : « Ce qui est au-dessus est comme ce qui est en dessous. » Aussi, lorsque vous devenez un individu plus conscient, alors la conscience de la société s’élève elle même. Quand chacun de nous, commence à prendre de plus en plus conscience, la société elle-même prendra de plus en plus conscience.

David Wilcock : Plusieurs agents internes aux milieux militaires et industriels crédibles ont rapporté que des vaisseaux extraterrestres étaient apparus au-dessus des installations de missiles nucléaires, et les avaient complètement arrêtées. 

Capitaine Robert Salas : imagesJe vais, tout d’abord, décrire brièvement l’incident que j’ai vécu en mars 1967. À l’époque, j’étais au début lieutenant de l’US Air Force, et j’étais stationné à la base aérienne de Malmstrom, dans le Montana. J’ai été formé pour être affecté aux tâches d’un officier de lancement de missile concernant le missile balistique intercontinental Minuteman I. Nous avions le contrôle opérationnel de 10 missiles nucléaires Minuteman. Le soir du 24 mars 1967, pendant que mon commandant prenait une pause, j’ai reçu le 1er de 2 appels téléphoniques. Le 1er appel demandait de procéder à l’identification d’objets lumineux non identifiés qui volaient au-dessus des installations.

Dan Willis : Ces derniers planaient au-dessus des silos nucléaires, et le fait était qu’ils n’ont pas attaqué les silos nucléaires, tout ce qu’ils ont fait été de fermer, comme le capt. Sallas avait 8 ICBM à tête nucléaire, et ils ont tous été, rapidement, mis hors d’usage l’un après l’autre. Or ces systèmes disposent de systèmes de sauvegarde à triple redondance. Donc les gardes étaient en haut avec leurs armes prêt à tirer, et une soucoupe scintillant d’une couleur rouge était au-dessus du silo. Puis l’ovni est ensuite allé 120 kms plus loin à l’autre base, et a aussi mis en panne leurs missiles nucléaires. c’est arrivé plus d’une fois. Cela s’est passé, également, à Bentwaters au Royaume-Uni.  

David Wilcock : Ce dont bien des gens sont ignorants m’a été confié par 2 agents internes, Bob Dean et Pete Peterson, tous les 2 m’ont confié qu’en 1990, toutes les têtes nucléaires aux USA et en URSS avaient complètement fondu, et étaient devenues, radio-activement, inertes, et n’auraient pas pu voler suivant une trajectoire rectiligne. Juste pendant ce même temps où tous ces missiles avaient, littéralement, fondu à l’intérieur de l’ogive, il y avait aussi cette formation étonnante apparaissant sur le lit d’un lac asséché en Oregon. La réalité c’est qu’on retrouve la même chose dans les formations de crop circles, mais sur une échelle encore plus impressionnante, et cette sculpture représente une déclaration symbolique des extraterrestres. Rappelez-vous, que le mandala est censé être un symbole de l’esprit cosmique, un symbole du créateur, l’origine de l’univers, la nature géométrique qui sous-tend tout ce qui existe. Alors ils nous envoient un message. Ils nous font savoir qu’ils vont s’assurer que nous restions sur la bonne voie vers cet avenir positif qui nous a été promis dans plus de 35 cultures anciennes et différentes à travers le monde.

Président Dwight D. EisenhowerDiscours prononcé le 17 janvier 1961 : « Bonsoir mes compatriotes américains. Dans les conseils de gouvernement, nous devons nous prémunir contre l’introduction, sans précaution, de l’influence qu’elle soit délibérée ou non, du complexe militaro-industriel. La possibilité d’une puissance félonne puisse gravir les échelons du pouvoir existe, et persistera. Nous ne devrons jamais laisser le poids d’une quelconque conspiration mettre en danger nos libertés ou processus démocratiques. Nous ne devrions rien considérer comme acquis. Seul un citoyen en alerte et averti peut imposer une bonne cohabitation entre l’énorme appareil de défense industriel et militaire, et nos méthodes et objectifs pacifiques, afin que la sécurité et la liberté puissent prospérer de concert. »

Laura Eisenhower : Quand je pense maintenant au discours de Dwight David Eisenhower, à son discours d’adieu à propos du complexe militaro-industriel, cela fait remonter beaucoup de choses en moi. J’ai été recruté pour aller dans l’espace en 2006, et cela semblait avoir pour but la mise en œuvre de « Alternative 3 », qui concerne la création de colonies hors planète, le choix de Mars comme planète pour les colonies, fut discuté pendant cette période. Donc, quand vous entendez un tel avertissement, mais que vous n’entendez pas parler des véritables choix, des ordres du jour, ou des traités entre le gouvernement et les ETs, certaines des choses qui se passaient, vous vous demandez qu’essayait-il (D. Eisenhower) vraiment de dire ? Il y a tant de compartiments dans le complexe militaro-industriel, nous commençons à les découvrir seulement maintenant. Et j’ai cherché et fouillé vraiment à fond pour comprendre ce qu’il voulait vraiment dire. Puis beaucoup l’ont compris et comme j’étais un lanceur d’alerte avec juste ma propre expérience, à propos de ce recrutement pour Mars, nous avons fini par découvrir le Programme Spatial Secret, ce multi-niveau, ce gouvernement de l’ombre dans tout cette compartimentation. Les choses qui se sont passées après la Seconde guerre mondiale et l’infiltration à venir allant du Projet Paperclip, du gouvernement américain, à MK-Ultra avec toutes ces ramifications, donc ça veut dire « ok, voici un avertissement sur le pouvoir félon qui existe et persistera, si nous, en tant que peuple américain, ne commençons pas à prendre le pouvoir. »

C’est fondamentalement ce que j’en ai tiré. Je pouvais ressentir beaucoup de fierté chez de nombreux membres de ma famille à propos de ce discours. Mais je dirais que je suis un membre de la famille qui a, je pense, trouvé certains chapitres qu’on ne m’a pas transmis en grandissant, et que j’ai pu partager avec eux. Et encore une fois, apparaît ce problème de compartimentation. La NSA a signé quelque chose en 1947 qui est devenu légal, comme une sorte de loi, à savoir, vous pouvez divulguer ce genre de choses sans y inclure trop de ramifications. Nous voici dans cette époque particulière, sans qu’il y ait beaucoup d’entre nous qui aient signé des serments, avec plus de liberté d’expression et plus de moyens pour éclairer tout ceci. C’est pourquoi le discours (de D. Eisenhower) est vraiment pertinent parce qu’il sonne vrai aujourd’hui. Ces avertissements sont quelque chose que nous commençons enfin à découvrir. 

Dan Willis : Tout a commencé en 1955 avec l’administration Eisenhower qui a été forcé, a été coincé, un peu comme s’il signait une reddition au bénéfice d’une faction nazie qui opérait à l’époque. L’un des témoins qui était le général de brigade, le général de brigade Stephen Lovekin, qui était un membre de l’équipe de Eisenhower, qui était conscient qu’il avait donné le contrôle aux entreprises, et qu’il ne serait pas entre les meilleures mains qui soient. Donc, une fois ce traité signé, Nelson Rockefeller restructura l’ensemble des opérations de la CIA-MJ12. De sorte que maintenant, le gouvernement légal n’est plus au courant de ce qui se passe. Ils refondèrent également le groupe complet MJ12 qui avait été initialement mis sur pied par le président Truman en plaçant Allen Dulles comme MJ-1 ou chef des opérations MJ12, et en y plaçant toutes les personnes qui avaient fortement contribué à l’infiltration nazie.

Ce qui c’est passé, quand ça c’est passé, c’était que toutes les opérations sur l’ingénierie inversé qui étaient à la base de l’Air Force, Wright-Patterson, dans l’Ohio ont été déplacées vers la zone 51 en S4, où Eisenhower se rendit compte qu’il avait perdu tout contrôle. Lorsqu’il a essayé d’y jeter un œil, il s’est vu refuser l’accès. Ici vous avez un général 5 étoiles qui s’est vraiment énervé, alors il menaça d’envahir la zone 51 avec la 1ère armée du Colorado, et à ce moment ils permirent à deux agents de rendre compte de ce qui se passait là-bas. Et ce qu’ils trouvèrent, c’est que plusieurs vaisseaux étaient en cours d’ingénierie inverse. Ils étaient extraterrestres et d’origine allemande.

Jordan Sather : L’une des manière dont les nazis ont pu obtenir leur technologie de pointe avant la 2ème Guerre mondiale leur fut donnée en utilisant une médium appelé Maria Orsic. Celle-ci recevait des messages télépathiques de la part d’extraterrestres qui lui ont offert des plans et des schémas pour effectivement pour construire un engin anti-gravité. Maria Orsic a canalisé cette information pour la société occulte Vril, en Allemagne. Cette information fut ensuite utilisée par des sociétés secrètes allemandes pour construire beaucoup de leurs vaisseaux. Parce qu’ils se préoccupaient davantage de la supériorité qualitative que quantitative, ils se tournèrent vers l’acquisition d’une technologie plus avancée plutôt que vers l’augmentation de chars et de troupes au sol, ils perdirent la guerre au sol en Europe, mais ils bénéficièrent d’une technologie plutôt avancée, et pour sauver cette technologie, ils l’expédièrent en Antarctique avant et pendant la Seconde Guerre mondiale.

Corey Goode : À la fin des années 1930, les nazis envoyèrent un groupe expéditionnaire en Antarctique, et y découvrirent des choses très intéressantes. Ils trouvèrent un territoire sous la glace qui avait été créé par la chaleur géothermique des volcans. Il pouvait y avoir 4 kms et demi, plus quelques centaines de mètres d’épaisseur de glace qui avaient fondus par la chaleur géothermique. Et le reste de la glace agissait comme un isolant, un peu comme un effet igloo, dont le dôme avait crû sous l’effet de la chaleur géothermique, et dont la matière avait fondu et coulé sous la glace. C’était en partie ce qui lubrifiait la glace et la faisait bouger. Mais sous ces régions, se trouvaient des zones parfaites où construire des bases sous-marines.

Donc, non seulement les nazis avaient construit des bases sous-marines, mais puisqu’ils développaient de plus en plus leur programme spatial, ils bâtirent un énorme port spatial. Après que ces ports spatiaux furent bâtis, et que les nazis les eussent remis aux Américains, ces derniers commentèrent à développer de plus en plus de recherches dans des bases de développement en Antarctique. À la fin des années 1950, un traité fut signé, qui déclarait que l’Antarctique ne devait être utilisé qu’à des fins de recherches pacifiques. Eh bien, nous arrivions essentiellement, pour creuser des trous géants sous la glace dans divers zones, et pour construire ces complexes géants, à l’image un peu dû, je pense que ça s’appelait le Projet Iceworm, dans les années 1960, où, comme au Groenland, les ingénieurs du Corps d’armée des USA construisirent une base ICBM cachée sous la glace.

Cette base était très sophistiquée, on m’a dit qu’elles étaient très similaires, quand elles ont été construites, par la façon dont elles ont été construites, par les bâtiments qui avaient été construits dans ces programmes, les entreprises qui ont eu accès à ces bases de R&D (recherche & développement) ont commencé à développer des tests NBC. On les appelaient aussi, essais nucléaires biologiques et chimiques, ce qui dans ces programmes, se traduit généralement qu’on travaille avec des clones, qu’on travaille avec différents composés chimiques pour agir sur la manière dont les gens se développent psychologiquement ou physiologiquement. Et donc bon nombre de programmes scientifiques, très sombres, ont commencé à être développés en Antarctique, et sans nul doute se déroulent encore aujourd’hui. Une des choses les plus importantes, que la cabale ne veut pas que nous sachions, concerne l’existence de ces bases de R&D, et tous les horribles crimes contre l’humanité qui sont perpétrés dans ces bases de R&D. 

David Wilcock : Le 9 décembre 2015, William Tompkins a publié son livre « Selected by Extraterrials » (Choisi par des Extraterrestres), dont j’ai pris connaissance début 2016, mais ce ne fut qu’après l’avoir interviewé à de nombreuses reprises, que nous sommes devenus amis et avons commencé à communiquer régulièrement. L’histoire de William Tompkins est assez étonnante. Voici un homme qui a 93 ans, qui est embauché dès le début de sa carrière militaire dans la marine, et qui travaille dans un programme hautement classifié pour le gouvernement des USA au plus haut niveau, ou il était personnellement responsable pour récolter des informations émanant de 23 différents espions américains qui avaient été intégrés dans le programme spatial secret des Allemands, qui s’appuyait apparement sur des bases en Antarctique. 

William Tompkins :  Un agent de la marine s’est rendu seul en Allemagne, c’est à peu près en 1939. Il n’y croyait pas, mais il y avait des organisations très étranges et différents groupes de recherche partout, pas seulement en Allemagne, mais aussi dans les pays occupés. Et étrangement, l’Allemagne se mettait à produire des engins volants fantastiques. Il n’y avait pas d’ailes sur ces avions, et n’avaient pas d’empennage ou de queue. Ils avaient des trains d’atterrissage. Certains d’entre eux avaient une forme triangulaire, certains avaient une forme rectangulaire, certains étaient ronds comme une soucoupe.

Alors, étant un espion de la Marine, après avoir découvert tous ces faits fantastiques qui se déroulaient à l’intérieur de l’Allemagne, et là, c’est un point important, au lieu de se rendre chez son patron, à son retour aux États-Unis, il s’est rendu directement chez le secrétaire de la Marine, James Forrestal. Forrestal se fit taper sur l’épaule. On lui dit alors : « ne choisissez pas un officier de la Marine pour diriger ces agents »… On lui dit de choisir quelqu’un qui n’avait jamais été à Annapolis. Ce qu’il faut savoir, c’est que presque tous les officiers de la Marine, qu’ils aient une étoile ou qu’ils soient lieutenant commandant, sont tous passés par Annapolis pour être formés comme officiers de la Marine. Il s’avère qu’on confia à J. Forrestal, que chaque livre dans les bibliothèques, dans les collèges, chaque livre sur cette planète n’est que de la désinformation. Alors… qu’est-ce qui est transmis par les Dracos reptiliens depuis au moins 6000 ans ?

Corey Goode : Les Reptiliens ont vraiment pris le contrôle, et commencèrent par être capables de manipuler les évènements à la surface de la planète depuis environ 6000 à 7000 ans. Il s’est avéré qu’ils ont différentes technologie de camouflage qui leur permettent d’être dans une pièce tout en ressemblant à un humain, mais généralement, ils vivent dans des bases souterraines à divers endroits du globe, ainsi qu’une vaste zone en Antarctique. La région sud-est possède un grand nombre de cavernes souterraines, où il fait extrêmement chaud, dû à cette chaleur géothermique. C’est un endroit parfait pour toutes ces colonies appartenant aux Reptiliens. Ce sont essentiellement des villes; d’énormes villes avec des millions d’entre eux. 

William Tompkins : Le secrétaire à la Marine choisit donc Rico Botta, qui n’est même pas américain. Il est arrivé ici avec sa famille, il est allé à l’école ici, il est ensuite passé en 2ème année au lycée, il a quitté l’école, il a rejoint la Marine comme 3ème classe, et fit son chemin dans la Marine. À cette époque, il a le grade de commandant. Avec ce grade il est sélectionné par le Secrétaire de la Marine pour diriger tous ces agents, pour retourner en Allemagne et savoir ce qu’il s’y passe, parce que cet agent n’avait jamais fourni de fausses informations quels que soient les domaines techniques de la planète dont il tirait ces infos. 

Jordan Sather : Tout ce que nous apprenons dans ce système d’éducation contrôlant les établissements scolaires est spécialement conçu pour programmer nos esprits hors de la vérité. La physique est fausse, la médecine est fausse, l’histoire est fausse. Tout ce qu’on nous enseigne dans les manuels scolaires est généralement faux. Cela est fait à dessein, et donc on ne comprend pas comment faire bouger nos corps, comment nourrir notre corps, ce qu’il s’est réellement passé dans le passé, ce dont la technologie est capable aujourd’hui. Toutes ces choses, si nous les apprenions, cela nous aiderait à nous responsabiliser, cela nous aiderait à comprendre vraiment ce qui se passe dans notre réalité. 

William Tompkins : Maintenant, si vous devez vous rendre à San Diego, regarder en direction du nord de l’île, vous verrez un grand bâtiment comme celui-ci. Il y a un petit bureau en haut de ce bâtiment, c’est un bureau secret réservé à l’amiral. C’est là où se rendent les agents. Alors, l’aide de l’amiral se rendait à ma caserne, il me tapait sur l’épaule, et ne disait qu’un mot : « il est là ». Nous nous rendions à ce bâtiment, nous montions à l’étage supérieur, et nous pénétrions dans cette salle de conférence, une petite pièce, l’Amiral Rico Botta était assis là, je m’asseyais là, de même que l’un des 3 autres chefs qui étaient tous capitaines. Ainsi je me retrouvais avec 3 capitaines comme chefs, et aussi avec un amiral 2 étoiles. Celui-là venait de monter en grade. Celui-ci revenait tout juste de Lockheed, celui-ci revenait tout juste du Scripps Institute. Celui-là rentrait tout juste d’une compagnie aérienne. Maintenant, tous les agents arrivaient, de sorte que l’agent s’asseyait de l’autre côté de la table. Il nous révélait ces choses fantastiques que faisait l’Allemagne et qui n’avait aucun sens (pour nous). Puis, il y eut 8 filles et 3 docteurs dans le groupe dont je disposais.

Nous mîmes dans un paquet tout ce qu’avait rapporté l’agent, certaines choses étaient des photographies, parfois il s’agissait d’un manuel, c’était rare qu’il n’y eut pas de manuel. Quelques manuels n’étaient pas en anglais, ou en allemand, ou dans d’autre langue. Ils étaient remplis de hiéroglyphes extraterrestres. On assistait à tout cela. On entendait, on comprenait ce que faisaient les Allemands. Ils n’obtinrent pas simplement des documents de la part des extraterrestres, ils obtinrent des véhicules spatiaux flambant neufs… ils ont ramené ceux-ci, ils vous y emmenaient à l’intérieur, ils vous montraient comment les piloter. Puis il m’affectèrent à un laboratoire secret qui concevait des ailes volantes nocturnes comme ce que fait Northrop. Ce ne sont que des fuselages sans ailes et sans queue, des demi-avions, des demi-vaisseaux spatiaux. Voilà ce que Northrop concevait. Nos premiers vaisseaux spatiaux sont des sous-marins de classe attaque de la US Navy. Nous mîmes en œuvre des programmes qui parcouraient toute la galaxie, pas seulement cette galaxie. 

Corey Goode : Les gens du complexe militaro-industriel, adoptèrent, lors de test, beaucoup de technologies qu’ils avaient reçues des nazis après la 2ème Guerre mondiale, de même que des ETs. Lorsqu’ils essayèrent cette technologie durant les test de validation, ils disposèrent cette dernière, sur un sous-marin normal, qu’ils ont fait voler au-delà de notre atmosphère. Ce fut la première fois qu’ils furent capables de piloter un vaisseau, en dehors de notre atmosphère en utilisant la technologie électrogravitique. La raison pour laquelle ils ont utilisé un sous-marin, était, bien sûr, qu’ils étaient repliés sur eux-mêmes. Les équipages qui y ont servi étaient habitués à servir 6 mois ou plus, loin de chez eux, disposant de tout leurs approvisionnements, et psychologiquement, ils étaient capable de vivre en milieu confiné pendant une longue durée. Cette technologie fut développée au point où ils développèrent les finances s’y attenant, ces plans financiers, pour se mettre à construire des flottes de longs vaisseaux, en forme de cigare.

Certains d’entre eux faisaient 1 km de long ou plus, et pouvaient même les faire plus longs, en y incorporant des parties sectionnables, et ces parties sectionnables étaient modulables, exactement comme dans les sous-marins modernes. Ils pouvaient démonter le fuselage et retirez les parties sectionnables. Un de ces modules pouvait être aménagé, en 3 ou 4 mois en laboratoire pour tout un tas de différents… programmes scientifiques. Puis, à la prochaine escale, les modules sont remplacés, et ça devient un vaisseau-hôpital. La fois d’après, les modules sont à nouveau échangés, et on a un transporteur de troupes, on a juste un cargo long-courrier. Donc, ces vaisseaux sont très modulables. Au début, ils utilisaient des systèmes d’énergie basés sur le nucléaire. Puis, ils sont passés à la génération basée sur l’électricité au thorium, et ils ont migré, en quelque sorte, vers la génération électrique du point zéro, et c’est ce qu’ils utilisent actuellement. 

William Tompkins : C’est totalement irréel, que cela se soit passé comme ça en 1942, sur cette planète. Les extraterrestres viennent d’on sait où dans la galaxie. L’Allemagne devint le pays que ces Draco-Reptiliens choisirent pour réaliser deux types d’objectifs. Un, supprimer toutes les personnes que Hitler ne voulait pas dans son pays, et sur la planète. Deux, mettre la main sur chaque homme, femme et enfant de cette planète afin de les mettre dans des usines d’esclaves, aussi bien hommes, femmes qu’enfants, afin d’édifier et de construire tous ces différents types de flottes de vaisseaux Draco, pour la guerre spatial et marine. Cela peut paraître fou, mais c’est ce qui s’est passé. 

David Wilcock : Il conclut de ce que les agents infiltrés lui dirent que les Allemands avaient effectivement passé des traités avec une très agressive et très négative race de reptiliens humanoïdes qu’on appelait les Sauriens ou les Dracos. Ce traité impliquait les nazis à qui on avait fourni une technologie faisable en utilisant nos propres systèmes conventionnels. Ils se servirent d’une sorte de turbine à mercure, utilisant un type de mercure appelé « mercure rouge » et puis, ils furent réellement capables de quitter la Terre, ils établirent une base sur la Lune, ils établirent une base sur Mars, et ce genre de choses se passait dès 1939, avant même le début de la Seconde Guerre mondiale. Comme vous pouvez l’imager, tout le monde pensa qu’il était fou, mais pourtant ces agents infiltrés signalaient, que pratiquement étaient debout là, mesurant 2m40 de haut, des extraterrestres reptiliens, parfois même même mesurant de 3m50 à 4m de haut, d’apparence terrifiante, sentant mauvais, conseillant les Allemands sur la manière de construire ces appareils dans ces différentes bases, y compris celle de l’Antarctique. 

Jordan Sather : L’opération High-Jump était une opération commanditée en 1947, qui fut dirigée par l’Amiral Byrd. Pour le public, cela fut présenté comme une exploration scientifique, mais ce qui arriva, fut que cette opération fut mise sur pied avec 33 navires, 3 avions et 5000 hommes. Donc, ce ne fut pas une exploration scientifique, au vu du nombre élevé d’hommes et de navires. La mission de l’opération High-Jump consistait effectivement à descendre vers l’Antarctique pour extirper en profondeur les installations que les nazis avaient construites avant et pendant la 2ème Guerre mondiale. Le survol de Washington DC fut un événement qui s’était produit sur plusieurs week-end successifs en juillet 1952 à Washington. Et ce qui arriva, fut une observation de masse juste au-dessus du Capitole à Washington. Il y avait beaucoup de lumières dans le ciel. C’est alors que beaucoup de gens crurent que c’était un événement venant d’ovnis ou d’extraterrestres, mais en fait ce n’était pas le cas. C’étaient des soucoupes allemandes, des vaisseaux allemands, qui survolaient le Capitole, pour en premier lieu, obliger les Américains à accepter un maximum de ces scientifiques nazis dans leur structures de contrôle.

Lorsqu’un certain nombre de ces scientifiques nazis sont arrivés États-Unis après la 2ème Guerre mondiale, au moyen de l’opération ‘Paperclip’, ils s’infiltrèrent, profondément, dans chacune des structures du gouvernement des USA, sans les médias, les systèmes de santé, dans pratiquement tout. Après la 2ème Guerre mondiale, James Forrestal se rendit en Allemagne pour visiter de nombreuses installations de recherche que les Allemands possédaient en Europe, et John F. Kennedy l’accompagna lors de ces tournées. Certains pensent que Kennedy reçut, effectivement, des informations de la part de Forrestal à propos des programmes spatiaux secrets et du phénomène ovni. Vers la fin de sa carrière, James Forrestal, fut également impliqué dans de nombreux combats politiques au sein du gouvernement américain. Il voulait divulguer sur le phénomène OVNI ainsi que les technologies qui lui sont associées. On dit qu’il s’est suicidé en se jetant du haut d’un grand hôpital où il séjournait au moment de sa mort. Mais, bien sûr, beaucoup de gens croient aussi qu’il a été jeté par la fenêtre, donc en fait, assassiné pour empêcher qu’il travaille à la divulgation de ces technologies présentes dans les projets OVNI. 

Dane Willis : Eisenhower était vraiment perturbé, lorsqu’il passa le flambeau à Kennedy, avant de faire son célèbre discours d’adieu, attirant l’attention sur l’infiltration des félons au sein du complexe militaro-industriel, et déclarant que seul les citoyens avertis et en alerte pouvaient protéger nos futurs libertés et nôtre liberté tout court. Kennedy, avec son expérience à l’Office of Naval Intelligence, et les documents en sa possession, montra qu’il était au courant depuis le début de 1942 des opérations en cours. Kennedy avait comme directeur de la CIA, Allen Dulles. Lorsqu’il découvrit les activités illégales d’Allen Dulles, il le renvoya en fin de compte pour le remplacer par John McCone. Comme Kennedy s’efforçait de s’intéresser à ses activités, Allen Dulles mit en place un plan pour l’assassiner et qui fut révélé dans ce qu’on a appelé le « mémo brulé », qui était l’un des mémos de James Jesus Angleton qu’ils essayaient de détruire entièrement. Un agent des services de renseignement fut en mesure d’en récupérer un.

Ce mémo révélait en substance que « Lancer », le mot de code pour JFK, ‘examine nos activités’, ‘nous ne devons pas permettre cela’. Ce groupe travaillait avec le groupe qui avait signé le traité en 1955. Aussi, quand Kennedy sortit un document Top Secret pour le directeur de la CIA, faisant référence au MJ-12, et concernant les opérations de la CIA avec les extraterrestres, il fut réduit au silence, puisqu’il fut assassiné 10 jours plus tard. Les années passèrent, au fait, la Commission Warren, concerné par le célèbre discours de Kennedy sur l’infiltration (du pouvoir) par un complot monolithique, et sur les dangers du secret et des sociétés secrètes. Comme par hasard, la Commission Warren, qui avait déclaré : « C’est un tireur isolé qui a fait ça », se composait de Francs-Maçons du 33ème degré. Ensuite, la CIA fit parvenir un mémorandum à ses agents pour utiliser le terme « théoriciens du complot » pour qualifier tous ceux qui se posent des questions, et est utilisé encore aujourd’hui comme moyen ordinaire afin de discréditer toute personne qui remettrait en question une situation donnée.

Corey Goode : Le moment qui été le plus propice pour nous d’obtenir ces technologies et pour révéler publiquement l’existence des extraterrestres, fut en fait les années 1962-1963. On me fit savoir, par des sources très proches, que le président Kennedy était, sur le point de faire des révélations, et aussi d’annoncer qu’il allait prendre des mesures drastiques à l’encontre de certaines de ces sociétés secrètes qui hantaient la planète. Par conséquent, elles utilisèrent la CIA pour l’éliminer. Quand il fut éliminer de manière publique, la cabale arriva au pouvoir de manière très publique. Elle contrôlait les choses de manière très secrète jusqu’à ce jour (de l’assassinat). Depuis lors, ils sont ouvertement en charge du destin des États-Unis. 

Discours de JF Kennedy : « Le mot même ‘secret’ est répugnant, dans une société libre et ouverte. Et nous sommes, en tant que peuple, intrinsèquement et historiquement, opposé aux sociétés secrètes, aux serments secrets, et aux procédures secrètes. Nous avons décidé il y a longtemps que les dangers de la dissimulation excessive et injustifiée des faits pertinents dépassait de loin les dangers qui sont cités pour la justifier. Même aujourd’hui, il y a peu de mérite à s’opposer à la menace d’une société fermée en imitant ses restrictions arbitraires. Et il y a un très grave danger qu’un besoin déclaré de sécurité accrue soit saisi par ceux soucieux d’en déformer le sens aux limites mêmes de la censure officielle et de la dissimulation. Ce que je n’ai pas l’intention de permettre, dans la mesure où j’en ai le pouvoir. »

Sociétés Secrètes

L’Université de Tale a 300 ans cette année, si vous deviez visiter son campus, vous verriez qu’il s’y trouve des clubhouses exotiques qui ressemblent à des tombes, où les Sociétés légendaires de Yale se réunissent. La vidéo fournit un aperçu de ce qui semble êtres des rituels d’initiation, d’une Société secrète qui existe depuis 1832, et dont les membres sont devenus des dirigeants de Wall Street ou de la Maison Blanche,  du Sénat ou de la Cour suprême. Ce qu’ils ont filmé, disent-ils, ce sont des initiés, qu’on appelle ‘néophytes’, se trouvant obligés d’embrasser un crâne pendant que les membres se livrent à une simulation de meurtre. Cependant, Rosenbaum affirme que cette vidéo est un document précieux, qui donne une vue extrêmement rare d’l’intérieur d’une société secrète qui a formaté la classe dirigeante américaine pendant des générations.

David Wilcock : Nous voyons des restes humains avec des crânes allongés partout dans le monde. Quand vous examinez l’Egypte, il y a de nombreuses représentations de pharaons munis de ces crânes étrangement allongés. Y compris Akhenaton, Néfertiti, et leur fille, Meritaten. Dans le cas de Meritaten, on trouve plusieurs bustes de granit qui ont été sculptés et d’ou vous pouvez voir qu’elle n’a vraiment pas de cheveux et qu’elle a ce crâne allongé. Rappelez-vous, c’est une culture qui, apparemment, construisait des pyramides au moment où ces cultures ont été faites. Ces gens avec leurs crânes allongés gardait leur lignage secret et caché à l’aide du sacerdoce égyptien. Mais alors, rappelez-vous que l’Egypte devint faible, et fut conquise par Rome. Que s’est-il passé quand les Romains sont arrivés là-bas ? Ont-ils fait un accord secret avec ces gens du sacerdoce égyptien qui avaient encore les crânes allongés, et leur ont-ils créé un refuge dans la cité du Vatican ?

La bibliothèque d’Alexandrie a été incendiée, mais ce n’était qu’un incendie sur commande, où ils brûlèrent des documents fiscaux et des documents de recensement. Ils s’emparèrent de tous les bons documents qui comprenaient les livres d’avant leur venu sur Terre, et déménagèrent tout cela dans la bibliothèque du Vatican. Ensuite, quand vous traversez l’océan Atlantique, de l’autre côté vous avez encore une fois une culture où on construit des pyramides en Amérique centrale, où dans leurs gravures, des personnes sont représentées avec des crânes allongés. Et contrairement à l’Egypte, en Amérique centrale, nous avons maintenant l’avantage suivant, c’est le fait qu’il y ait plusieurs crânes allongés qui furent déterrés et qui n’ont pas été cachés, mais qui sont exposés dans les musées de pays comme le Pérou. Nous avons le chercheur, Brien Foerster, qui met à jour de nouveaux spécimens de crânes allongés, qui sont testés génétiquement, qui sont analysés, et qui offrent de notables différences physiologiques avec les crânes que nous avons. Ces personnes ont de très gros cerveaux. 

En 2009, le magazine ‘Discover’ a sorti un article intitulé, « qu’est-il arrivé aux hominidés qui sont plus intelligents que nous ? » Et il décrit comment, au début du 20ème siècle, des crânes allongés ont été trouvés à Boskop, en Afrique du Sud, qu’on a ainsi appelés ‘les crânes de Boskop’. Et qui reçurent, à leur mort, un cérémonial d’enterrement. Apparement, ces personnes étaient vénérés dans leur société. Mais l’article prétend que le volume de leur cerveau est pratiquement le double du notre, et donc, une personne ordinaire de leur société aurait été dotée d’un QI de 150, et certaines d’entre elles pourraient être munies d’un QI allant jusqu’à 300. Ces crânes étranges et allongés ont également été trouvés lors d’une fouille en Sibérie dans la ville d’Omsk, le hommes qui les déterrèrent eurent si peur que beaucoup d’entre eux se mirent à hurler, refusant de poursuivre leur tâche, et de reprendre le travail. Nous observons aussi, dans le cas des conquérants mongols, que les récits, à leur sujet, décrivaient leurs crânes allongés étranges. Plus récemment, même en Europe, nous avons trouvé des tombeaux de la noblesse, de gens riches qui préservèrent leur lignées, comme par exemple en France, où eux aussi, ont cette caractéristique de crâne allongé bizarre. c’est quand des ‘agents intérieurs’ commentèrent à m’en parler que je me suis mis à observer qu’au Vatican, on voit ces gens qui portent ces mitres, qui dissimuleraient très bien un crâne allongé. Ces personnes avec des crânes allongés, nous ressemblerait au niveau de leurs visages, mais la mitre dissimulerait la seule chose qui pourrait les faire paraître différents. Mes recherches m’ont permis de trouver des données concernant une famille noble italienne du 14ème siècle, connu sous le nom de clan d’Este, et ce clan avait des liens très étroits avec le Vatican.

Ce qui est étrange quand on observe une représentation du prince Leonello d’Este accompagné de quelqu’un qui est sa sœur ou sa femme, les chercheurs ne savent pas vraiment, et l’appellent habituellement la princesse d’Este, c’est qu’ils ont tous les deux des crânes allongés. L’histoire devient encore plus intéressante du clan d’Este, la lignée qu’ils ont laissé, et vous trouvez, que le roi George I, qui a commencé à régner en 1714, fut un descendant direct de la lignée de ces personnes qui avaient évidement des crânes allongés dans les années 1400. Puis vous découvrez que plusieurs anciens couples britanniques, appartenant à la noblesse, furent également des descendants direct du clan d’Este. Ensuite, cela devient encore plus surprenant lorsque vous découvrez que les familles royales de Norvège, de Suède, d’Espagne et du Danemark sont tous des descendants du clan d’Este, ces personnes aux crânes allongés. N’oublions pas que tout récemment, on a découvert des tombeaux de rois de France ainsi que d’autres pays d’Europe, où encore une fois, les crânes des gens de la noblesse sont allongés. Et si vous pensez que c’est une question de droit divin de la noblesse européenne, vous auriez tort. 

En 1988, un article du New-York Times révéla que 13 des 40 présidents américains jusqu’à cette époque étaient descendants en ligne directe de la noblesse européenne. 

En 2012, une fillette de 12 ans, nommé Brigitte d’Avignon a effectué une étude généalogique beaucoup plus approfondie sur les présidents américains en utilisant les possibilités d’internet et des ordinateurs. 

Il y a l’histoire d’une jeune fille  de l’école de Salinas, qui dit avoir fait une découverte majeure à propos du président Obama. Elle et son grand-père prétendent que le président B. Obama est apparenté à tous les présidents des États-Unis, excepté un. Bridge Anne d’Avignon dit qu’elle a passé d’innombrables heures sur internet au cours de l’été 2009, à faire des recherches sur les lignées de nos présidents. Elle a débuté ce projet lorsqu’elle a voulu mettre à jour son propre arbre généalogique. « Je suis la première historienne à le faire pour tous les présidents. » 

David Wilcock : Cette jeune fille a constaté que 42 des 43 présidents américains avaient tous un ancêtre commun, à savoir le roi Jean Ier d’Angleterre. Il ne s’agit pas de n’importe quel ancien roi, il s’agit de celui qui a effectivement édicté la Magna carta, qui est devenu un élément déterminant pour la création de la constitution britannique. C’est pour pratiquement, tous les présidents américains que nous avons eu jusqu’alors. Le fond de l’affaire, c’est que ces personnes obéissent à leur lignée, ils suivent leur lignée, et font en sorte que leurs propres descendants aillent vers les positions de pouvoir mondial les plus hautes et les plus influentes, y compris aux Etats-Unis. 

Jordan Sather : Au sein des sociétés secrètes, il peut y avoir des bonnes et des mauvaises personnes. Des chapeaux blancs et des chapeaux noirs. Donc, beaucoup de ces sociétés secrètes sont, bien sûr, impliquées dans des pratiques très sombres. Mais il y a aussi des sociétés secrètes, en dehors de ça qui mettent à l’abri des connaissances, des informations et des technologies pour les garder hors code portée de l’Etat profond ou des Chapeaux Noirs, ou de personnes qui pourraient mal utiliser ces technologies. 

Corey Goode : Certaines des élites très connues, je suppose, dont je ne mentionnerai pas leur noms, mais qui sont aux premières place parmi ceux qui visionnant cette vidéo, sont très impliquées, non seulement, dans certains aspects du commerce d’esclaves, mais aussi dans les traités avec des extraterrestres, et font des affaires avec le crime organisé, ici sur terre, et comment tout cela est lié à ce programme. Beaucoup parmi ces élites gèrent un grand nombre de ces escroqueries financières, de ces programmes sur les médicaments, ils collectent des fonds pour ces programmes secrets qu’ils ont en cours. Et ils profitent pleinement de l’accès qu’ils en ont.

David Adair : Ils ne vieillissent probablement plus. Les 1% vous ne savez pas qui ils sont, vous ne savez même pas à quoi ils ressemblent, vous ne connaissez même pas leur nom. Ils peuvent régresser en âge et avoir 7-11 ans, vous ne le sauriez même pas, et pourraient aussi ne pas vieillir, que vous ne le sauriez même pas. Ils ne tombent jamais malades. Leurs descendants seraient déjà là, ils seraient super intelligents, super forts, et bénéficiant de qualités de la vie améliorée dans tous les sens. Je suis sûr que les 1% apprécient ça, tandis que le reste d’entre nous meurt de maladie, avec des malformations et bien d’autres choses. Ils se promènent avec de beaux corps. Donc, ça c’est juste dans le domaine médical. Ensuite, pensez aux autres choses, le domaine du transport, les véhicules dans lesquels ils voyagent, la sécurité des habitations. Juste, c’est comme si quelqu’un d’une banlieue moderne observait un homme dans une grotte. Et nous sommes cet homme dans la grotte. 

Corey Goode : Ce qui arrive souvent, c’est que lorsqu’un membre de l’élite atteint un âge très avancé et mûr, ou il mourra naturellement, ou il mourra publiquement dans un quelconque accident. Il sera secrètement récupéré, et selon son grade, il subira une régression en âge ou on téléchargera sa conscience dans un clone qui est une copie exacte de lui. Ensuite, il disparaitra de la vue du public pour toujours, et ira dans ces programmes ou partira à la retraite. C’est quelque chose qui se fait beaucoup dans les programmes, et tous ceux qui y ont travaillé à fond savent que l’élite y a accès, et que beaucoup d’entre eux ne meurent jamais vraiment. 

Jordan Sather : Ce qui constitue l’Etat profond de la Cabale ou du Nouvel Ordre Mondial, c’est un petit groupe d’individus très puissants, mais très psychopathes qui ont acquis beaucoup d’argent, beaucoup de technologie, et beaucoup d’informations au cours des siècles. 

David Adair : Ce sont certainement vos politiciens, les plus âgés. Ceux qui sont présidents qui détiennent le pouvoir; les 1%, les présidents des Conseils. Ces gens, ce sont eux. Nous ne connaissons jamais leurs noms, ni leurs visages, et ils contrôlent tout le pouvoir. 

David Wilcock : Plus vous vous impliquez dans ces sociétés, plus vous vous y aventurez profondément, plus vous êtes compromis. Vous commencez à connaître de plus en plus d’enseignements secrets. Vous devez travailler très dur pour acquérir cette connaissance; cela peut prendre des années. Vous continuez à accéder à des niveaux de rang plus élevés, et ils continuent à laisser tomber ces petites graines en vous au fur et à mesure. Des graines qui commencent à fleurir dans votre esprit, et à vous faire penser différemment. En fin de compte, si vous allez assez loin dans cette voie, vous serez invité à participer dans des choses comme la pédophilie et le sacrifice d’humain. Et si vous ne le faite pas, c’est une offre que vous ne pouvez pas refuser. Et peuvent même vous tuer. Une fois que vous participez à ces activités, que vous les aimiez ou non, elles deviennent une arme qu’ils peuvent utiliser contre vous. Si jamais vous osez dénoncez ce groupe, ils ont des photos, des films, des images qui peuvent absolument ruiner votre vie. 

Interview de Ronald Bernard

Jordan Sather : La raison pour laquelle ces sociétés occultes et sombres de l’élite font le trafic d’enfants pour ensuite les sacrifier, c’est tout d’abord, pour l’énergie qui s’y trouve. Parce que, quand un humain se trouve dans un état de peur et de douleur, il libère une énergie, et cette énergie peut être captée, essentiellement, par les extraterrestres négatifs, aux influences archontiques négatives, qui s’en nourrissent. Ils se nourrissent littéralement de cette libération énergétique de peur et de douleur.  Ces groupes sombres utilisent des enfants, parce qu’un enfant n’est pas encore programmé mentalement en tant qu’adulte, ils sont beaucoup plus innocents, ils sont beaucoup plus connectés avec leur moi supérieur ou divin. L’énergie qu’ils libèrent est beaucoup plus puissante que celle libérée par des adultes. Au cours de ces pratiques rituelles auxquelles l’élite participe, l’une des substances qui est libérée dans le corps des enfants pendant la torture, pendant qu’ils souffrent est une substance appelée adrénochrome. Elle est libérée par la glande surrénale pendant ces séances, particulièrement douloureuses, et cet adrénochrome agit essentiellement comme une drogue. 

Ces sociétés secrètes qui constituent l’état profond ne sont pas nouvelles. Cela remonte en fait à des milliers et des milliers d’années, et ils ont toujours gardé cette information envers eux-mêmes. Nous devons comprendre ce que signifie réellement occulté. Occulté signifie simplement « caché » en latin. Cela ne signifie pas nécessairement bon ou mauvais, cela signifie « caché ». Donc, ces groupes de la société secrète ont caché ou occulté cette information depuis des milliers et des milliers d’années, ils l’ont gardé pour eux avec personne en dehors de leurs cercles intérieurs. 

David Wilcock : Les sociétés secrètes sont davantage une devanture qu’ils utilisent pour recruter des gens, et ils vont progressivement au fil du temps, y découvrir exactement jusqu’à quel point vous êtes impitoyable et assoiffé de sang. Ce n’est que lorsque vous irez de plus en plus loin dans votre implication, que vous fusionnerez avec vos frères dans une certaine fraternité, vous deviendrez de plus en plus impliqué, de plus en plus profondément, ensuite ils commenceront à vous faire participer aux choses les plus horribles. Jusqu’à ce que nous soyons confrontés, tous dans cette société, au fait que ces choses se passent réellement, et qu’il y a un groupe de contrôle centralisé qui est responsable de cela, nous serons condamnés à ce que ces personnes continuent à exercer leur contrôle sur nous. Si nous n’apprenons pas à nous respecter, alors nous ne ferons jamais aucun progrès. Nous devons apprendre du mouvement Me Too, et comprendre que la corruption existe, que le viol existe, que la pédophilie existe, que le trafic d’enfants existe, que le sacrifice humain et le cannibalisme existent. Toutes ces choses existent parce qu’il y a une élite cachée qui utilise ces comportements dans le cadre de leurs activités occultes. Ce n’est pas grave que vous croyez que ces personnes existent ou non, de toute façon, ils se révèlent constamment. Ils le font dans les films. Il y a tout un tas de symboles que vous pouvez rechercher dans les films qui montrent leur influence. Ils se révèlent dans les jeux vidéo, dans les émissions de télévision, énormément dans les musiques de film, lors des spectacles pour la remise des prix. Et c’est toujours en plein jour !

Le moment est venu pour nous de sortir la tête du sable et de comprendre que même si ces choses nous semblent impensables, il y a des gens aujourd’hui qui s’y adonnent activement. Les preuves sont innombrables. Et ce qui est vraiment désespérant, c’est que les gens ne veulent pas regarder les preuves parce que c’est si dérangeant.

Ronald Reagan : « Dans notre obsession des antagonismes du moment, nous oublions souvent ce qui unit tous les membres de l’humanité. Peut-être avons-nous besoin d’une menace universelle d’outre-monde pour nous faire reconnaître ce lien commun. Je pense parfois à la vitesse à laquelle nos différences à travers le monde disparaîtraient si nous faisions face à une menace étrangère d’au-delà de ce monde. Et pourtant, je vous le demande, une force extraterrestre n’est-elle pas déjà parmi nous ? » 

Les Programmes

Corey Goode : Solar Warden est entré en activité en 1980-81. Il a été financé en grande partie par le SDI, du président Reagan. Bien que cette argent fut distribué dans de nombreux programmes différents. Solar Warden a été développé pour faire exactement ce que son nom évoque, à savoir, surveiller notre système solaire. Nous étions maintenant capables… nous avions la technologie pour empêcher ces intrus, ces races extraterrestres de venir dans notre système solaire, d’enlever des gens et de repartir. Nous pouvions maintenant les arrêter. Donc Solar Warden a été développé, et a commencé à faire son travail de surveillance du système solaire. En même temps, existait le conglomérat des entreprises pour l’interplanétaire, qui est composé de tous ces complexes militaro-industriels. Il existe tous ces autres programmes qui développent de la technologie en même temps, et des technologies très avancées. Si avancées, en fait, qu’il y a des races ETs qui viennent ici pour commencer pour avoir notre technologie.

David Wilcock : Corey Goode est le seul initié que j’ai trouvé, dont le témoignage relie tous ces files différents. J’ai observé que Corey Goode savait la même chose que celle dont chacun des différents autres initiés, m’avaient parlé par le passé. Personne d’autre n’avait jamais réussi ça avant. C’était fascinant puisque je n’avais pas mis cette information en ligne. L’information était exclusive, il y avait des choses que j’avais entendu au cours de conversations qui auraient pu se tenir sur des dizaines et des dizaines d’heures, réparties sur environ 20 ans de ma propre histoire. 

Corey Goode : Je pense qu’ils ont choisi les enfants pour ces programmes MILAB, de plusieurs façons différentes. Ils devaient en faire des profils. Ils ont certainement utilisé des test standardisés et d’autres moyens pour identifier s’ils avaient une compétence, ou un talent dont ils avaient besoin. Ensuite, ils vérifiaient leur vie de famille. Ils ont préféré les enfants de familles brisées ou de foyers qui n’étaient harmonieux, parce que les enfants qui étaient habitués à se faire talocher, étaient coutumiers d’environnements stressants, et leurs parents n’étaient pas aussi attentionnés que les autres parents. Par conséquent, ces enfants furent en mesure de gérer beaucoup plus de stress, et leurs parents pouvaient ne pas remarquer certains comportements chez leurs enfants. Je suppose que vous demanderiez s’il y a une journée typique dans la vie d’un MILAB, vos parents vous déposent à l’école, comme n’importe quel autres jour, on vous écarte et on vous dit que vous allez partir en excursion, que vous êtes dans une classe d’éducation spéciale, ou une classe d’apprentissage accéléré, que vous êtes spécial. On vous sort du campus pour aller, vous savez regarder les dinosaures. Là, on vous prend, on vous met dans une camionnette, généralement la personne qui conduit est un militaire, parfois en uniforme. Ils nous conduisaient, alors, pendant plus d’une heure, jusqu’à la base aériennes de Carswell. Nous nous garions à l’intérieur de ce hangar qui était plein de véhicules, et nous allions vers le fond, où il y avait un ascenseur. L’ascenseur descendant assez profondément. Ainsi, lorsque nous sortions, nous étions sous terre dans un bunker, du type, de la période de la guerre froide. Nous allions alors, vers un autre ensemble d’ascenseurs qui nous faisait descendre vers l’endroit où nous devions prendre des tramways souterrains, c’était des trains qui nous transporter à plus de 750kms/h, vers n’importe où dans le monde. Quand on nous envoyait dans l’un de ces endroits dans l’une de ces navettes, parfois nous étions en retard, parfois à cause du temps de déplacement, nous avions seulement 45 minutes de formation, parfois 2 à 3 heures de formation, puis nous revenions, et étions débriefés, ensuite on nous administrait un produit chimique en intraveineuse, on nous faisait asseoir devant un écran de cinéma, pour nous hypnotiser, et nous remplir la mémoire du contenu de l’écran où nous allions dans un musée pour admirer des dinosaures. On nous remettait, ensuite dans le même fourgon, on nous ramenait à l’école, on nous déposait, et comme nos parents étaient venus nous chercher, nous leur disions tout ce que nous avions vu des dinosaures. 

Jordan Sather : MK-Ultra était un programme mené par la CIA dans les années 1950 et 60. Et au sein de MK-Ultra, ils ont expérimenté le contrôle mental basé sur les souffrances en utilisant la thérapie par électrochocs, en utilisant les drogues psychotropes, et même, en utilisant la progression hypnotique, et bien d’autres techniques pour apprendre à contrôler et à programmer des êtres humains. 

Arizona Wilder : Il y avait… la programmation existait dans les bases militaires américaines, parce qu’ils ne voulaient aucune interférence, avec quelqu’un d’étranger à la base militaire. Beaucoup de ma programmation a eu lieu sur des bases militaires. Je voudrais parler du fait, qu’il existait des rituels dans les bases militaires aussi, et que les rituels n’étaient pas un simulacre. Les personnes qui contrôlent l’esprit y sont impliquées, et les rituels font vraiment partie intégrante de la façon dont ils font les choses. Par exemple, les membres du renseignement naval, ou des gens qui sont dans le renseignement naval, généralement, sont très impliqués avec l’Ordo Templi Orientis. Mais ça ne veut pas dire que tout le monde, dans le renseignement naval, soit impliqué dans cela. Mais le renseignement naval est responsable pour beaucoup, de la surveillance de l’activité rituelle dans ce pays. Et ils sont responsables pour beaucoup, de ce qui se passe. Il y a d’autres organisations, d’agences impliquées, mais le renseignement naval y est très impliqué. 

Niara Isley : On nous emmenait dans une sorte d’installation dans le désert du Nevada, et pendant longtemps, j’ai pensé que c’était la Zone 51. Mais il y avait aussi une autre installation souterraine à Tonopah. Donc, c’était soit la zone 51 ou soit l’installation de Tonopah. On m’emmena dans un dispensaire, et me fit asseoir dans une salle d’attente sans lumières. Tout ce qu’ils faisaient semblait être pour générer le souvenir. Pour s’assurer qu’au cas où quelqu’un se souvenait de quoi que ce soit, le fait qu’il ait été dans une pièce sans lumières, il aurait eu du mal à se rappeler clairement de qui était là. On me donna un treillis à mettre cette nuit là, sans insigne de grade, sans étiquette pour le nom, sans marque d’identification d’aucune sorte, on m’interdit de parler aux autres, avec qui j’étais, au-delà de ce qui était nécessaire pour le bon déroulement des test. Alors les conditions dans lesquelles nous fûmes placés mettaient en nous un sentiment de solitude et nous effrayaient. C’était terrifiant, en fait. Donc, nous arrivâmes à cette installation, nous nous assîmes dans cette salle d’attente avec la lumière éteinte, et je la vois encore très clairement. Un par un, nous dûmes nous écarter vers le côté de cette petite pièce. Finalement, ils appelèrent mon nom et je suis entrée dans la petite pièce. Il y avait un gardien de sécurité à l’intérieur, vêtu d’un treillis du désert, qui portait une arme de poing. Il se tenait en position repos. Et on me dit de m’allonger sur cette table d’examen en acier inoxydable, elle avait l’air vieille, comme si elle datait des environs des années 40 ou 50. Je me suis couchée dessus, toute habillée, je n’ai rien eu à enlever.

J’ai attendu longtemps, avec ce garde de sécurité qui me surveillait. Puis finalement, un type en blouse blanche est entré par la même porte d’ou j’étais entrée, dans la chambre, et il a dit : « reste calme » 3 fois d’une voix monotone, vraiment impassible. Il passa devant le garde de sécurité, sur le côté droit de la table, et se leva du côté droit de ma tête, et puis il avait une aiguille hypodermique caché dans la manche de sa blouse de laboratoire, et il m’a injecté un produit dans le côté de mon cou. Et ce produit chimique, quelqu’il soit, je le sentis directement. Donc j’étais un peu sous le choc de tout ce que cette injection m’occasionnait. Parce que c’est allé directement au cerveau, et j’étais comme sous le choc. Tout à coup, il y eut 2 gars de chaque côté de cette table, qui me tirèrent par les bras, et me trainèrent hors de la table pour passer par cette porte derrière laquelle se trouvait un long escalier qui descendait, je ne sais pas pourquoi, mais je m’en souviens comme d’un long escalier descendant sans lacets; ça descendait juste tout droit vers le bas. Ils m’ont à moitié porté, à moitié trainé dans les escaliers. Au bas des escaliers, il y avait comme une petite chambre où se trouvait un miroir sans tain. Je subis tous les effets de cette injection dans cette pièce, je me sentais comme, c’était un peu comme si vôtre corps se transformait en soda, ou en mousse de bière. C’était comme, quand vôtre jambe est engourdie, et que le sang revient et qu’on ressent des piqures d’aiguilles, des picotements partout dans le corps. C’était comme si mon corps subissait tout cela, mais que les piqures d’aiguilles étaient super intenses. Alors, je me suis recroquevillée sur le sol, et je n’ai fait que crier parce qu’on me faisait subir tout cela. J’avais l’impression de me diviser d’une certaine manière. Je ne sais pas pourquoi ni comment j’ai pensé ça mais c’est ce que ressentait mon corps, comme s’il était en train de se liquéfier, et de s’écouler dans l’égout du sol. J’ai eu la sensation, parce que cet espèce de miroir sur le mur, je pense que c’était un miroir sans tain, et qu’ils me regardaient à travers le miroir me regardant subir tous les effets de cette injection. Je me creusai la tête pour essayer d’avoir une idée de ce que cette injection pouvait bien être, et à quoi ça servait, la seul chose que je pu trouver, c’était qu’ils essayaient, peut-être de créer une version chimique de l’ascension.

Corey Goode : Une des technologies à laquelle je fus soumis dans les programmes MILAB était les cocktails chimiques qu’ils utilisaient sur nous. Ils les utilisaient pour nous améliorer en de nombreux domaines différents. L’un des motifs pour lesquels ils pouvaient vouloir nous améliorer était la découverte que nous avions une capacité d’empathie intuitif. Il y avait un cocktail qu’ils nous donnaient et cela l’améliorait, la rendait beaucoup plus opérante. Ils donnaient également des cocktails aux gens pour qu’ils aient des hormones en eux qui les rendent plus forts, plus rapides, et plus performants intellectuellement. Dans la majeure partie du programme lorsqu’il démarrait, ils n’étaient pas du tout sûr de son effet sur vous. Un grand nombre des enfants qui ont participé à ces programmes, se retrouvèrent dans différents syndicats ici sur Terre, et travaillaient pour la cabale, et un petit pourcentage finissait par entrer dans le programme spatial secret.

Max Spiers : Certains enfants qui furent sélectionnés avaient un certain type d’ADN. J’ai participé à ça. Voilà ce qu’ils firent, quand nous avions 5 ou 6 ans, ils nous emmenèrent là-bas, et ils nous formèrent, et nous apprirent et nous fumes formés et nous fîmes toutes sortes d’opérations quand nous étions là-bas. Maintenant, quand j’ai eu 5 ans, mes parents avaient déménagé à Los Angeles à l’époque, à l’improviste. Et j’habitais sur Sepulveda Boulevard. Et les salles de saut (jump-room) pour Mars pour les enfants, étaient au 999 Sepulveda Boulevard, je le sais maintenant. Donc, je ne savais pas, et j’ai eu ces souvenirs avant que je connaisse, cette information particulière sur ces salles de saut sur Sepulveda Boulevard. L’entrainement y étais très intense. Alors, disons qu’à partir de 5 ans jusqu’à 25 ans j’y suis passé, et je connais certaines personnes qui sont de retour ici, mais ce qu’il ont fait à la fin de cette chose, c’est qu’ils utilisèrent la technologie de régression d’âge. Ils nous ramenèrent à l’âge de 5 ans, et nous replacèrent exactement où nous étions. 

Corey Goode : La raison pour laquelle, si peu sont allés dans le programme spatial secret, était que la plupart des participants, presque tous les participants, étaient regroupés à partir de diverses branches militaires. Ils firent entrer des gens à l’armée, ils les envoyèrent en formation, les testèrent pour détecter là où ils avaient des faiblesses, et s’ils faisaient preuve de courage pour ce type de mission, puis on les invitait à y prendre part ou on les y réaffectait, pour qu’ils servent durant plus de 20 ans. Et cela s’appelle un « vingt & retour ». Après 20 ans, ils ont vraiment régressé en âge, et régressé dans le temps, en utilisant la technologie qui nous a été transmise par des non-terrestres, et puis ils sont refilés dans le temps et réintégré dans leur vie. Et puis ils terminent le reste de leur mandat militaire, pour ensuite retourner à la vie civile, en ne se souvenant pas d’avoir servi dans le programme spatial secret. La raison pour laquelle on régresse les gens dans le passé une fois qu’ils ont servi dans le « vingt & retour », en effaçant leur mémoire, ça se trouve dans l’accord qui a été passé avec le groupe extraterrestre qui nous a donné cette technologie. Il y a un groupe nordique qui est engagé dans une bataille dans le temps et dans l’espace contre un groupe de reptiliens. Cette bataille dure depuis des milliers d’années. 

Vers la fin de ma formation, cela a commencé à devenir assez clair que j’avais très bien réussi dans ma formation d’empathe intuitif; par ailleurs dans la formation générale qu’on m’avait donnée, et on a commencé à me présenter aux êtres non-terrestres. Donc, il était devenu très évident que j’allais être en interaction avec des non-terrestres, et je pensais que ça allait être dans un environnement hors de notre planète. Je savais à peine si j’allais être redirigé dans ce programme quand j’avais 16 ans. Ce fut pendant mes vacances de Noël, entre 16 et 17 ans; j’ai eu 17 ans en février. On m’a fait sortir de ma chambre, puis on m’a emmené à la base aérienne de Carswell, puis on me transféra sur la Lune, c’est là qu’on me fit asseoir et signe un tas de papiers qui étaient des promesses de non-divulgation. C’était juste…une grande pile de papiers, m’arrachant de ma vie, alors que je n’avais pas encore 17 ans. 

La commande des opérations lunaires est une base de la Lune, qui a été construite à l’origine par les Allemands à la fin des années 1930, début des années 1940. Pendant qu’ils construisaient ce complexe, ils avaient utilisé un ancien bâtiment aliens qui n’était pas trop loin. Ils avaient trouvé de plusieurs de ces bâtiments sur la Lune, et ils étaient tombés sur l’un de ces bâtiments qu’ils purent réparer avec du béton qu’ils fabriquèrent à partir de régolithe local. Ils peuvent ensuite le pressuriser et l’utiliser comme base d’opérationspendant qu’ils construisaient le LOC – Lunar Opération Command. Après plusieurs années, et après l’opération Paperclip, il eut sa raison d’être et permit aux nazies d’intégrer le complexe militaro-industriel. Le LOC fut remis aux américains. Lorsque vous venez de la Terre vers la Lune, dans un vaisseau à électrogravité, vous verrez la Lune dans le lointain, et puis elle grossira très vite à vos yeux. Puis la prochaine chose que vous saurez, c’est que vous êtes au-dessus du sol lunaire. Vous allez ensuite voler dans le vaisseau à électrogravité à des vitesses vertigineuses, sauf que vous ne sentirez pas l’inertie. Vous vous trouverez à une hauteur d’environ 30m à 90m au-dessus du sol lunaire, en allant à des d’incroyables vitesses jusqu’à ce que vous arriviez à un cratère. Puis vous vous retrouvez en orbite autour de ce cratère. Le pilote du vaisseau, demandant par radio la permission d’alunir. Vous ne verrez nulle part où alunir. Et tout un coup il se produira un peu de brume, et puis une base apparaitra. Ce sera une LOC Commande d’opération lunaire. Et comme vous descendez en volant au-dessus, apparaitra une tour de contrôle, où ils gèrent le trafic aérien. Alors que vous volez autour de cette base en approche finale, vous verrez un cratère secondaire. Et pendant que vous descendez dans ce cratère, qui est vraiment profond, vous finirez par sauter dans une section de tube de lave, où vous verrez immédiatement un bâtiment géant construit au milieu de ce tube de lave qui le bouche. C’est construit en imitant un peu la forme d’une cloche. Cela rappelle, pratiquement, l’extérieur d’un cuirassé, la façon dont il est construit. Ensuite vous volerez, et atterrirez dans la baie, et vous serez alors à la Commande des opérations lunaire. 

Jordan Sather : Lorsqu’elles s’intéressent à ce domaine, certaines personnes pensent qu’il n’y a que de bons extraterrestres ici ou il n’y a que des mauvais extraterrestres ici. Mais il faut comprendre que la loi de polarité est universelle. Il y a, à la fois, de bons extraterrestres bienveillants pour nous aider, et des extraterrestres négatifs qui sont ici pour se nourrir de nous et nous nous faire du mal en nous maintenant dans un état de peur. Ces races d’extraterrestres négatifs comprennent des races de « Gris », mais comprennent également de nombreuses espèces reptiliennes, ainsi que de nombreuses entités archontiques non physiques, qui peuvent aussi exercer leur influence à distance et utiliser une grande partie de cette énergie de peur et d’énergie issue de la souffrance que nous libérons.

Mark McCandlish : Eh bien! Certains des témoignages qui me sont parvenus au cours de la dernière année, en particulier ont été, ce n’est pas surprenant à propos du degré de développement que le programme spatial secret a pu atteindre. J’ai parlé avec des gens qui m’ont affirmé qu’il y a et qu’il y a eu un programme de colonisation planétaire extra solaire en cours, et cela dure depuis des décennies et des décennies. Je veux dire que c’est arrivé au point où l’une des personnes qui est maintenant partie, a déclaré, qu’elle était à bord d’un vaisseau spatial à long remorquage qui est allé d’ici au bord de la galaxie d’Andromède en 20 minutes. Lorsqu’ils arrivèrent là-bas, ils localisèrent au moins 8 planètes semblables à la Terre dans certains des systèmes d’étoiles, le long du bord de la galaxie, et 8 de ces planètes abritaient des êtres humains en surface. C’étaient des planètes de la taille de la Terre avec des étoiles semblables au Soleil, des étoiles similaires à notre soleil, respectant à peu près les mêmes distances. Ils ont analysé, en utilisant des sortes de capteurs pour télémesure par radio, pour déterminer lesquels diffusaient dans les signaux de radio et de télévision conventionnels. Ils ont trouvé deux planètes comme ça, les deux parlant anglais. À la minute où j’entendis ça, je me suis dit que c’était complètement loufoque ou alors ce système, tout ce programme est bien plus ancien que tout ce qu’on pourrait imaginer. Mais cette personne déclara avoir vu des villes, des routes et des véhicules, des gens habillés classiquement, parlant anglais. Et il n’y a qu’une seule façon que cela soit possible, sauf à envisager la théorie des univers parallèles, c’est que le programme ait été à l’œuvre depuis beaucoup, beaucoup plus longtemps. 

Corey Goode : Juste environ 6 ans après, que j’eus commencé mon « 20ans & Retour », j’ai découvert des détails très troublants que personne sur le vaisseau ne connaissait, ou bien pouvait connaître. Un sous-officier marinier, Wheeler, m’a approché. Quelqu’un dont j’étais un peu amoureux, pour être honnête, et elle utilisa à son avantage. Elle avait besoin de moi et d’un ingénieur pour l’aider à entrer dans une pièce, une petite salle, afin d’examiner quelques sacs. Elle voulait savoir ce qu’il y avait dans ces sacs; elle avait un mauvais pressentiment. J’ai aidé… nous l’aidâmes à entrer, et je restai à veiller. Elle et l’ingénieur ont ouvert l’un des sacs, et c’étaient des chambres cryogéniques. Et ils étaient remplis de corps qui avaient été entièrement traités et qui paraissaient avoir été écorchés et nettoyés, pour être envoyés au marché. Pendant que je regardais ça d’un peu loin, du gaz s’échappa du sac; qui submergea le sous-officier marinier et l’ingénieur, qui se sont effondrés. Et avant, comme je m’apprêtais à m’enfuir par la porte où j’étais à surveiller, je me suis effondré. Quand je me suis réveillé sur la civière, on m’expliqua que les deux autres étaient morts dans l’accident, et qu’on me consignait pour en faire le rapport. Je fus ensuite entendu, et on m’ordonna de ne raconter à personne l’accident, parce que si je n’étais pas un empathe intuitif précieux, j’aurai fini autrement. Alors, ils me renvoya à mes tâches habituelles, et on me dit que de temps en temps, j’allai être déplacé pour travailler sur un pont différent, sur un projet différent. Ce projet était en grande partie un commerce galactique d’esclaves. Il s’est avéré que pendant plusieurs décennies, pendant que nous développions la technologie pour essayer de nous battre contre certains extraterrestres négatifs, il y avait des ETs qui arrivaient dans notre système solaire, venaient sur notre planète, y atterrissaient, enlevaient des gens et repartaient, ils les enlevaient pour les échanger dans une sorte de commerce galactique d’esclaves qui avait lieu. Après un certain temps, ceux qui auraient dû être bienveillants déclarèrent, « vous savez quoi ? On a affaire à de la marchandise. Si nous nous mettons à enlever nos propres gens, et à les vendre à ces ETs, nous pourrions obtenir certaines petites choses, comme de la technologie, ou du matériel biologique. » Ils échangèrent des êtres humains contre des échantillons biologiques en grande quantité, tels ce que Emery Smith  allait finir par recevoir dans son laboratoire, pour les soumettre à des expériences, et ils pourraient aussi obtenir de la technologie contre des humains. Les humains seraient pris, pour être utilisés de nombreuses façons. Les humains sont très convoités… les gens ne sont pas pris uniquement pour servir de nourriture aux reptiliens, ça c’est un petit pourcentage. La plupart des gens sont utilisés pour leurs compétences. Les humains sont très appréciés pour leur ingénierie, leur créativité, leur capacité à faire sortir des choses de leur esprit, à les concevoir et à les créer. C’est plutôt étrange, que nous soyons recherchés et utilisés de cette façon. Ainsi le groupe de la Cabale utilise essentiellement les êtres humains comme une ressource. Donc ces petits groupes de personnes clé de tous ces différents programmes commencèrent à se rencontrer et à travailler très discrètement et secrètement, pour découvrir, non seulement, la vérité sur ce qui se passait, mais pour trouver le moyen de combattre cela. L’alliance SSP est une très petite fraction du programme spatial global secret ou des programmes spatiaux secrets. Vous savez, les moins de 1%. Donc, la seule technologie qu’ils ont est celle qu’ils ont emmenée avec eux quand ils ont fait défection. C’est un groupe hétéroclite qui fait de son mieux pour apporter une divulgation complète à l’humanité. Ils ne veulent pas d’une divulgation lente et prolongée, ils veulent que toutes ces technologies soient mise à disposition à toute l’humanité, en une seule fois. Pas à un groupe ou à un pays, mais à tout le monde à la fois. Et c’est ce pour quoi a œuvré l’Alliance du Programme Spatial Secret.

David Wilcock : Cette même histoire que ces initiés ont partagé avec moi est beaucoup plus vaste que celle dont la communauté ovni disposait jusque là. Et ainsi, cela a complètement bouleversé toute l’histoire de base que tout le monde racontait jusque-là. Qu’ils soient d’accord ou non, les gens ont dû affronter le concept de programme spatial secret. 

Donald Rumsfeald : Selon certaines estimations, nous ne pouvons retrouver la trace de 2300 milliards $ en transactions. 

Jordan Sather : Le 10 septembre 2001, la veille du 11 septembre, alors secrétaire à la Défense, Donald Rumsfeld, a témoigné devant des membres du Congrès qu’environ 2300 milliards $ manquaient au Pentagone. En 2015, un rapport de l’Inspection Générale a vu le jour, affirmant que cette somme était passée de 2300 milliards $ à 6500 milliards $, qui avaient disparu au Pentagone. Cette argent s’en va dans des projets non officiels se trouvant au-dessus de nos têtes et sous terre, dans des bases souterraines profondes, et des programmes spatiaux secrets utilisant de la technologie bien au-delà de ce que beaucoup d’entre nous pourraient imaginer. 

Phil Schneider : Notre budget noir, par exemple, consomme 1023 milliards $ tous les 2 ans. C’est plus de 500 milliards $ par an. À l’heure actuelle, il y a 131 bases militaires souterraines très profonde en activité aux É-U. Il y en a 1477 répartit dans le monde. Chacune a un coût moyen de 17 à 19 milliards $. Chacune d’elle est construite sur le site de… auparavant, il fallait un an à 2 ans pour en construire une, maintenant ils sont capables d’en construire 2 par an, avec des moyens très sophistiqués. La zone 51 n’est qu’une base, l’une des 131 bases. De ces 131 bases, je dis que la Zone 51 est une mégabase, formée de plusieurs bases; la zone de test de Tonopah, la zone 51, la S2, la S4, Groom Lake, et bien d’autres. Maintenant ces mégabases engloutissent notre produit national brut. Actuellement, nous dépensons 28% du produit national brut sur la construction de base souterraines, uniquement!

David Wilcock : La Chine a construit 50 villes fantômes distinctes qui doivent contenir toutes ensembles, environ 64 millions d’habitants. Les immeubles d’habitation, les routes, toutes les infrastructures, toute la plomberie, toute l’électricité, tout ce dont une ville a besoin, mais il ne s’y trouve personne. Cinquante villes, 64 millions d’habitants. Maintenant rappelez-vous, le produit intérieur brut de la Chine est de 11 200 milliards $. Ils ne dépensent même pas la moitié de leur produit intérieur brut pour ces villes fantômes, et pourtant ils ont l’argent pour le faire. Cela ne leur coûte que quelques milliards $. Donc, une fois que vous commencez à réfléchir comme ça, vous commencez à saisir ce que valent vraiment 1000 milliards $. 1 milliard $, c’est beaucoup! Si vous êtes un milliardaire, vous pouvez faire ce que vous voulez. 1000 milliards $ est une somme d’argent qui ne nous dit rien avec ce mot « mille milliards », mais nous ne faisons vraiment pas attention au fait, qu’avec on peut pratiquement bâtir toute une civilisation… En fait, en 2016, j’ai pris connaissance de l’estimation du coût total pour la construction de ces villes fantômes par la Chine, qui était de seulement 2500 milliards $. Ceci dit, il s’agit de 50 villes distinctes, devant abriter 64 millions de personnes. Et cela parce qu’ils pensent qu’avec un boom démographique continu, ils auront besoin d’un endroit pour les nouveaux arrivants. Seulement concrètement, il n’y a personne pour l’instant. Alors! Imaginez ce que cela signifie quand vous commencez à parler des deux grandes banques en difficulté ayant besoin d’un renflouement, qui selon le sénateur Ron Paul, avoisinait les 29 000 milliards $. On parle là de plus de 10 fois la somme que la Chine utilisa pour la construction de 50 villes fantômes différentes, pouvant abriter des millions et des millions de personnes. Alors la question est : où est passé toute cette argent ? La quantité d’argent disponible, dans le monde en 2008, année du krach boursier, c’est-à-dire le produit mondial brut ou le PMB était seulement de 60 000 milliards $. Donc, la disparition de ces 29 000 milliards $ américains créés à partir de rien représente la moitié de la richesse totale mondiale. Essayez de garder cela à l’esprit parce que, ce que je vous dis, c’est ce que rapportent tous les initiés à qui je parle depuis 20 ans, ils sont en train de bâtir des civilisations. Ce n’est pas au dessus du sol que ça se passe, tel que nous le voyons à la surface de la planète. Il y a de nombreux forages souterrains, il existe de vastes cavernes, entre 30 et 45 kms de large où ils ont bâti de magnifiques villes ‘high tech’, de même qu’ils bâtissent des civilisations entières sur les planètes et les lunes de notre système solaire. C’est là où va l’argent. 

Jordan Sather : Ce qui est surprenant, c’est que maintenant nous assistons au tout premier audit du Pentagone. Et cet audit pourrait très bien commencer à dévoiler les milliards et les milliards, 21 000 milliards, sinon encore plus que cela, qui vont commencer à être découverts, et nous pourrions même découvrir, très bientôt, où tout cet argent est réellement allé ?

David Wilcock : Revenons maintenant au scandale du LIBOR, cela s’est produit à la suite du krach économique de 2008. LIBOR est un acronyme qui représente le taux interbancaire offert sur le marché à Londres. Et, ce que nous découvrons c’est que deux grandes banques en difficulté étaient apparemment en concurrence l’un avec l’autre. Le scandale du LIBOR a révélé que ces gens s’appelaient au téléphone, s’entendaient sur la façon de trafiquer leurs propres taux d’intérêt, pour que l’une semble gagner, pendant que l’autre semble perdre, alors qu’en réalité, elles sont comme des succursales d’une seule grande société. Toute leur concurrence est apparente. « Oh, les actions de ces gens sont en baisse. » « Oh, ce sera un bain de sang. Non, non, non, ils font tout cela de concert. Ils se font concurrence uniquement sur le papier, quand en fait, ils s’entendent.

C’est du crime financier organisé sur une telle échelle !

Comment pouvez-vous arrêter toutes ces banques ? Elles sont trop grosses pour déclarer faillite. Cela renvoie à une loi qui a été adoptée aux Etats-Unis en 1970 appelée ma loi RICO, afin de lutter contre l’influence des rackets et les organisations corrompues. Et cette loi a été édictée afin de démanteler le crime organisé massif. Tout cela n’a vraiment aucun sens jusqu’à ce que vous repensiez au système de la Réserve Fédérale.

Jusqu’à la fondation de la Réserve Fédérale en 1913, les Etats-Unis contrôlaient entièrement leur propre monnaie.

Le même cartel bancaire dont nous avons parlé oeuvra dans les coulisses pour créer une série de fausses crises économiques à la fin des années 1800 et au début des années 1900, ce qui a causé l’anéantissement de l’épargne de l’américain moyen. La crise fut si importante que les gens demandèrent désespérément une réforme. Et puis le gouvernement arriva et dit : « Regardez, ils sont achetés, nos politiciens sont corrompus et ignorent ce qu’ils font vraiment. » Des porte-paroles se font voir dans les médias pour dire: « Faisons venir des investisseurs. Faisons venir des banquiers britanniques, ces gens savent vraiment comment gérer l’argent. Ils font ça depuis longtemps. Ils ne vont pas uniquement occuper un poste pendant quelques années puis disparaître. Ils sont des gens qui comprennent vraiment comment gérer un système financier. »Alors, qu’est-ce qu’on a fait? Nous avons remis l’émission de monnaie américaine à une société privée de banquiers privés. Lorsque vous voyez « Billet de la Réserve Fédérale » sur le dollar américain, cela signifie qu’il est imprimé par la Réserve Fédérale.

La Réserve Fédérale, depuis son arrivée au pouvoir, il y a un peu plus d’en siècle, a érodé le pouvoir d’achat du dollar américain de 99%.

Alors, que se passait-il vraiment ? Pensez-vous que ces investisseurs qui ont bâti la monnaie des Etats-Unis, nous ont rendus plus riches ? C’est exactement le contraire. Nous vivons une dépression économique prolongée. Ils ne l’appellent pas comme ça, parce que les mesures que nous utilisons pour mesurer l’économie viennent d’un système truqué, tout comme nous avons vu avec le LIBOR. Ne prenez pas la peine de consulter le Dow Jones. Ne prenez pas la peine de consulter le Nasdaq. Ca n’a rien à voir avec la vie réelle de chacun, et ne reflète pas la difficulté qu’on a pour gagner sa vie.

L’élimination complète de la classe moyenne.

Vous avez des gens riches et vous avez des gens pauvres. Et même parmi les riches, vous avez des gens super-riches, où un petit groupe concentré d’individus qui a tellement de richesses, qu’il pourrait nourrir des nations entières, des peuples entiers. Donc, c’est une inégalité économique qui doit être effacée, et la seule façon dont nous allons vraiment comprendre cela sera par une vaste prise de conscience collective.

Les Secrets de la Réserve Fédérale

Histoire de la Réserve Fédérale américaine 

John-DeSouza-profile

John Desouza

John Desouza : Je dis que les puissantes élites qui dirigent, ce qui n’est rien que ceux des dynasties des banques centrales qui trônent réellement au-dessus des nations, sont une forme de gouvernement mondial, sauf qu’ils ne forment pas du tout un gouvernement, ce ne sont que des dominants. Ce sont eux qui donnent les ordres à toutes les nations, comme nous l’avons vu clairement en 1947 après Roswell. Nous avons vu ces puissantes élites qui dirigent, donner l’ordre à toutes les nations que les fais réels, concernant les visiteurs extraterrestres ou les ovnis, devaient absolument être dissimulés à tout prix, peu importe leur nature. Et c’était d’abord… c’est ainsi que l’embargo sur la vérité, ce « mur de Berlin », a été construit en 1947. Et ce n’est qu’un exemple de leurs agissements contre les nations. C’est la raison pour laquelle la divulgation et les images qui se forment dans nos esprits ne peuvent pas vraiment se concrétiser, parce que les nations, que ce soit les États-Unis ou d’autres, n’ont pas dans leur ordre du jour, la révélation sur les extraterrestres. Ils n’ont vraiment pas l’esprit à cela. Les nations ne font que suivre les ordres. C’est tout ce qu’ils font; et c’est ce qu’ils font maintenant. Et quand vous les voyez tous faire quelque chose d’étrange ou quelque chose qui semble sortir de l’ordinaire, c’est parce qu’ils suivent les ordres des puissantes élites qui les contrôlent.

Donal Trump : « Nous sommes à la naissance d’un nouveau millénaire, prêts à percer les mystères de l’espace, à libérer la Terre des misères de la maladie, et à exploiter les énergies, industries et technologies de demain. Une nouvelle fierté nationales fera frémir nos âmes, nous fera lever les yeux et effacera nos divisions. Il est temps que nous nous souvenions de cette vieille sagesse que nos soldats n’oublieront jamais, à savoir que nous soyons noirs, ou bruns, ou blancs, nous saignons tous du même sang rouge des patriotes. »

Corey Goode : Après l’inauguration, le président signa un certain nombre de mémorandums secrets déclarant qu’il voulait la libération de la technologie de pointe. Et beaucoup de cette technologie se trouve dans le programme spatial secret, et il en était très conscient. Nous savons que le président Trump connaît les technologies de pointe, parce que son oncle fut celui qui alla vider le coffre-fort de Tesla après sa mort. Donc, nous sommes à peu près sûrs que le président Trump qui a grandi en sautant sur les genoux de son oncle, a entendu parler des histoires d’énergie libre.

Mis à part l’Alliance du Programme Spatial Secret, nous avons une autre alliance, qui est composée de tous ces pays qui se sont battus contre cette « Cabale » depuis environ 50 ans. Elle est également composée de divers groupes militaires qui s’étaient séparés de la « Cabale », tels que des éléments de l’armée des Etats-Unis, ou les groupes de renseignement qui ont rompu et qui ont participé, avec beaucoup d’autres groupes dissidents, aux tentatives de renversement de la « Cabale » qui a repris en main les Etats-Unis dans les années 1960, vers 1963. Cette Alliance, ou Alliance terrestre, commença à être de plus en plus organisée. Ils se sont organisés à tel point que certains d’entre eux ont approché des généraux, et leur on dit qu’ils voulaient tenter ouvertement un coup d’état aux Etats-Unis. Ces généraux ont décidé d’essayer pour la dernière fois de se débarrasser de la « Cabale » légalement.

Et c’est pour cela qu’ils ont contacté Trump, comme il est dit, afin qu’il se présente à la présidence, ce qui leur permettrait surtout de récupérer légalement le pays.

David Wilcock : L’Alliance est un groupe international, c’est une Confédération. Il y a beaucoup de factions différentes, dont certains sont d’accord, dont certains ne sont pas d’accord, à propos de la seule chose qu’ils ont tous en commun : voir cette Cabale satanique, pédophile, élitiste, se faire descendre en flammes. Ils ne veulent pas de ces gens qui essaient de tuer la plus grande partie de la planète, qui essaient de contrôler toute cette extrêmement haute technologie.

L’Alliance comprend, également, maintenant, une majorité surprenante de personnel de l’armée américaine et de la communauté du renseignement américain. Donc, nous allons devoir admettre, tôt ou tard, et sûrement plus tôt que tard, que les membres du gouvernement ne sont pas tous mauvais. Cela vient en partie du psyop qui a été mis en place dans les films et les médias, pour nous conduire à nous méfier complètement de tous les niveaux de la société, de toutes les institutions, afin que personne ne puisse jamais s’opposer à ces personnes. Vous n’allez pas réussir ça, rien qu’avec un groupe de guerrier du clavier sur Internet. Ils ne vont pas réellement engager l’action efficace qui est nécessaire. Ce qu’il vous faut voir, c’est que nous comptons maintenant en août 2018, quelque chose comme 45 000 actes d’accusations scellés.

Maintenant, cela figure dans le dossier officiel du tribunal américain. Vous pouvez aller au compteur du site web du gouvernement qui répertorie tous les procès, et tous les actes d’accusation déposés dans tous les différents districts en Amérique, et juste compter les actes d’accusation scellés. Le décompte officiel donne comme nombre non-contesté 45 000, alors que le nombre normal pour une année donnée est d’environ 1000.

Maintenant, c’est une toute autre histoire, la raison pour laquelle les gens ne voient vraiment pas à quel point ceci est vraiment génial. Parlons de ce qu’on doit faire pour obtenir un acte d’accusation scellé. Un acte d’accusation scellé est le résultat d’une procédure secrète devant un grand jury. Maintenant, qu’est-ce qu’un grand jury secret ?

Un grand jury secret nécessite un panel de 12 à 23 citoyens américains à qui on donne des informations et des témoignages venant d’un procureur. Le procureur poursuit un individu en particulier qui n’est pas invité à la procédure, n’a aucune idée de ce qui se passe, et en termes juridiques, cela s’appelle un « ex-parte ». Donc il est, il ou elle, est mis en cause par le procureur, et puis le jury doit décider si la cause est suffisante pour poursuivre cette personne pour crime. Si oui, ils déposent un acte d’accusation scellé. L’acte d’accusation reste confidentiel, vous ne connaissez pas le nom de la personne jusqu’à ce qu’ils descellent l’acte, et dans ce cas, la personne est immédiatement arrêtée. Puis, elle obtient un procès régulier avec un jury et un juge. Mais, vous devez savoir que le procureur est un procureur fédéral américain, ou un procureur de comté, ou un procureur général. Ce sont des personnages très importants. Il ne s’agit pas d’avocat que vous embauchez chez Podunk, d’accord ? Ce sont des acteurs majeurs, auteurs d’actes d’accusation d’importance. Et la raison pour laquelle ils adoptent cette procédure, c’est qu’ils combattent le crime organisé. Typiquement, c’est ce que c’est. Ils poursuivent un vaste réseau où ils ne peuvent pas inculper une seule personne à la fois. Ils doivent prendre tous les membres en une seule fois, ils doivent tout rassembler, de sorte que lorsqu’ils dénouent les actes d’accusations, ils puissent arrêter tout le monde en même temps, et qu’il n’y ait aucune possibilité pour eux de s’avertir de quelque chose qui adviendrait, et qui permettraient aux rats de quitter le navire en perdition. Ils seront tous faits en même temps.

Jordan Sather : Le phénomène appelé Q ou QAnon a surgit au devant de la scène à la fin du mois d’octobre 2017. Et, ce qui s’est surtout passé, c’est que ce groupe qui s’est appelé Q a commencé à poster sur des sites d’images anonymes en ligne appelés 4chan et 8chan. Et dans ce qu’ils publiaient, il y avait beaucoup de questions, beaucoup de suggestions, beaucoup d’ensembles de donnée très intéressants et intrigants qui ont pratiquement installé une destitution en temps réel de l’Etat profond par l’Alliance et les groupes de chapeaux blancs dans les coulisses.

David Wilcock : Comme les indications de QAnon l’ont récemment déclaré, ces accusations vont être le « Watergate » multiplié par mille. Nous n’avons jamais rien vu de tel dans l’histoire du monde. Certains des plus récents posts de QAnon, comme nous l’ont confirmé les initiés, viennent de l’Alliance. On dit qu’il y a beaucoup, beaucoup de personnalités des principaux médias contrôlés qui sont concernés par ces actes d’accusation aussi. Ainsi, Harvey Weinstein n’est que le début. Il n’est pas intéressant que quand Harvey Weinstein ait finalement été arrêté, il avait en main la biographie d’Elia Kazan, qui était le gars, au début de l’histoire d’Hollywood, qui fut arrêté au cours des enquêtes McCarthy, et qui chanta comme un oiseau, pour dénoncer beaucoup d’autres personnes à Hollywood. Et Weinstein a maintenant dit qu’il faisait la même chose, et que tout le monde à Hollywood faisait les mêmes choses qu’il faisait. Il était donc contrarié d’avoir été le seul à être épinglé. Donc, une fois que ces actes d’accusation seront descellés, ce sera le déclenchement du scénario d’arrestations en masse, dont j’ai parlé sur mon site web dès 2009.

Jordan Sather : Les deux seuls actes d’accusation qui ont été descellés jusqu’à présent ont concerné le groupe de la secte NXIVM. Le fondateur de NXIVM, Keith Raniere, et l’un de ses bras-droits, l’actrice Allison Mack. Ce sont les deux seuls documents judiciaires non scellés à ce jour. Et leurs actes d’accusation non scellés les a effectivement impliqués dans le trafic sexuel des enfants et NXIVM s’est trouvé être un lieu brûlant d’activité sectaire usant d’abus rituel et même d’abus sexuel sur enfant. Donc, si ce sont les deux seuls actes d’accusation qui ont été descellés jusqu’à présent et qu’ils arrêtent des noms de ce calibre, avec des accusations de ce calibre, on peut déjà se faire une idée sur ce que le reste des actes d’accusation descellés va nous révéler.

David Wilcock : Ce n’est pas nouveau, cela n’a pas commencé avec les posts de QAnon, et n’a rien à voir avec qui est le président des Etats-Unis en ce moment, c’est un effort qui est fait depuis des décennies, et ils ont essayé et essayé de différentes façons pour que cela fonctionne, ils ont connu des échecs conséquents, et maintenant ils sont beaucoup plus systématiques et beaucoup plus méthodiques. Tout sera fait légalement. Tous les actes d’accusation sont totalement authentiques et c’est juste qu’une fois, finalement, que cela arrivera, ce sera quelque chose que nous n’aurons jamais vu auparavant dans toute l’histoire américaine, une vraie deuxième révolution américaine.

John Desouza : Une des choses que j’ai apprises en tant qu’agent du FBI, ce n’est pas que j’ai appris à croire davantage aux complots. Ce que j’ai appris, c’est qu’au moment où je suis pris dans un flot de mensonges, et que tout le monde autour de moi l’est aussi, et que nous sommes tous poussés dans la même direction, quelqu’un doit brutalement lever la tête et dire : « Ce n’est pas vrai. » « Tout est faux. » « On nous raconte des salades, et on ne nous dit pas la vérité. » Et bien, comment se fait-il que la technologie à notre époque, ayant progressé à pas de géant dans de nombreux domaines, que nous soyons encore derrière un volant ? Le monde entier conduit encore des automobiles qui fonctionnent totalement sur la même technologie dont on dispose depuis 100 ans. 100 ans et nous utilisons toujours des combustibles fossiles pour remplir nos réservoir d’essence. Comment est-ce possible que nous n’ayons pas avancé ne serait-ce que d’un iota ? Je veux dire, ils mélangent parfois les choses, mais…. Je veux dire en fait que cette technologie est bloquée depuis 100 ans. Et bien, c’est à cause des objectifs économiques des mondialistes, qui sont à mort contre la distribution de la vraie énergie, qui est l’énergie libre, qui, nous le savons a été découverte à l’époque de Tesla.

Jordan Sather : Nikola Tesla est connu, bien sûr, pour son savoir sur l’énergie libre, ou les sciences de l’énergie du point zéro, mais ce qui est assez drôle, c’est que vers la fin de sa vie, Nikola Tesla s’adonnait à la recherche sur l’antigravité. Et, malheureusement, Tesla n’a pas eu assez de temps ni d’argent, vers la fin de sa vie, pour continuer ses recherches sur l’antigravité, mais il a transmis ses connaissances à un dénommé Otis Carr. Voilà l’histoire amusante à ce sujet : Nikola Tesla se trouvait dans un hôtel à New York vers la fin de sa carrière et pendant son séjour dans cet hôtel, il s’est lié d’amitié avec l’un des travailleurs qui était là, et qui était Otis Carr. Et ils entamèrent une relation et Nikola Tesla se sentit assez à l’aise pour commencer à partager certaines de ses recherches avec Otis Carr.

 

Maintenant, Otis Carr a continué, après le décès de Nikola Tesla, à approfondir un peu ces recherches, et Otis Carr a développé ce qu’on appelait l’OTC-X1, je crois, c’était en fait un vaisseau en forme de soucoupe volante, qui se pilotait au moyen de la conscience, et il a, dit-on, expérimenté réellement avec succès la navigation, à la fois dans l’espace et le temps, au moyen de ce vaisseau. Donc, on pourrait dire que Otis Carr fut, en fait, la première personne à développer, ou à débuter le développement d’un programme spatial élaboré par des civils. Mais il manqua carrément de débouchés, et ne fut pas capable de continuer le travail qu’il faisait car le complexe militaro-industriel fit disparaître son travail.

John Desouza : Mais les forces mêmes qui ont fait cela, je veux dire, à cette époque, supposément, étaient personnifiées par Thomas Edison, qui faisait partie du système mondialiste. Je veux dire, qui représentait le système opérant à partir de l’électricité et des combustibles fossiles, et il était soi-disant… mais il n’était au-devant de la scène que pour détruire Tesla, et détruire ses travaux. Parce que les tentatives faites pour détruire ses brevets, venait du gouvernement national, pas seulement de Edison et de son conglomérat privé qui valait des milliards de dollars, déjà à cette époque. D’où vient tout cela et pourquoi ? Parce que ce mouvement pour bloquer l’énergie libre venait des puissantes élites au pouvoir, ceux qui trônent au-dessus de tout le monde, et qui disent à tous : « nous devons arrêter cela ». Et ce que nous voyons aujourd’hui, bien sûr, que l’énergie libre est comme un barrage qui a des fuites, et qui se prépare à éclater vers l’avant, parce qu’elle vient très bientôt, parce qu’elle est là depuis si longtemps, et je pense que nous arrivons au point où elle va se concrétiser. Ça va venir peut-être de plusieurs sources à la fois, parce que la pression s’est tellement accumulée avec tant de sources différentes. 

Bob Wood : « On m’a demandé de fournir un article à la base aérienne de Vandenberg, pour l’institut américain de l’aéronautique et de l’astronautique. Et normalement ils auraient posé cette question : « Dites nous comment vous vous y prenez pour essayer d’obtenir de nouveaux marchés en utilisant une technologie avancée. » C’était mon travail de diriger 250 gars dans différentes disciplines en essayant d’obtenir de nouveaux marchés. Mais au lieu de cela, je les ai surpris en disant : « Je souhaite donner une conférence intitulée : Les découvertes géantes de la science du futur. » Et il y eut un moment de silence puis un : « D’accord. »

Donc, je développais cette présentation, et dans cette présentation, ce que je fis savoir, c’était… Je soulignais la différence entre l’ingénierie et la science. Les ingénieurs sont des gens qui veulent construire quelque chose qui fonctionne, ils ne se soucient pas vraiment de la manière d’y arriver, alors que les scientifiques, eux, veulent savoir la « vérité ». J’ai fait cette distinction, et puis j’ai donné des exemples de dix faits scientifiques qui sont très bien établis. Vous savez, la Terre a évolué par des processus graduels, et il y avait les équations de Maxwell sur la vis tournant à droite et le E=mc2 d’Einstein, c’était tout bon. Ensuite, j’ai pris les dix plus grandes réalisations de dix scientifiques et demandais ce que nous pourrions dire à propos de ces dix. Et la chose intéressante c’est qu’on pouvait dire trois choses. Numéro 1 : pas un seul d’entre eux n’était connu dans son domaine. Numéro 2 : chacun d’entre eux avait été critiqué par leurs pairs comme étant stupide ou charlatan. Et numéro 3 : la moyenne d’âge était de 23 ans au moment de leur découverte.

Donc, je fis cette réflexion et écrivis une liste de ce que je pensais qui seraient les 12 plus grandes découvertes de l’avenir, auxquelles nous devions nous atteler. Et la première était le principe de fonctionnement des OVNIs, la seconde était le voyage dans le temps…. Et bien non, le voyage dans le temps était vers la fin de la liste… Les processus du cerveau et de l’esprit, les découvertes psychiques, la psychokinésie, ce genre de choses. Un tas de ces choses étaient sur la liste. La chose étonnante est qu’aujourd’hui en 2017, je suis convaincu que la liste que j’ai établie serait peut-être… Et je donne la probabilité de découvrir ces choses, vous savez, dans 20 ans à partir de maintenant. Ma liste fut pratiquement déjà vérifiée pour chaque découverte, voyage dans le temps compris, à l’époque où j’examinais ce document. »

David Adair : Mon moteur est complet. Je l’ai reconstruit. J’ai le matériel en entier situé et externalisé sur les serveurs autour de la planète. Si je meurs, les serveurs mettrons tout sur le web. Et je veux dire tout. Plans, schémas, diagrammes, listes de matériaux, listes d’outils, des listes de fournisseurs qui m’aideraient à obtenir les outils, dimensions, modèles de travail en trois dimensions. Vous pouvez… Tout laboratoire normal sera capable de reconstruire cette chose et d’obtenir les mêmes résultats que moi. Et je veux que ça soit fait, parce que ce serait la validation de la technologie, mais une fois que ce sera construit, ça ne restera pas là, ils l’utiliseront. Et, je pense que dans un an, une fois que ce genre de technologie sera au point, ils le construiront et commenceront à l’utiliser. Le pétrole servira simplement comme lubrifiant sur la planète, et c’est tout… C’est la première étape. Imaginez ce qui arrivera ensuite. Je ne veux pas être là. C’est la raison pour laquelle… ça sera un cirque médiatique, et je ne veux pas y participer, donc je vais laisser tout ça derrière moi, et vous pourrez tous jouer avec et en faire ce que vous voulez.

Un movement commence

Corey Goode : Alors, comment comprenez-vous toutes ces informations ? Et comment ne pas se sentir désemparé ? Et bien, j’examine le passé quand je commence à me sentir désespéré, concernant les récits sur les contacts avérés avec les ET, qui ont eu lieu dans les années 40, 50 et 60.

Dans tous ces récits, les ET ont demandé deux choses : « Grandissez spirituellement, élargissez vos consciences, et exigez de vos gouvernements la publication des technologies supprimées. » Ce sont les deux choses pour les quelles nous devons nous concentrer.

En commençant à nous organiser et à exiger la publication des technologies supprimées, ils n’auront pas le choix. En nous concentrant intérieurement, quelle que soit notre religion, afin de devenir le meilleur être humain possible, et élargir notre conscience, au-delà de nos systèmes de croyances confortables. Quand on aura fait ces deux choses, nous gagnerons la liberté que nous désirons.

Niara Isley : J’ai fini par réaliser que la cabale, ou les Illuminati, ou comme vous voulez les appeler, nous obligent à nous combattre intentionnellement parce qu’ils savent que le potentiel dans notre conscience unifiée, si jamais nous devions nous rassembler et cesser de nous battre, est extrêmement puissant. Et ils ont utilisé cette énergie contre nous, en modelant et en gérant notre conscience de telle manière que nous créions une version de la réalité issue des pensées qu’ils programment en nous, et c’est cela la Matrice. Comme dans le film « The Matrix ». Nous avons donc créé la matrice qui constitue notre prison. Nous l’avons fait à partir de notre conscience et de nos pensées; cela a été géré, exploité, programmé et contrôlé. Et si c’est vrai, alors nous avons en nous, le pouvoir de nous rassembler et de cesser de nous battre entre nous et de refaire le monde. Les émotions sont la clé. On ne nous apprend rien sur la façon de gérer nos émotions dans ce monde. C’est comme un grand trou noir, d’où nous faisons jaillir de l’énergie émotionnelle partout. Vous savez, gaspillerions-nous l’argent ainsi, dans la plupart des cas ?  Non ! Eh bien ! Nous devons veiller sur notre énergie émotionnelle de la même manière parce que c’est la grande clé, et nos émotions d’humains sont puissantes. Cela signifie beaucoup de pouvoir dans les émotions. Mais la seule façon dont nous pouvons l’utiliser, c’est de s’unir et de savoir que notre point commun, n’est pas construit sur elles, et de cesser de nous arrêter sur nos idéologies qui pourraient nous diviser, nos croyances qui pourraient nous diviser. Nous devons nous unir, nous devons nous concentrer sur le fait que nous sommes tous des êtres humains. Nous avons tous des cœurs ainsi qu’une âme et de la conscience. Nous devons regarder ce qui nous rassemble, et puis nous devons prendre l’énergie émotionnelle de cet amour et de cette connexion en la rendant vraiment, vraiment puissante, puis la relâcher avec intentions par vagues de conscience, d’énergie et de pouvoir. Cela peut rebâtir ce monde et la matrice sur laquelle il repose, de la manière que nous voulons, pour nous-mêmes, pour nos enfants, pour nos petits-enfants, pour tous les animaux et l’environnement. On peut rebâtir, juste par le pouvoir de la conscience. Nous pouvons obtenir une divulgation complète, juste pour le pouvoir de la conscience. Mais nous ne pouvons utiliser cette énergie de concert, et nous ne pouvons le manier que par amour les uns pour les autres et pour la planète. 

Michael-Salla

Dr Michaël Salla : Nous sommes au début d’un mouvement, et chaque mouvement, vous savez, comme le mouvement des droits civiques, le mouvement pour l’abolition, le mouvement pour le droit des femmes, c’est une fois qu’il atteint comme toujours, une masse critique, qu’alors les changements politiques se produisent.

David Wilcock : C’est donc un projet très irrésistible. Je pense qu’il est temps pour nous tous de prendre position. Nous ne pouvons pas simplement rester en arrière et laisser toutes ces choses arriver. Même si on ne croit pas tout ce que les gens, dans ce film, et d’autres initiés comme eux ont dit, cela mérite que nous nous y intéressions.

Pouvons-nous vraiment nous permettre d’être aussi ignorants, au point de tourner le dos à ces informations ? Nous n’avons pas le temps de rester assis et discuter pour savoir si cette information est vraie.

La planète est en train de mourir. Nous avons un effondrement économique. Nous avons la famine de masse. Nous avons les plus grandes extinctions de masse depuis la disparition des dinosaures. Notre écosphère s’effondre. Nous voyons la rareté de l’eau. Nous voyons des températures mondiales en augmentation constante. Et personne ne fait vraiment rien à ce sujet. La structure du pouvoir enracinée reste la même. Nous continuons à brûler des combustibles fossiles. Nous n’avons toujours pas accès à ces technologies étonnantes. Si nous obtenons une divulgation complète, alors le barrage se brisera.

Maintenant nous sommes dans une réalité totalement nouvelle, qui pourrait très bien être l’âge d’or, cela nous a été promis dans tant d’enseignements anciens et traditionnels. Je crois que de notre vivant, nous verrons la divulgation complète de ces soit-disant technologies interdites. Nous deviendrons une vraie civilisation galactique. Et on va réussir cela avec la coopération des militaires, des gens de la communauté du renseignement, des gens qui travaille pour la « Cabale » et qui décidèrent de rompre avec tout ça, pour devenir des initiés et être le changement que nous voulons voir dans le monde.

Ce film est une concrétisation de ce mouvement mondial. Ce film est la pilule rouge qui va vous réveiller sur ce qui se passe réellement dans le monde. Ils n’ont pas le personnel nécessaire pour nous combattre. La « Cabale » est en train de perdre. Nous sommes du coté gagnant de l’histoire, nous avançons pas à pas, et à un moment donné, tout cela va s’ouvrir en grand.

Ainsi lorsque nous élevons notre conscience, quand nous nous réunissons en groupe, quand nous prenons cette initiative, quand nous définissons ce que nous voulons, en faisant que cela soit notre état d’esprit, nous transformons littéralement cette planète en l’oasis pleine d’or qu’elle avait toujours supposée être. Et cet avenir à couper le souffle, dont nous avons entendu parler dans tant d’anciennes traditions, que vous vouliez l’appeler « l’Ascension », « l’Âge d’or », peu importe ce qu’il en est. Je crois que c’est possible de le vivre, et il nous appartient de co-créer cette incroyable réalité. 

Le pouvoir qui défend la liberté est plus puissant que le pouvoir qui agit au nom de la tyrannie et de l’oppression. Parce que le pouvoir, le vrai pouvoir, vient de nos convictions qui produisent une action sans compromis.

Chaque tentative audacieuse de faire un grand changement dans des conditions existantes, chaque vision noble de nouvelles possibilités pour la race humaine a été appelée utopique. Qu’on le veuille ou non, tout change. Le résultat sera l’expérience la plus merveilleuse de l’histoire de l’humanité ou l’asservissement le plus horrible qu’on puisse imaginer.

Nous devons tirer notre force du désespoir dans lequel nous avons été forcés de vivre. Nous sommes nés avec du potentiel. Nous sommes nés avec de la bonté et de la confiance en nous. Nous sommes nés avec des idéaux et des rêves. Nous sommes nés avec de la grandeur. Nous sommes l’univers en mouvement d’extase qui n’a pas besoin de beaucoup de mots pour exprimer la vérité.

Le but ultime de tout changement social révolutionnaire est d’établir la sainteté de la vie humaine, le droit de chaque être humain sur la planète, à la liberté et au bien-être. Ne vous permettez pas de vous perdre dans la peur du changement. Rappelez-vous, la blessure est l’endroit où la lumière entre en vous. Nous sommes ici pour rire de la chance, et vivre nos vies si bien que la mort craindra de nous prendre.

 


Partagé par www.eveilhomme.com. Partage libre en incluant la source et le lien.

Notre discernement doit prévaloir à tout moment; les opinions exprimées dans cet article sont les opinions de leurs auteurs et ne reflètent éventuellement pas totalement celles d’Eveilhomme.

Si l’article vous a plu, n’hésitez pas à vous abonner à nos Réseaux Sociaux (https://www.facebook.com/eveilhommelemag) / NewsLetter et à partager l’article. Et si vous vous en sentez inspiré, soutenir le site par un don en cliquant sur l’image ci-dessous (nous faisons partie du compte RAIN Nutriment sur Paypal, mais c’est bien http://www.Eveilhomme.com que vous soutiendrez). Vous pouvez également aller sur Tipee (bouton TIP ci-dessous) pour nous aider ou faire un don. Merci infiniment et belle journée à vous. 

tipeee.com bouton tip

téléchargé (3)

3 réponses »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s