Messages de GAÏA

LA CONSCIENCE DE GAÏA

Gaia

De nouveau quelque temps après la précédente conversation, nous reçûmes la même impulsion d’un contact. Le processus était le même. A cette époque j’étais bien imbriqué dans mon monde professionnel, mais je devenais de plus en plus conscient des possibilités qu’offrait la vie dans notre expansion.

Je vivais régulièrement ce que j’appellerai « des rêves initiatiques », des expansions de conscience. En même temps, je rencontrais des êtres ou des groupes qui cheminaient plus ou moins comme moi, mais ces vécus et ces démarches s’inscrivaient en parallèle avec mes occupations de la société. Ces deux voies parallèles ne me déplaisaient pas car cela me donnait l’occasion d’essayer d’appliquer mes nouvelles compréhensions à ma vie de tous les jours dans ma société et parmi mon entourage.

Par contre lorsqu’un contact devait s’établir, et que moi-même ou ma compagne n’en étaient pas l’émetteur, l’impulsion était caractéristique. Nous ressentions brusquement, au fond de nous, comme une forte présence, en même temps qu’une puissante intuition de ce que nous avions à faire. Avec l’habitude je reconnaissais même l’énergie qui désirait se manifester, en l’occurrence pour ce qui nous concerne dans ces récits, la vibration particulière de Gaïa. Cette vibration est chaude, lourde, puissante, tout en étant très douce.

Ce jour-là nous nous trouvions, bottés et encagoulés sur une pente du Mont Ventoux enneigé, sous un sapin que nous avions choisi pour nous abriter. Un beau soleil illuminait la plaine du sud Vaucluse et les monts du Lubéron. Mais bien vite nous dûmes nous mettre en état de réception tellement l’énergie se présentait fortement.

« Bonjour frère humain.

Je devrais dire plutôt frères humains, car de plus en plus je désire m’adresser à la multitude, et je sais que mon fils Serge-Reiver portera les messages. Ne soyez pas étonnés de certaines répétitions; elles sont nécessaires, et correspondent à des équilibres des trames énergétiques qui parcourent la surface de mon sol matériel au moment des contacts, et qui sont en relation avec les problèmes d’évolution des hommes.

C’est pourquoi certaines choses doivent être dites à certains moments plus qu’à d’autres, et dans certaines conditions. Donc, enfants de la Terre, prenez-vous conscience du sol que vous foulez? Prenez-vous conscience que vous êtes en moi, et non à l’extérieur? Vous êtes en mon sein et je vous porte comme une mère, pour une vie entière,pour un ou plusieurs cycles d’incarnations. C’est moi qui décide si une conscience s’incarnera en moi, c’est moi qui décide de mes enfantements.

Il y a deux raisons principales qui guident ce choix : D’abord l’Amour que je porte à la vie, elle même et que je vous porte. Ensuite pour répondre simplement à votre désir de venir fouler mon sol, et d’évoluer en ce lieu. Mais, le savez-vous, c’est vous aussi qui décidez de vos incarnations. Vous l’avez oublié car la décision s’est faite à un niveau de votre conscience avec laquelle vous n’êtes pas en contact conscient pendant l’incarnation, mais cela est ainsi, la vie s’écoule en fonction de la liberté de chacun. Vous êtes ici en fonction d’un libre choix mutuel.

Mais n’oubliez pas que vous êtes ici parce que, moi, je l’ai accepté. D’ailleurs, vous aviez promis, en retour, de manifester vous aussi l’Amour à tous les instants de votre existence; n’avez-vous pas l’impression que, dans l’incarnation, vous oubliez bien souvent cette promesse?

D’autre part, je vous ai déjà expliqué que nous sommes liés, vous et moi. Vous rendez-vous compte à quel point nous le sommes? Lorsque vous souffrez, lorsque vous vous lamentez, vous m’alourdissez, je souffre avec vous; par contre, lorsque vous êtes joyeux, je deviens plus légère avec vous. Vous foulez mon sol mais vous foulez aussi mon âme! Vous modelez mon sol avec vos pas, mais vous me modelez aussi avec vos rires et avec vos pleurs; vous me modelez à votre image. Vous êtes donc responsables devant le Divin de ce que vous faites de moi. Je vous laisse faire, je me donne à vous mais, de grâce, manifestez la Joie et l’Amour. Alors je pourrai vraiment vous porter dans mes énergies, dans la Paix retrouvée en vous, et les obstacles s’aplaniront devant vous.

Apprenez donc à rester neutre. Vous devez devenir le canal ouvert de mes énergies pour les manifester vous-mêmes dans vos concrétisations. Laissez-vous porter par mes énergies. Prenez conscience de cela et, encore une fois, manifestez la Joie; cela est important pour tous. Pourquoi vous faites-vous du souci? Si j’ai accepté que vous veniez en moi, pensez-vous que je vous abandonnerai ensuite? Comment pouvez-vous penser que je vous laisserais dans la solitude, dans le froid et dans la faim.

Vous n’avez pas assez confiance en vous, dans vos acquis, dans vos capacités. Je parle, bien sûr du cas général. Il est bien évident que, si vous êtes, par exemple, sous l’influence d’un réajustement karmique, cela est une autre chose, vous apprenez à travers votre vécu. Si, par un autre exemple, dans vos errements vous déclenchez des guerres, des actes de violence, qui vous affament, il n’en tient qu’à vous-mêmes de réajuster votre ligne de conduite.

Si, par exemple encore, des êtres ont des difficultés à gérer la matière, et mes ressources naturelles, pourquoi ne vous sentez-vous pas impliqués dans une plus judicieuse répartition des ressources? Pourquoi ne leur apprenez-vous pas à mieux gérer leur vie matérielle pratique? Si nous sommes liés, vous et moi, vous savez maintenant que vous êtes liés aussi entre vous. J’ai parlé d’Union, j’ai parlé d’Harmonie, j’ai parlé de Paix.

Vous serez obligés d’en passer par là, vous êtes ici pour apprendre cela, alors pourquoi ne pas commencer tout de suite? Vous gagnerez du temps dans votre cheminement, et vous éviterez bien des souffrances. Ne regardez pas la vie, votre vie comme une tranche séparée de quelques dizaines d’années d’existence passées ici, et pour ne jamais plus y revenir.

Outre la responsabilité de laisser à votre descendance un lieu propice et des conditions agréables de vie, avez-vous pensé que, dans vos prochaines incarnations, vous retrouverez ce que vous avez semé dans celle-ci? Oubliez-vous un peu, lâchez vos ressentiments et vos soucis, fondez-vous en moi. Je suis une partie de vous, vous êtes une partie de moi. Quelque part nous sommes déjà ce Un réuni. Prenez-en conscience et laissez-vous donc bercer par ma Tendresse.

Allez dans la Paix fouler les chemins de la Terre, ils seront alors toujours éclairés par la Lumière. Ouvrez vos coeurs, je viens m’y lover, recevez cet Amour qui m’emplit tout entière. Ouvrez les yeux, portez un regard neuf sur tout ce qui vous entoure. Montrez ce que vous êtes capables de faire et de donner de vous-mêmes.

Soyez attendris par tout ce qui est beau, matière ou sentiments. L’abondance est à votre portée, je vous l’offre, prenez-là. Autre chose aussi : Lorsque vous repartirez vers d’autres lieux d’apprentissage après avoir fini vos incarnations en moi-même, vous devrez m’emporter avec vous et vous devrez donner envie à d’autres de venir me voir, de venir fouler ma Terre, de venir modeler de nouveau mes corps. C’est ainsi que se font les échanges dans l’Univers.

Je ne vous dis pas « à bientôt », je vous dis « à maintenant, à tout de suite, à toujours. Je voudrais ajouter encore ceci : Lorsque vous vous soignez, vous me soignez, lorsque vous vous massez, vous me massez, lorsque vous vous lavez, vous me lavez. N’oubliez pas que votre corps fait partie de moi et tout ce que vous faites à ce corps, vous me le rendez.

Faites en sorte, à la fin de votre incarnation, de me rendre ce corps le plus pur possible comme je vous l’ai donné à votre naissance, ce sera votre participation à l’acceptation que j’ai faite un jour de vous porter. Aimez-vous et ainsi, en aimant ce corps, ces corps, vous m’aimez. Voilà ce que je voulais vous dire aujourd’hui à tous.

Je vous remercie de votre attention. »

Ce message contenait une particulière densité d’informations importantes. Beaucoup de choses avaient été dites, j’avais l’impression que rien de plus ne pouvait être rajouté. Je savais tout et il suffirait maintenant de voir comment procéder à une mise en pratique de ce condensé d’enseignement.

On dit que la prise de conscience représente le plus gros travail dans l’évolution, car elle permet la remise en question et la possibilité d’une action nouvelle, mais il me semblait que le plus gros restait à faire! Comment convaincre dans un temps à l’échelle humaine, comment convaincre les responsables financiers, industriels et politiques de la nécessité de modifications à tous les niveaux, modifications qui devaient engendrer automatiquement des dépenses importantes dans un monde où la rentabilité et le profit gèrent notre matière et notre équilibre?

Il me semblait que la seule façon était de sensibiliser individuellement les responsables afin qu’ils prennent conscience en eux-mêmes de l’utilité et de l’urgence de ces transformations. Pour cela nous pourrions compter sur l’appui de la science qui se donne les moyens d’évaluer une bonne partie des nuisances de notre époque.

Oui, le changement pourrait venir de l’évolution de l’état d’être des décideurs mais, n’avons-nous pas les dirigeants que nous méritons? N’avons-nous pas la possibilité individuelle de faire infléchir la balance dans des pays démocratiques, où chacun peut s’exprimer? C’est, je pense, l’association des bonnes volontés individuelles qui créera un égrégore assez puissant pour que d’autres êtres soient influencés dans la bonne direction. Tout cela a d’ailleurs déjà commencé, timidement, certes, mais c’est un début.

Je pris conscience, dans mes réflexions, qu’il y avait une tâche énorme à accomplir et que l’ensemble des pays de la planète était concerné. Il était facile de dresser des listes d’urgences, mais il fallait aussi se donner des moyens de changements efficaces. Il me semblait aussi que la généralisation de la Paix sur cette Terre devait être un point incontournable pour que tous associent leurs énergies et leurs moyens à la reconstruction de ce lieu, au lieu de continuer à le détruire.


Retranscrit par Serge-Reiver, Gaïa à travers Oriane, 1992
Copiez et partagez en toute liberté en reproduisant l’intégralité du texte et en citant les source : www.aventureceleste.com, republié par Eveilhomme.

Catégories :Messages de GAÏA

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s