Loi de UN / Le Principe de Q'uo

Le Principe de Q’uo: trois civilisations extraterrestres nous donnent la main

twinwo10.jpg

Le principe de Q’uo est une union combinée de trois civilisations extraterrestres de la Confédération des Planètes au service du Créateur infini (Confederation of Planets in the Service of the One Infinite Creator).

Alors que, nous les hommes de la planète Terre, sommes en cours de transition de la troisième à la quatrième densité (niveau du développement de la conscience), le principe de Q’uo est constitué d’un « complexe mémoriel sociétal » (une population planétaire unie) des quatrième, cinquième et sixième niveau de densité (ou dimension). La place du sixième niveau de densité est constituée, dans le Principe de Q’uo, du groupe Ra entouré d’une population de cinquième densité dont la nature provient de Latwii. Ensemble avec Hatonn de la quatrième densité, ils ont communiqué de 1986-2017. A partir de 2017, l’essence de Laitos a repris le rôle de la population de quatrième densité. En effet, ils se spécialisent davantage sur les qualités qui sont requises par l’une des activités actuelles de L / L Research, la formation intense de nouveaux instruments de retransmission (channeling).

L’initiative de L / L Research a été fondée au cours des recherches scientifiques de Don Elkins dès la fin des années 1950. À cette période, les êtres extraterrestres ont commencé à communiquer par retransmission avec les membres du groupe. Après une pause de quatre ans, à la suite du décès de Carla L. Rueckert en 2011, qui a œuvré dans le processus de contact Ra comme un vecteur de transmission (instrument), les communications avec le principe de Q’uo ont repris à l’automne 2015. Les travaux de L / L Research se poursuivent désormais via James (Jim) McCarty, le seul survivant ayant participé au contact Ra, toute l’équipe de bénévoles ainsi que le personnel.

A intervalle de toutes les deux semaines, les membres du groupe L / L Research se réunissent et posent de nouvelles questions. Cela comprend également la prise en compte des soumissions des lecteurs, alors s’il vous plaît n’hésitez pas à nous contacter si vous souhaitez poser une question ou participer à votre façon.

Les messages de Q’uo et des autres membres de la Confédération des Planètes, ainsi que les parutions de L / L Research, sont publiés en allemand et français sous couvert de la Maison d’édition La Loi Une / Das Gesetz des Einen-Verlag (Allemagne).

Dans l’amour et la lumière

Nicolas Turban et Jochen Blumenthal

2 réponses »

  1. Bonjour,

    Je serai vivement intéressé de savoir dans quelle densité l’on me place, alors que ma pratique spirituelle ne repose pas sur un créateur divin et qu’en évitant ce « piège », l’intuition a permis de tisser des liens entre ma pratique spirituelle et certaines informations sur des théories scientifiques actuelles, ainsi que me donner les clés me permettant de comprendre les connexions existantes entre différents plans situé au-delà de « notre » univers.

    Ainsi par l’intuition j’ai écrit un manuscrit prochainement publié à compte d’éditeur par la maison d’Editons parisienne Spinelle, dont le titre est : « Nouvelle voie pour l’éveil » et dont ci-dessous je vous livre un extrait:

    MEDITATIONS SANS OBJET ET VUE DE L’ENVIRONNEMENT

    Les méditations traditionnelles axent toutes leurs attentions sur les pensées et les émotions ne s’occupent que marginalement de l’environnement, alors que la pratique novatrice qui est exposée dans le manuscrit « Nouvelle voie pour l’éveil », l’ensemble du processus se déploie naturellement et très efficacement, presque exclusivement par notre présence contemplative à l’environnement.

    En plaçant la présence sur l’environnement, l’on met en même temps hors jeu également, pensées et émotions, tout en pouvant aussi bien, danser avec elles. Le point d’ancrage étant notre présence éveillée face à l’environnement.

    Dans notre plan matériel actuel, l’éveil entre chaque instant est en résonnance et en contact avec l’ignorance, seul les consciences demeurant dans l’ignorance n’ont pas développé ce ressenti, puisque catégorisant tout en sujet et objet, de même qu’elles mêmes, prenant tout comme réellement existant et permanent.

    Avec les méditations sans objets focalisant sur le traitement des pensées et des émotions, il est difficile de gérer celles-ci, mais cela devient problématique en post-méditation, lorsqu’en plus du maintien de cette attention, nous devons dans le même temps gérer nos relations à l’environnement et avec autrui, alors que le plus souvent, nous sommes happés par nos pensées et nos émotions.

    Avec la proposition de méditation développée dans le manuscrit « Nouvelle voie pour l’éveil », notre présence contemplative porte avant tout sur l’environnement, pensées et émotions n’étant pris en compte qu’accessoirement et marginalement, pourtant celles-ci s’intègrent bien plus simplement et facilement à l’expérimentation de la situation qui se déroule, du fait même que l’on n’axe plus notre attention sur elles, simplifiant à l’extrême l’ensemble du processus d’intégration de la présence contemplative.

    Pour rappel, c’est par le moyen habile qu’est la méditation sans objet basée sur les pensées et les émotions, en lien aux mouvements du souffle, que l’on a réussi à lâcher prise et développer la notion d’ici et maintenant, car justement l’on ne focalisait notre attention, ni sur le lâché prise, ni sur l’ici et maintenant, tout comme il est plus simple d’intégrer pensées et émotions dans un processus où l’on ne focalise plus notre attention à leur déploiement.

    Par cette manière novatrice, opposé et contre-pied complémentaire de la méditation sans objet basée sur l’attention au souffle, aux pensées et émotions, l’éveil se dévoile rapidement et abruptement.

    Une fois le ressenti éveillé obtenu par la méditation proposée dans « Nouvelle voie pour l’éveil », lorsque l’on pratique une méditation sans objet tel samatha, lhatong, vipassana, ou la vue dzogchen, l’on se trouve directement connecté au même ressenti et résultat.

    Cette obtention agissant probablement sur l’ensemble de la planète, par une élévation significative du niveau des fréquences vibratoires, partant que le regard éveillé qui se pose sur l’environnement, produit le même effet que l’observateur sur le déroulement d’une expérience en physique quantique, soit que par sa seule observation, le résultat de l’expérience, s’en trouve modifié. C’est sans doute la relation qui se met en place lorsqu’un pratiquant bouddhiste trouve que certains Maîtres dégagent certaines énergies bénéfiques (est-ce que cette énergie serait en relation avec le Vril tant recherché, mais jamais trouvée, par la société de Thulée ?). Cette source énergétique étant sans doute de la même nature que celle, justifiant l’importance que les transmissions soient effectuées par des Maîtres éveillés.

    Par cette approche de méditation à partir de l’environnement, vous réaliserez et obtiendrez en même temps, une meilleure vie, par l’éveil, la libération.

    J'aime

Répondre à Thierry Poget Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.